Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Danielle Darrieux

Interprète, Interprète des chansons originales


imprimer
Naissance
01 mai 1917 à Bordeaux (Gironde, France)
Etat civil
Danielle Yvonne Marie Antoinette Darrieux
Liens familiaux
Elle a été l'épouse du cinéaste Henri Decoin.
>> Rechercher "Danielle Darrieux" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Alors qu'elle étudie le violoncelle au Conservatoire de Musique, Danielle Darrieux auditionne pour le principal rôle féminin du Bal de Wilhelm Thiele, en 1931. Retenue parmi une centaine de candidates, elle démarre ainsi, à quatorze ans, sans avoir suivi le moindre cours d'art dramatique, une brillante et foisonnante carrière.

Carrière au cinéma

Danielle Darrieux représente la jeune première idéale du cinéma français des années trente. Fraîche, rieuse, chantant à l'occasion d'une voix pure et légère, elle incarne les jeunes filles heureuses et souriant à la vie. Douce, romantique, elle peut aussi se montrer espiègle et délurée, comme dans Quelle drôle de gosse de Léo Joannon (1935). En 1935, Anatole Litvak lui offre un rôle plus dramatique : c'est Mayerling, dans lequel elle interprète une fragile et touchante comtesse Vetsera. Elle s'y montre spontanée et émouvante, et atteint la consécration. La même année, elle épouse le cinéaste Henri Decoin, qui lui écrit des rôles sur mesure. Des mélodrames, comme Retour à l'aube (1938), ou des comédies comme Premier rendez-vous (1941). En 1938, elle tourne un film à Hollywood, La Coqueluche de Paris (Henry Koster), avant de regagner la France où elle est LA vedette du moment, populaire et adorée du public. Pendant la guerre, désormais séparée de Decoin, elle tourne peu et s'éclipse discrètement des écrans. Après-guerre, elle retrouve un second souffle avec un vaudeville stylisé d'Autant-Lara, Occupe-toi d'Amélie (1949). Elle reconquiert son statut de star, évoluant vers des rôles plus mûrs, où sa distinction, son élégance et sa finesse de jeu font merveille. C'est devant la caméra d'Ophuls qu'elle va donner la pleine mesure de son talent, d'abord avec La Ronde (1950), dans lequel elle interprète avec nuance une jeune épouse infidèle. Elle devient l'actrice de prédilection du réalisateur qui exploite à merveille son charme et sa vivacité dans Le Plaisir (1951), mais surtout dans Madame de... (1953), où elle se montre à la fois frivole, charmante et pleine d'esprit. Elle représente mieux que quiconque l'insouciance des années 30 et la gravité des années 50, et tourne également à l'étranger avec Taurog, Mankiewicz (L'Affaire Cicéron, 1951), et Robert Rossen. Elle prête ses traits à Madame de Rénal, Lady Chatterley, la Montespan, Agnès Sorel, ou encore Marie-Octobre et poursuit une carrière jalonnée de rencontres heureuses, tournant avec Chabrol (Landru, 1962), ou Demy, qui la dirige dans Les Demoiselles de Rochefort (1966) et plus tard dans Une chambre en ville (1982). Ses personnages évoluent avec son âge et sa personnalité, et elle joue pour Dominique Delouche (24 heures de la vie d'une femme, 1967), de Broca (Le Cavaleur, 1978), Téchiné (Le Lieu du crime, 1985), ou encore Sautet (Quelques jours avec moi, 1987). Plus récemment, une nouvelle génération de réalisateurs la sollicite, d'Ozon (Huit femmes, 2001) à Anne Fontaine (Nouvelle Chance, 2005). En 2006, elle prête sa voix au Persepolis de Marjane Satrapi, apparaît l'année suivante dans L'Heure Zéro de Pascal Thomas, et poursuit encore une carrière d'une longévité exceptionnelle...

Autres activités

Dès 1937, Danielle Darrieux mène une brillante carrière théâtrale. Ses succès les plus notoires sont Les Jeux dangereux (1937), La Robe mauve de Valentine (1963), Domino (1970), Harold et Maude (1995) ou plus récemment Oscar et la dame rose (2003).
A partir des années 60, elle poursuit une importante activité à la télévision et joue dans de nombreux téléfilms ou séries, notamment dans Les Jardins du Roi (1972) et dans l'adaptation des Jalna (1993).

Prix

  • Meilleure interprétation féminine, 2002 au EFA - European Film Academy pour le film : Huit femmes
  • Meilleure interprétation féminine, 2002 au Internationale Filmfestspiele (Berlin) pour le film : Huit femmes
  • César d'honneur, 1985 au Césars du Cinéma Français

Ouvrages

  • Danielle Darrieux : filmographie commentée par elle-même / Danielle Darrieux ; Jean-Pierre Ferrière ; Jean-Claude Brialy.- Paris : Ramsay cinéma, 1995
  • Les séductrices du cinéma / Philippe Durant ; Bénédicte Grammont.- Lausanne ; Paris : Favre, 1989
  • Séductrices du cinéma français : 1936-1956 / Françoise Ducout.- Paris : Henri Veyrier, 1978

Périodiques

  • Avant-Scène Cinéma (L'), n° 399, février 1991
  • Avant-Scène Cinéma (L'), n° 422, mai 1993
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 566, mars 2002
  • Cinéma, n° 289, janvier 1983
  • Cinéma, n° 298, octobre 1983
  • Cinéma, n° 3, janvier 1955
  • Ciné-Revue, n° 6, février 1981
  • Ciné-Revue, n° 6, février 1987
  • Film Dope, n° 9, avril 1976
  • Positif, n° 548, octobre 2006
  • Séquences, n° 135/136, septembre 1988
  • Stars, n° 16, printemps 1993

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Interprète

2001 Emilie est partie Thierry Klifa

Longs métrages

en tant que : Interprète

1931 Bal (Le) Wilhelm Thiele
1931 Coquecigrole André Berthomieu
1932 Coffret de laque (Le) Jean Kemm
1932 Panurge Michel Bernheim
1933 Château de rêve Henri-Georges Clouzot, Géza von Bolváry
1933 Mauvaise graine Billy Wilder, Alexandre Esway
1933 Volga en flammes Victor Tourjansky
1934 Contrôleur des wagons-lits (Le) Richard Eichberg
1934 Crise est finie (La) Robert Siodmak
1934 Dédé René Guissart
1934 Mon coeur t'appelle Carmine Gallone, Serge Véber
1934 Or dans la rue (L') Kurt Bernhardt
1935 Domino vert (Le) Henri Decoin, Herbert Selpin
1935 J'aime toutes les femmes Carl Lamac
1935 Mademoiselle Mozart Yvan Noé
1935 Mayerling Anatole Litvak
1935 Quelle drôle de gosse ! Léo Joannon
1935 Tarass Boulba Alexis Granowsky
1936 Club de femmes Jacques Deval
1936 Port-Arthur Nicolas Farkas
1936 Un mauvais garçon Jean Boyer
1937 Abus de confiance Henri Decoin
1937 Mademoiselle ma mère Henri Decoin
1938 Katia Maurice Tourneur
1938 Rage of Paris (The)
La Coqueluche de Paris
Henry Koster
1938 Retour à l'aube Henri Decoin
1939 Battement de coeur Henri Decoin
1941 Caprices Léo Joannon
1941 Premier rendez-vous Henri Decoin
1942 Fausse maîtresse (La) André Cayatte
1945 Adieu Chérie Raymond Bernard
1945 Au petit bonheur Marcel L'Herbier
1947 Bethsabée Léonide Moguy
1947 Ruy Blas Pierre Billon
1948 Jean de la Lune Marcel Achard
1949 Occupe-toi d'Amélie Claude Autant-Lara
1950 Rich, young and pretty
Riche, jeune et jolie
Norman Taurog
1950 Romanzo d'amore
Toselli
Duilio Coletti
1950 Ronde (La) Max Ophuls
1951 Five Fingers
L'Affaire Cicéron
Joseph L. Mankiewicz
1951 Maison Bonnadieu (La) Carlo Rim
1951 Plaisir (Le) Max Ophuls
1951 Vérité sur Bébé Donge (La) Henri Decoin
1952 Adorables créatures Christian-Jaque
1953 Bon Dieu sans confession (Le) Claude Autant-Lara
1953 Châteaux en Espagne René Wheeler
1953 Madame de... Max Ophuls
1954 Bonnes à tuer Henri Decoin
1954 Escalier de service Carlo Rim
1954 Napoléon Sacha Guitry
1954 Rouge et le noir (Le) Claude Autant-Lara
1955 Affaire des poisons (L') Henri Decoin
1955 Alexander the Great
Alexandre le Grand
Robert Rossen
1955 Amant de Lady Chatterley (L') Marc Allégret
1955 Si Paris nous était conté Sacha Guitry
1956 Salaire du péché (Le) Denys de La Patellière
1956 Typhon sur Nagasaki Yves Ciampi
1957 Pot-Bouille Julien Duvivier
1957 Septième ciel (Le) Raymond Bernard
1958 Désordre et la nuit (Le) Gilles Grangier
1958 Marie-Octobre Julien Duvivier
1958 Un drôle de dimanche Marc Allégret
1958 Vie à deux (La) Clément Duhour
1959 Meurtre en 45 tours Etienne Périer
1959 Yeux de l'amour (Les) Denys de La Patellière
1960 Greengage Summer (The) Lewis Gilbert
1960 Homme à femmes (L') Jacques-Gérard Cornu
1960 Vive Henri IV, vive l'amour Claude Autant-Lara
1961 Bras de la nuit (Les) Jacques Guymont
1961 Crime ne paie pas (Le) Gérard Oury
1961 Lions sont lâchés (Les) Henri Verneuil
1962 Diable et les dix commandements (Le) Julien Duvivier
1962 Landru Claude Chabrol
1962 Pourquoi Paris ? Denys de La Patellière
1963 Du grabuge chez les veuves Jacques Poitrenaud
1963 Méfiez-vous mesdames ! André Hunebelle
1964 Coup de grâce (Le) Claude Durand, Jean Cayrol
1964 Patate Robert Thomas
1965 Dimanche de la vie (Le) Jean Herman
1965 Or du duc (L') Jacques Baratier
1966 Demoiselles de Rochefort (Les) Jacques Demy
1966 Homme à la Buick (L') Gilles Grangier
1967 Oiseaux vont mourir au Pérou (Les) Romain Gary
1967 Vingt-quatre heures de la vie d'une femme Dominique Delouche
1969 Maison de campagne (La) Jean Girault
1972 No encontré rosas para mi madre
Roses rouges et piments verts
Francisco Rovira Beleta
1975 Divine Dominique Delouche
1976 Année sainte (L') Jean Girault
1978 Cavaleur (Le) Philippe de Broca
1982 Une chambre en ville Jacques Demy
1983 En haut des marches Paul Vecchiali
1985 Lieu du crime (Le) André Téchiné
1986 Corps et biens Benoît Jacquot
1987 Quelques jours avec moi Claude Sautet
1988 Bille en tête Carlo Cotti
1990 Jour des rois (Le) Marie-Claude Treilhou
1992 Mamies (Les) Annick Lanoë
1999 Ca ira mieux demain Jeanne Labrune
2001 Huit femmes François Ozon
2003 Une vie à t'attendre Thierry Klifa
2005 Nouvelle chance Anne Fontaine
2006 Heure zéro (L') Pascal Thomas
2006 Persepolis Marjane Satrapi, Vincent Paronnaud
2009 Pièce montée Denys Granier-Deferre