Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Anita Ekberg

Interprète


imprimer
Naissance
29 septembre 1931 à Malmö (Suède)
Etat civil
Kerstin Anita Ekberg
Décès
11 janvier 2015 à Rocca di Papa (Italie)
>> Rechercher "Anita Ekberg" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Miss Suède en 1950 à l'âge de dix-huit ans, Anita Ekberg concourt un an après pour le titre de Miss Univers à Hollywood. Elle n'est pas élue mais est remarquée par la Warner qui emploie alors John Wayne.

Carrière au cinéma

Anita Ekberg fait de timides début à l'écran en interprétant des petits rôles qui mettent en valeur son physique avantageux de blonde pulpeuse. Il faut attendre Blood Alley (1955) de Nathan Juran pour la voir se hisser en haut de l'affiche au côté de John Wayne. Très vite adoptée par le public, elle poursuit une carrière américaine sans encombre. Mais si chacune de ses apparitions à l'écran est jugée éblouissante, c'est plus pour sa sculpturale silhouette que pour son talent de comédienne. Surnommée le "Glaçon Brûlant", elle choisit de s'établir en Italie où on la sollicite à la fin des années 1950. Elle ne quitte Rome que pour aller tourner en Espagne Les Trois etc. du colonel (1959) de Claude Boissol. La qualité des films qu'elle choisit est discutable, mais le contraste de son visage candide avec le type méditerranéen de Gina Lollobrigida ou de Sophia Loren séduit. Elle inspire notamment les réalisateurs Guido Brignone (Sous le signe de Rome), (1958), Renzo Meruzi (Le Dernier train de Shangaï), (1959), Dino Risi (A porte chiuse), (1960), Vittorio De Sica (Le Jugement universel), (1961) ; (Sept fois femme), (1967) et Robert Aldrich (Quatre du Texas), (1963). Mais sans sa rencontre providentielle avec Federico Fellini, Anita Ekberg n'occuperait probablement pas la place qui lui est aujourd'hui réservée dans l'imaginaire des cinéphiles. Elle doit en effet sa renommée aux deux films que le réalisateur lui fait tourner : Boccaccio 70 (1962) et surtout La Dolce vita, dont elle partage la vedette avec Marcello Mastroianni dans les eaux de la fontaine de Trévise de Rome, scène qui fait le tour du monde et propulse la comédienne suédoise dans la légende du cinéma. Elle survit cependant mal à la célébrité et connaît de nombreux échecs sentimentaux et professionnels. Depuis le début des années 1970, elle n'apparaît plus que dans des productions de moindre qualité.

Prix

  • Meilleur espoir féminin, 1956 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards"

Ouvrages

  • Les séductrices du cinéma / Philippe Durant ; Bénédicte Grammont.- Lausanne ; Paris : Favre, 1989

Périodiques

  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 402, décembre 1987
  • Ciné Revue, n° 18, 29 avril 1982

Courts métrages

en tant que : Interprète

1961 Boccaccio '70 : Le Tentazioni del dottor Antonio
Boccace 70 : Les Tentations du professeur Antoine
Federico Fellini

Longs métrages

en tant que : Interprète

1952 Abbott and Costello Go to Mars
Deux nigauds chez Vénus
Charles Lamont
1952 Golden Blade (The)
La Légende de l'épée magique
Nathan Juran
1952 Take Me to Town
[La Séductrice aux cheveux rouges]
Douglas Sirk
1955 Artists and Models
Artistes et modèles
Frank Tashlin
1955 Blood Alley
L'Allée sanglante
William A. Wellman
1955 Guerra e pace
Guerre et paix
King Vidor
1955 Man in the Vault
[Un vol sensationnel]
Andrew V. McLaglen
1955 Zarak
Zarak le valeureux
Terence Young
1956Back from Eternity
Les Echappés du néant
John Farrow
1956 Hollywood or Bust
Un vrai cinglé de cinéma
Frank Tashlin
1956 Valerie Gerd Oswald
1957Interpol = Pickup Alley
Police internationale
John Gilling
1957 Paris Holiday
A Paris tous les deux
Gerd Oswald
1957 Screaming Mimi Gerd Oswald
1958Man Inside (The)
Signes particuliers : Néant
John Gilling
1958 Nel segno di Roma
Sous le signe de Rome
Guido Brignone
1959Apocalisse sul fiume Giallo
Le Dernier train de Shanghaï
Renzo Merusi
1959 Dolce vita (La)
Douceur de vivre
Federico Fellini
1959 Trois etc. du colonel (Les) Claude Boissol
1960A porte chiuse
[A huis clos]
Dino Risi
1960Anonima cocottes
Petites femmes et haute finance
Camillo Mastrocinque
1960Mongoli (I)
Les Mongols
Leopoldo Savona
1963 Call Me Bwana
Appelez-moi chef
Gordon Douglas
1963 Four for Texas
Quatre du Texas
Robert Aldrich
1964 Alphabet Murders (The)
A.B.C. contre Hercule Poirot
Frank Tashlin
1964 Bianco, rosso, giallo, rosa Massimo Mida
1965 Liebeskarussell : Lolita (Das)
Belles d'un soir : Lolita
Axel von Ambesser
1966Cobra (Il) Mario Sequi
1966Come imparai ad amare le donne
Comment j'ai appris à aimer les femmes
Luciano Salce
1966Scusi, lei è favorevole o contrario ? Alberto Sordi
1966Sfinge d'oro
[Un sphinx tout en or]
Luigi Scattini
1966 Way... Way Out
Tiens bon la rampe, Jerry
Gordon Douglas
1966 Woman Times Seven
Sept fois femme
Vittorio De Sica
1967Crónica de un atraco
La Nuit du massacre
Alfonso Balcázar
1968Cronica de un atraco Jaime Jesus Balcázar
1968If It's Tuesday, This Must Be Belgium
Mardi ? C'est donc la Belgique !
Mel Stuart
1968Malenka, la nipote del vampiro = Malenka, la sobrina del vampiro
[Malenka, la vampire]
Amando de Ossorio
1969Divorzio (Il) Romolo Guerrieri
1969Morte bussa due volte (La)
Mort sonne toujours deux fois
Harald Philipp
1969Un sudario a la medida José María Elorrieta
1970 Clowns (I) Federico Fellini
1970Debito conjugale (Il) Franco Prosperi
1970Qualla chiara notte d'ottobre Massimo Franciosa
1971Casa d'appuntamento
Maison de rendez-vous
Ferdinando Merighi
1972Lunga cavalcata della vendetta (La)
Longue chevauchée de la vengeance
Tanio Boccia
1972Northeast of Seoul David Lowell Rich
1979Suor omicidi Giulio Berruti
1982Cicciabomba Umberto Lenzi
1986Dolce pelle di Angela Andrea Bianchi
1987 Intervista Federico Fellini
1991Conte Max (Il) Christian De Sica
1992Ambrogio Wilma Labate
1996 Bambola José Juan Bigas Luna
1997 Nain rouge (Le) Yvan Le Moine