Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Roland Giraud

Interprète


imprimer
Naissance
14 février 1942 à Rabat (Maroc)
>> Rechercher "Roland Giraud" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Roland Giraud grandit dans le sud-ouest de la France. A dix-neuf ans, il part s'installer à Paris. Engagé au Châtelet comme choriste, il apparaît dans des opérettes comme L'Auberge du cheval blanc. Puis il s'inscrit au cours Furet où il se lie avec Michel Sardou et Michel Fugain. Il fait de la synchronisation, suit les tournées Karsenty et entre dans la troupe de café-théâtre de Coluche en 1971. Il apparaît pour la première fois à l'écran en 1974 dans Bons baisers, à lundi de Michel Audiard.

Carrière au cinéma

Roland Giraud fait longtemps office de second rôle dans des comédies (Le Pion, 1978, de Christian Gion ; Et la tendresse ? Bordel !, id., de Patrick Schulmann ; Signes extérieurs de richesse, 1983, de Jacques Monnet). En 1983, il décroche la vedette, au côté de Jacqueline Maillan, Michel Galabru et Martin Lamotte, de Papy fait de la résistance de Jean-Marie Poiré. Mais c'est Trois hommes et un couffin (1985) de Coline Serreau qui le révèle dans une composition de célibataire touché par la grâce dans son nouveau rôle de père. Giraud joue aussi les séducteurs : Vaudeville (1984) de Jean Marboeuf, La Vie dissolue de Gérard Floque (1986) de Georges Lautner, Tant qu'il y aura des femmes (1987) de Didier Kaminka. Avec Cross (1986) de Philippe Setbon, il touche à un registre trop rare à son goût : le drame. Il tourne avec plaisir des films en costumes tels que Liberté, égalité, choucroute (1984) de Jean Yanne ou Corentin ou les Infortunes conjugales (1987) de Jean Marboeuf. On le remarque encore dans Le Complexe du kangourou (1986) de Pierre Jolivet, où il campe un citadin de quarante ans en pleine crise sentimentale, dans Sup de fric (1991) de Christian Gion, dans Je t'aime quand même (1993) de Nina Companeez et dans Quatre garçons pleins d'avenir (1997) de Jean-Paul Lilienfeld.

Autres activités

Au théâtre, Roland Giraud joue avec la troupe de Coluche et celle du Splendid (Ginette Lacaze, La Revanche de Louis XI, Fromage ou dessert, Le Père Noël est une ordure, Elle voit des nains partout, Sans rancune).
Pour la télévision, il interprète notamment Fortune (1968) d'Henri Colpi, Messieurs les Jurés (1979) de Gérard Gonzlan, Black mélo (1988) de Philippe Setbon ou La Basse Cour de Christiane Lehérissey. Il est la vedette de deux séries de Jean-Michel Ribes : Merci Bernard (1982) et Palace (1988).

Périodiques

  • Ciné-Revue, n° 44, octobre 1987
  • Ciné-Revue, n° 45, novembre 1987
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 438, mai 1988
  • Stars, n° 25, printemps 1996

Longs métrages

en tant que : Interprète

1974 Bons baisers, à lundi Michel Audiard
1977 Beaujolais nouveau est arrivé (Le) Jean-Luc Voulfow
1977 Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine Coluche, Marc Monnet
1978 Et la tendresse ? Bordel ! Patrick Schulmann
1978 Héros n'ont pas froid aux oreilles (Les) Charles Nemes
1978 Pion (Le) Christian Gion
1978 Vas-y maman Nicole de Buron
1979 Bronzés font du ski (Les) Patrice Leconte
1980 Clara et les chics types Jacques Monnet
1980 Roi des cons (Le) Claude Confortès
1981 Elle voit des nains partout Jean-Claude Sussfeld
1981 Maître d'école (Le) Claude Berri
1981 Une affaire d'hommes Nicolas Ribowski
1983 Attention, une femme peut en cacher une autre ! Georges Lautner
1983 Papy fait de la résistance Jean-Marie Poiré
1983 Signes extérieurs de richesse Jacques Monnet
1983 Vive les femmes ! Claude Confortès
1984 A nous les garçons Michel Lang
1984 Liberté, égalité, choucroute Jean Yanne
1984 Tranches de vie François Leterrier
1984 Vaudeville Jean Marboeuf
1985 Paulette, la pauvre petite milliardaire Claude Confortès
1985 Trois hommes et un couffin Coline Serreau
1986 Complexe du kangourou (Le) Pierre Jolivet
1986 Cross Philippe Setbon
1986 Vie dissolue de Gérard Floque (La) Georges Lautner
1987 Corentin ou les infortunes conjugales Jean Marboeuf
1987 Petite allumeuse (La) Danièle Dubroux
1987 Promis... juré ! Jacques Monnet
1987 Tant qu'il y aura des femmes Didier Kaminka
1988 Cigognes n'en font qu'à leur tête (Les) Didier Kaminka
1988 Invité surprise (L') Georges Lautner
1988 Périgord noir Nicolas Ribowski
1988 Sans peur et sans reproche Gérard Jugnot
1989 Mister Frost Philippe Setbon
1989 Provincial (Le) Christian Gion
1990 Secrets professionnels du Docteur Apfelglück (Les) Hervé Palud, Thierry Lhermitte, Mathias Ledoux, [etc.]
1990 Simple mortel Pierre Jolivet
1991 Sup de fric Christian Gion
1992 Chambre 108 (La) Daniel Moosmann
1993 Je t'aime quand même Nina Companeez
1997 Quatre garçons pleins d'avenir Jean-Paul Lilienfeld
1999 Bon plan Jérôme Lévy
2001 Dix-huit ans après Coline Serreau
2008 De l'autre côté du lit Pascale Pouzadoux
2009 Italien (L') Olivier Baroux
2010 Beur sur la ville Djamel Bensalah
2012 Cage dorée (La) Ruben Alves
2017 Deuxième étoile (La) Lucien Jean-Baptiste
2017 Vieux fourneaux (Les) Christophe Duthuron