Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Georges Marchal

Interprète


imprimer
Naissance
10 janvier 1920 à Nancy (Meurthe-et-Moselle, France)
Etat civil
Georges Louis Marchal
Décès
28 novembre 1997 à Maurens (Dordogne, France)
Liens familiaux
De 1951 à 1969, il est l'époux de la comédienne Dany Robin.
>> Rechercher "Georges Marchal" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Georges Marchal est adolescent lorsque sa famille s'installe à Paris. Il rêve alors d'être danseur. Une rencontre fortuite avec Maurice Escande le pousse vers le théâtre. Après quelques mois de cours dramatiques, il fait ses débuts dans Permission de détente au théâtre du Palais-Royal. Jacques de Baroncelli lui offre un rôle dans Fausse alerte en 1940, et l'année suivante il entre à la Comédie-Française.

Carrière au cinéma

Georges Marchal se révèle dans Lumière d'été (1942) de Jean Grémillon, où il interprète un rôle dramatique d'ingénieur alors que son physique avenant le destinait jusque-là à des rôles de jeune premier. Il poursuit son ascension en endossant volontiers des costumes historiques. Il excelle en Vautrin (1943) de Pierre Billon, est Louis XIV dans Si Versailles m'était conté (1953) de Sacha Guitry ou D'Artagnan dans Les trois mousquetaires (id.) d'André Hunebelle. L'amitié scellée avec Buñuel lui vaut de belles compositions, notamment dans Cela s'appelle l'aurore (1955) ou dans La mort en ce jardin (1956). Georges Marchal entame alors une carrière en Italie. Son imposante musculature en fait un personnage de péplum idéal. Il en tourne plus d'une dizaine, dont Sous le signe de Rome (1958) de Riccardo Freda et Guido Brignone et Les légions de Cléopâtre (1959) de Vottorio Cottafavi. Il retrouve Buñuel à la fin de sa carrière pour Belle de jour (1966) et La voie lactée (1968). A partir des années 1970, il se consacre surtout à la télévision où il incarne principalement de nobles ancêtres. Georges Marchal a incontestablement su évoluer : de séducteur, il finit par incarner des hommes d'âge mûr séduisants.

Autres activités

Georges Marchal débute sur les planches où il obtient certains succès, notamment en Pylade dans Iphigénie de Goethe, en Néron dans Une fille adorable ou dans le rôle de l'Amour dans Psyché.
Il consacre les années 1970 et 1980 à la télévision. Il tourne de nombreux téléfilms, dont Gaston Phébus (1977) de Bernard Borderie et Les grandes familles (1988) d'Edouard Molinaro.
Il cultive par ailleurs deux passions, qui ne sont pas étrangères à sa carrière puisqu'elles ont façonné sa stature : l'escrime et l'équitation.

Périodiques

  • Film Français (Le), n° 2697, décembre 1997

Courts métrages

en tant que : Interprète

1942Etoiles de demain René Guy-Grand
1949 Vedettes en liberté Jacques Guillon

Longs métrages

en tant que : Interprète

1940 Fausse alerte Jacques de Baroncelli
1941 Premier rendez-vous Henri Decoin
1942Homme qui joue avec le feu (L') Jean de Limur
1942 Lit à colonnes (Le) Roland Tual
1942 Lumière d'été Jean Grémillon
1943 Blondine Henri Mahé
1943 Echec au roy Jean-Paul Paulin
1943 Vautrin Pierre Billon
1944 Paméla Pierre de Herain
1945 Démons de l'aube (Les) Yves Allégret
1946 Septième porte (La) André Zwobada
1946 Torrents Serge de Poligny
1947 Bethsabée Léonide Moguy
1947 Figure de proue (La) Christian Stengel
1948 Derniers jours de Pompei (Les) Marcel L'Herbier
1948 Passagère (La) Jacques Daroy
1949 Au grand balcon Henri Decoin
1949 Dernier amour Jean Stelli
1949 Soif des hommes (La) Serge de Poligny
1949 Voyageuse inattendue (La) Jean Stelli
1950Robinson Crusoë Jeff Musso
1951 Gibier de potence Roger Richebé
1951 Messalina
Messaline
Carmine Gallone
1951 Plus joli péché du monde (Le) Gilles Grangier
1951Sette nani alla riscossa (I)
[Blanche-Neige, le prince noir et les sept nains]
Paolo W. Tamburella
1952 Amours finissent à l'aube (Les) Henri Calef
1952 Douze heures de bonheur Gilles Grangier
1953 Si Versailles m'était conté Sacha Guitry
1953Teodora, imperatrice di Bisanzio
Theodora, impératrice de Byzance
Riccardo Freda
1953 Trois mousquetaires (Les) André Hunebelle
1954 Castiglione (La) Georges Combret
1954 Dix-huit heures d'escale René Jolivet
1954 Soupe à la grimace (La) Jean Sacha
1954 Vicomte de Bragelonne (Le) Fernando Cerchio
1955 Aventures de Gil Blas de Santillane (Les) René Jolivet
1955 Cela s'appelle l'aurore Luis Buñuel
1955 Cherchez la femme Raoul André
1956 Mort en ce jardin (La) Luis Buñuel
1957 Marchands de filles Maurice Cloche
1957 Quand sonnera midi Edmond T. Gréville
1958 Filles de nuit Maurice Cloche
1958 Nel segno di Roma
Sous le signe de Rome
Guido Brignone
1958 Prisonniers de la brousse Willy Rozier
1958 Rivolta dei gladiatori (La)
Révolte des gladiateurs
Vittorio Cottafavi
1959Apocalisse sul fiume Giallo
Le Dernier train de Shanghaï
Renzo Merusi
1959 Austerlitz Abel Gance
1959Costa Azzurra
[Le Miroir aux alouettes]
Vittorio Sala
1959 Legioni di Cleopatra (Le)
Les Légions de Cléopâtre
Vittorio Cottafavi
1959 Vacanze d'inverno
Brèves amours
Camillo Mastrocinque
1960 Colosso di Rodi (Il)
Le Colosse de Rhodes
Sergio Leone
1960Ulisse contro Ercole
Ulysse contre Hercule
Mario Caiano
1961 Napoléon II, l'Aiglon Claude Boissol
1962Colpo segreto di d'Artagnan (Il)
Le Secret de d'Artagnan
Siro Marcellini
1964Etrange auto-stoppeuse (L') Jean Darcy
1965 Guerre secrète Carlo Lizzani, Christian-Jaque, Werner Klingler, [etc.]
1966 Belle de jour Luis Buñuel
1966 Dacii
Les Guerriers
Sergiu Nicolaescu
1968 Voie lactée (La) Luis Buñuel
1971 Faustine et le bel été Nina Companeez
1976 Enfants du placard (Les) Benoît Jacquot
1982 Honneur d'un capitaine (L') Pierre Schoendoerffer