Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Catherine Deneuve

Interprète


imprimer
Naissance
22 octobre 1943 à Paris (France)
Etat civil
Catherine Dorléac
Liens familiaux
Catherine Deneuve est la fille des acteurs Maurice Dorléac et Renée Deneuve, et la soeur cadette de Françoise Dorléac. Elle partage la vie de Roger Vadim, épouse le photographe David Bailey, puis vit avec Marcello Mastroianni. Ses enfants, Christian Vadim et Chiara Mastroianni, sont acteurs.
>> Rechercher "Catherine Deneuve" dans le catalogue Ciné-Ressources

Carrière au cinéma

Cas à part du cinéma mondial, Catherine Deneuve n'a jamais quitté le haut de l'affiche en plus de cinquante ans de carrière, échappant au cliché de la jolie blonde glacée pour se glisser avec délices dans les univers contrastés des plus grands cinéastes (Truffaut, Polanski, Bunuel, Oliveira, Demy, Ferreri, Mocky, Garrel, Ozon, Téchiné...), se constituant ainsi un parcours auss unique qu'impressionnant. Catherine Deneuve débute dans Les Petits Chats (1959) de Jacques Villa. Elle s'exerce ensuite dans quelques comédies jusqu'à sa rencontre avec Roger Vadim qui la révèle sous un autre jour. Dans Le Vice et la vertu (1962), le réalisateur détourne la sage beauté blonde de Deneuve. En 1964, Jacques Demy lui offre une notoriété mondiale avec Les Parapluies de Cherbourg : cette comédie chantée recueille un succès international et une palme d'or au Festival de Cannes, et la carrière de l'actrice décolle. Catherine Deneuve enchaîne plusieurs comédies (Les Plus Belles Escroqueries du monde, 1963, de Claude Chabrol ; La Chasse à l'homme, 1964, d'Edouard Molinaro ; La Vie de château, 1965, de Jean-Paul Rappeneau). Elle retrouve Jacques Demy qui la fait jouer, chanter et danser au côté de sa soeur Françoise Dorléac dans Les Demoiselles de Rochefort (1967) : il y aura deux autres rencontres entre Demy et Deneuve, le conte Peau d'Âne (1970) et la comédie L'Evénement le plus important depuis que l'homme a marché sur la lune (1972), où elle donne la réplique à son compagnon de l'époque, Marcello Mastroianni, qui incarne le premier homme enceint.
Dans des films étrangers, elle bouscule son image de beauté impassible et mélancolique et surprend dans des rôles subtils et complexes où on ne l'attend pas. Roman Polanski lui confie ainsi le rôle d'une manucure schizophrène dans Répulsion (1964). Luis Buñuel lui offre bientôt l'un de ses plus beaux rôles : elle incarne magnifiquement Séverine, une bourgeoise attirée par la débauche et la prostitution dans Belle de Jour (1967). Le même réalisateur la dirige dans la troublante Tristana (1970), où elle apparaît handicapée. Elle tient aussi le rôle principal, celui de Marie Vetsera, amoureuse de l'archiduc Rodolphe d'Autriche, dans la superproduction internationale Mayerling (1968), de Terence Young, avec Omar Sharif, James Mason et Ava Gardner. A ce succès populaire succèdent plusieurs échecs, notamment La Sirène du Mississipi (1969), première rencontre avec François Truffaut qui en fait une femme fatale manipulatrice face à un Jean-Paul Belmondo faible et amoureux.
Femme brisée par la mort de sa petite fille dans Ça n'arrive qu'aux autres, (1971), de Nadine Trintignant, elle y forme un couple avec Marcello Mastroianni qu'on retrouve dans Liza, fable cruelle de Marco Ferreri où elle devient le chien de l'homme dont elle est amoureuse. Aussi à l'aise dans cinéma d'auteur exigeant que dans une comédie populaire comme Le Sauvage (Jean-Paul Rappeneau, 1975), dans l'univers de Claude Lelouch (Si c'était à refaire, 1976 ; A nous deux, 1979) ou chez Yves Robert (Courage, fuyons, 1979), Catherine Deneuve confirme aussi son statut de star internationale. Elle tourne tant en Italie (La Grande Bourgeoise, Mauro Bolognini, 1974 ; Âmes perdues, Dino Risi, 1976 ; Pourvu que ce soit une fille, Mario Monicelli, 1985) qu'à Hollywood (, Robert Aldrich, 1975) ou en Grande-Bretagne où, sous la direction de Tony Scott, elle est une vampire qui séduit aussi bien David Bowie que Susan Sarandon dans Les Prédateurs (1984).
François Truffaut lui apporte son premier César avec Le Dernier Métro (1980) où elle joue une directrice de théâtre durant l'Occupation, au côté de Gérard Depardieu. André Téchiné l'engage pour Hôtel des Amériques (1981), entamant ainsi une collaboration privilégiée et féconde qui compte six films où, entre Le Lieu du crime (1986), Ma saison préférée (1993) ou Les Voleurs (1996), elle fait preuve d'une liberté de jeu stupéfiante. En parallèle, elle travaille pour les plus solides artisans du cinéma français (Alain Corneau, Claude Berri, Philippe de Broca, Francis Girod...), s'amuse à jouer avec son image chez Jean-Pierre Mocky (Agent trouble, 1987) et fait confiance à de jeunes cinéastes comme François Dupeyron pour Drôle d'endroit pour une rencontre (1987) ou Régis Wargnier. Dans Indochine (1992), celui-ci en fait l'inflexible patronne d'une plantation d'hévéas et filme la maturité d'une femme que ses cinquante ans n'ont pas déflorée. Le rôle de cette amoureuse passionnée lui vaut un second César et une nomination aux Oscars.
Dirigée par les plus grands, Deneuve aiguise son talent dans plus de soixante-dix films et ne se lasse pas de provoquer les rencontres, que ce soit avec le maître portugais Manoel de Oliveira (Le Couvent, 1995 ; Je rentre à la maison, 2001) ; Un film parlé, 2003) ou avec des auteurs aussi singuliers que Leos Carax (Pola X, 1999) ou Philippe Garrel (Le Vent de la nuit, 1999). Admirative de son travail, elle écrit au Daois Lars von Trier pour lui proposer de travailler avec lui. C'est chose faite en 2000, où au côté de la chanteuse islandaise Björk, Catherine Deneuve est lumineuse en ouvrière d'usine dans Dancer in the Dark de Lars von Trier, film qui obtient la palme d'or au festival de Cannes.
A l'abord du troisième millénaire, Catherine Deneuve reste une actrice très convoitée par des réalisateurs d'horizons très divers, jouant une héroïne proustienne dans Le Temps retrouvé (1999) de Raoul Ruiz (elle incarne Odette de Crécy), fascinant les autres stars des Huit femmes (2001) de François Ozon, régnant sur la famille de Un conte de Noël (2007) d'Ar

Autres activités

Catherine Deneuve enregistre plusieurs disques. Elle a notamment chanté Dieu est un fumeur de havanes, de et avec Serge Gainsbourg, Paris, Paris et N'oubliez jamais avec Joe Cocker.
Si elle n'a jamais fait de théâtre, elle est apparue dans quelques téléfilms, incarnant Mme de Merteuil dans Les Liaisons dangereuses (2003) de Josée Dayan, ou la pionnière de la psychanalyse Marie Bonaparte dans Princesse Marie (2003) de Benoît Jacquot. Elle apparaît aussi dans un épisode de la série américaine Nip/Tuck (2006).

Prix

  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 2013 au EFA - European Film Awards
  • Prix spécial du jury, 2008 au Festival International du Film (Cannes)
  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 2006 au Bangkok International Film Festival
  • Prix pour l'ensemble de l'oeuvre, 1998 au Internationale Filmfestspiele (Berlin)
  • Meilleure interprétation féminine, 1998 au Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica (Venezia) pour le film : Place Vendôme
  • Prix pour l'ensemble de l'oeuvre, 1995 au Festival International de Cinéma (San Sebastian)
  • Meilleure interprétation féminine, 1993 au Césars du Cinéma Français pour le film : Indochine
  • Meilleure interprétation féminine, 1981 au Césars du Cinéma Français pour le film : Le dernier métro

Ouvrages

  • Catherine Deneuve : album photos [Biographie] / Philippe Barbier, Jacques Moreau ; avec l'aimable collab. de Elizabeth Personne. - Paris : PAC, 1984 .
  • Catherine Deneuve : portraits choisis [Biographie] . - Paris : Des Femmes, 1993 .
  • Catherine Deneuve [Biographie] / Eric Neuhoff. - Paris : Solar, 1980 .
  • Catherine Deneuve [Biographie] / Gerber Françoise. - Paris : PAC, 1981 .
  • Elle s'appelait Françoise... / Catherine Deneuve, Patrick Modiano. - Paris : Canal+ edition, 1996 .

Périodiques

  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 366, décembre 1984
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 438, décembre 1990
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 467-468, mai 1993
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 535, mai 1999
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 540, novembre 1999
  • Cinéma, n° 271-272, juillet-août 1981
  • Cinématographe, n° 118, avril 1986
  • Cinématographe, n° 26, avril 1977
  • Ciné-Revue, n° 31, 30 juillet 1981
  • Ciné-Revue, n° 5, 2 février 1984
  • Ecran, n° 73, octobre 1978
  • Film en Televisie, n°505, octobre 2000
  • Film-dienst, vol. LVI n°22, octobre 2003
  • Mensuel du Cinéma (Le), n° 6, mai 1993
  • Positif, n° 300, février 1986
  • Première, n° 130, janvier 1988
  • Revue du Cinéma (La), n° 400, décembre 1984
  • Séquences, n° 123, janvier 1986
  • Sight & Sound Vol. XV n°4, april 2005
  • Sight and Sound, vol. 3 n° 4, avril 1993
  • Stars, n° 5, septembre 1989
  • Studio Magazine, n° 87, 1994
  • Unifrance, n° 1, avril 1981

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Interprète

1961 Ca c'est la vie Claude Choublier
1970 Henri Langlois Roberto Guerra, Eila Hershon
1991 Contre l'oubli : Febe Elisabeth Velasquez (El Salvador) Chantal Akerman
1995 Inconnu (L') Ismaël Ferroukhi

Longs métrages

en tant que : Interprète

1959 Petits chats (Les) Jacques Villa
1960 Homme à femmes (L') Jacques-Gérard Cornu
1960 Portes claquent (Les) Michel Fermaud, Jacques Poitrenaud
1961 Parisiennes : Sophie (Les) Marc Allégret
1962 Et Satan conduit le bal Grisha Dabat
1962 Vacances portugaises Pierre Kast
1962 Vice et la vertu (Le) Roger Vadim
1963 Parapluies de Cherbourg (Les) Jacques Demy
1963 Plus belles escroqueries du monde : L'homme qui vendit la tour Eiffel (Les) Claude Chabrol
1964 Chasse à l'homme (La) Edouard Molinaro
1964 Costanza della ragione (La)
Avec amour et avec rage
Pasquale Festa Campanile
1964 Liebeskarussel : Angela (Das)
Belles d'un soir : Angela
Rolf Thiele
1964 Repulsion
Répulsion
Roman Polanski
1964 Un monsieur de compagnie Philippe de Broca
1965 Chant du monde (Le) Marcel Camus
1965 Créatures (Les) Agnès Varda
1965 Vie de château (La) Jean-Paul Rappeneau
1966 Belle de jour Luis Buñuel
1966 Demoiselles de Rochefort (Les) Jacques Demy
1967 Benjamin ou les mémoires d'un puceau Michel Deville
1967 Manon 70 Jean Aurel
1967 Mayerling Terence Young
1968 April Fools (The)
Folies d'avril
Stuart Rosenberg
1968 Chamade (La) Alain Cavalier
1968 Sirène du Mississipi (La) François Truffaut
1969 Tout peut arriver Philippe Labro
1969 Tristana Luis Buñuel
1970 Peau d'Ane Jacques Demy
1971 Ça n'arrive qu'aux autres Nadine Trintignant
1971 Liza Marco Ferreri
1971 Un flic Jean-Pierre Melville
1973 Evénement le plus important depuis que l'homme a marché sur la lune (L') Jacques Demy
1973 Touche pas à la femme blanche Marco Ferreri
1974 Agression (L') Gérard Pirès
1974 Fatti di gente per bene
La Grande bourgeoise
Mauro Bolognini
1974 Femme aux bottes rouges (La) Juan Luis Buñuel
1974 Hustle
La Cité des dangers
Robert Aldrich
1974 Zig-zig Laszlo Szabo
1975 Sauvage (Le) Jean-Paul Rappeneau
1976 Anima persa
Ames perdues
Dino Risi
1976 March or Die
Il était une fois la légion
Dick Richards
1976 Si c'était à refaire Claude Lelouch
1977 Casotto Sergio Citti
1977 Ecoute voir Hugo Santiago
1978 Argent des autres (L') Christian de Chalonge
1978 Ils sont grands ces petits Joël Santoni
1979 A nous deux Claude Lelouch
1979 Courage, fuyons Yves Robert
1980 Dernier métro (Le) François Truffaut
1980 Je vous aime Claude Berri
1981 Choc (Le) Robin Davis
1981 Choix des armes (Le) Alain Corneau
1981 Hôtel des Amériques André Téchiné
1982 Africain (L') Philippe de Broca
1982 Hunger (The)
Les Prédateurs
Tony Scott
1983 Bon plaisir (Le) Francis Girod
1983 Fort Saganne Alain Corneau
1984 Paroles et musique Elie Chouraqui
1985 Lieu du crime (Le) André Téchiné
1985 Speriamo che sia femmina
Pourvu que ce soit une fille
Mario Monicelli
1987 Agent trouble Jean-Pierre Mocky
1987 Fréquence meurtre Elisabeth Rappeneau
1988 Drôle d'endroit pour une rencontre François Dupeyron
1988 Frames from the Edge Adrian Maben
1990 Reine Blanche (La) Jean-Loup Hubert
1991 Indochine Régis Wargnier
1992 Demoiselles ont eu 25 ans (Les) Agnès Varda
1992 Ma saison préférée André Téchiné
1993 Partie d'échecs (La) Yves Hanchar
1994 Cent et une nuits (Les) Agnès Varda
1994 Covento (O)
Le Couvent
Manoel de Oliveira
1995 Voleurs (Les) André Téchiné
1996 Généalogies d'un crime Raoul Ruiz
1997 Place Vendôme Nicole Garcia
1997 Pola X Leos Carax
1998 Belle maman Gabriel Aghion
1998 Est-Ouest Régis Wargnier
1998 Temps retrouvé (Le) Raoul Ruiz
1998 Vent de la nuit (Le) Philippe Garrel
1999 Dancer in the dark Lars von Trier
2000 Absolument fabuleux Gabriel Aghion
2000 Je rentre à la maison Manoel de Oliveira
2000 Musketeer (The)
D'Artagnan
Peter Hyams
2000 Petit Poucet (Le) Olivier Dahan
2001 Au plus près du paradis Tonie Marshall
2001 Huit femmes François Ozon
2002 Um filme falado
Un film parlé
Manoel de Oliveira
2002 Yves Saint-Laurent David Teboul
2003 Rois et reine Arnaud Desplechin
2004 Palais royal ! Valérie Lemercier
2004 Temps qui changent (Les) André Téchiné
2005 Concile de pierre (Le) Guillaume Nicloux
2006 Après lui Gaël Morel
2006 Héros de la famille (Le) Thierry Klifa
2006 Persepolis Marjane Satrapi, Vincent Paronnaud
2007 Bancs publics (Versailles rive droite) Bruno Podalydès
2007 Je veux voir Joana Hadjithomas, Khalil Joreige
2007 Mes stars et moi Laetitia Colombani
2007 Un conte de Noël Arnaud Desplechin
2008 Cyprien David Charhon
2008 Ein Artikel zu viel
Lettre à Anna
Eric Bergkraut
2008 Fille du RER (La) André Téchiné
2008 Mères et filles Julie Lopes-Curval
2009 Homme qui voulait vivre sa vie (L') Éric Lartigau
2009 Potiche François Ozon
2010 Bien-aimés (Les) Christophe Honoré
2010 Images de femmes ou le corset social Jean-François Ferrillon
2010 Yeux de sa mère (Les) Thierry Klifa
2011 Astérix et Obélix au service de sa majesté Laurent Tirard
2011 Lignes de Wellington (Les) Valeria Sarmiento
2012 Dans la cour Pierre Salvadori
2012 Elle s'en va Emmanuelle Bercot
2012 Monsters University
Monstres academy
Dan Scanlon
2013 Homme qu'on aimait trop (L') André Téchiné
2013 Trois coeurs Benoît Jacquot
2014 Tête haute (La) Emmanuelle Bercot
2014 Tout nouveau testament (Le) Jaco Van Dormael