Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Madeleine Robinson

Interprète


imprimer
Naissance
05 novembre 1917 à Paris (France)
Etat civil
Madeleine Svoboda
Décès
01 août 2004 à Lausanne (Suisse)
Liens familiaux
Madeleine Robinson est un temps l'épouse du comédien Robert Dalban.
>> Rechercher "Madeleine Robinson" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Issue d'une famille modeste, Madeleine Robinson travaille très tôt. Tour à tour ouvrière dans une usine puis vendeuse dans une librairie, elle décide de devenir comédienne et, en 1933, elle prend des cours d'art dramatique auprès de Charles Dullin. Elle débute ensuite une carrière théâtrale dans la compagnie du Rideau Gris.

Carrière au cinéma

Madeleine Robinson doit son succès à sa pugnacité, à sa patience et à sa forte personnalité. De figuration en figuration, elle fait ses armes jusqu'en 1936, quand Léonide Moguy lui offre le principal rôle féminin du Mioche. Elle accède aussitôt à la notoriété et enchaîne les tournages. Elle montre son talent dans des rôles de filles au grand coeur, espiègles et fraîches. En 1942, elle s'impose dans Lumière d'été de Jean Grémillon. L'année suivante, elle confirme son talent en gouvernante dans Douce de Claude Autant-Lara. Elle ne s'enferme dans aucun registre et joue aussi bien les paysannes jalouses (Sortilèges, 1944, de Christian-Jaque) que les amazones (Les Chouans, 1946, d'Henri Calef), les modestes servantes (Les Frères Bouquinquant, 1947, de Louis Daquin), les femmes cupides (Les Louves, 1957, de Luis Saslavsky) ou les maquerelles (Le Voyage du père, 1966, de Denys de La Patellière). En 1967, elle quitte la France et s'installe en Suisse. Ses apparitions se font alors plus rares. On la voit encore dans le rôle d'une mère possessive (Corps à coeur, 1978, de Paul Vecchiali ; Camille Claudel, 1987, de Bruno Nuytten) ou dans celui d'une bourgeoise (J'ai épousé une ombre, 1982, de Robin Davis). En 1993, elle tourne dans, L'Ours en peluche de Jacques Deray.

Autres activités

Au théâtre, Madeleine Robinson joue notamment Un tramway nommé Désir, La Dame de trèfle, Les Parents terribles et La Visite de la vieille dame.
Elle travaille également pour la télévision : Un soir chez Norris (1970) de Pierre Matteuzi, Le Dialogue des Carmélites (1983) de Pierre Cardinal, L'Affaire Seznec (1992) d'Yves Boisset.
En 1978, elle publie Les Canards majuscules.

Prix

  • Coupe Volpi de la meilleure actrice, 1959 au Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica (Venezia) pour le film : A double tour

Ouvrages

  • Les canards majuscules / Madeleine Robinson.- Paris : R. Laffont, 1978

Périodiques

  • Cinémonde, n° 1002, octobre 1953

Courts métrages

en tant que : Interprète

1949 Vedettes en liberté Jacques Guillon

Longs métrages

en tant que : Interprète

1934 Tartarin de Tarascon Raymond Bernard
1935 Beaux jours (Les) Marc Allégret
1935 Fille de Madame Angot (La) Jean Bernard-Derosne
1935Promesses René Delacroix
1936 Assaut (L') Pierre-Jean Ducis
1936Homme à abattre (L') Léon Mathot
1936 Mioche (Le) Léonide Moguy
1936 Nuits de feu Marcel L'Herbier
1937 Innocent (L') Maurice Cammage
1938 Capitaine Benoît (Le) Maurice de Canonge
1938 Cité des lumières (La) Jean de Limur
1938 Gosse de riche Maurice de Canonge
1938 Grisou Maurice de Canonge
1938 Tempête sur l'Asie Richard Oswald
1940 Nuit merveilleuse (La) Jean-Paul Paulin
1942 Croisée des chemins (La) André Berthomieu
1942 Lumière d'été Jean Grémillon
1942 Promesse à l'inconnue André Berthomieu
1943 Douce Claude Autant-Lara
1944 Sortilèges Christian-Jaque
1946 Chouans (Les) Henri Calef
1946 Fugitif (Le) Robert Bibal
1947 Cavalier de Croix-Mort = Une aventure de Vidocq (Le) Lucien Gasnier-Raymond
1947 Frères Bouquinquant (Les) Louis Daquin
1947 Grande Maguet (La) Roger Richebé
1948 Entre onze heures et minuit Henry Decoin
1948 Mystère Barton (Le) Charles Spaak
1948 Une si jolie petite plage Yves Allégret
1949 Dieu a besoin des hommes Jean Delannoy
1949 Invité du mardi (L') Jacques Deval
1949On ne triche pas avec la vie René Delacroix, Paul Vandenberghe
1951 Garçon sauvage (Le) Jean Delannoy
1951 Homme de ma vie (L') Guy Lefranc
1951 Seuls au monde René Chanas
1952 Je suis un mouchard René Chanas
1952 Minuit, quai de Bercy Christian Stengel
1953 Affaire Maurizius (L') Julien Duvivier
1953 Leur dernière nuit Georges Lacombe
1954 Chiffonniers d'Emmaüs (Les) Robert Darène
1955 Couteau sous la gorge (Le) Jacques Séverac
1955 Possédées (Les) Charles Brabant
1956 Louves (Les) Luis Saslavsky
1956 Mannequins de Paris André Hunebelle
1957 Bonne tisane (La) Hervé Bromberger
1958 Péché de jeunesse Louis Duchesne, René Thévenet
1959 A double tour Claude Chabrol
1959 Arrivistes = La Rabouilleuse (Les) Louis Daquin
1960 Croix des vivants (La) Yvan Govar
1960 Goût de la violence (Le) Robert Hossein
1961Giorno per giorno disperatamente
[Jour après jour]
Alfredo Giannetti
1961 Leviathan Léonard Keigel
1962 Diable et les dix commandements (Le) Julien Duvivier
1962 Gentleman d'Epsom (Le) Gilles Grangier
1962 Procès (Le) Orson Welles
1962 Salamandre d'or (La) Maurice Régamey
1963Juego de la verdad (El)
Couple interdit
José María Forqué
1963 Un gosse de la butte = Rue des Cascades Maurice Delbez
1963 Voir Venise et crever André Versini
1965 Piège pour Cendrillon André Cayatte
1965 Un monde nouveau Vittorio De Sica
1966 Voyage du père (Le) Denys de La Patellière
1969 Coeur fou (Le) Jean-Gabriel Albicocco
1970 Aussi loin que l'amour Frédéric Rossif
1970 Petit matin (Le) Jean-Gabriel Albicocco
1977 Amant de poche (L') Bernard Queysanne
1977 On peut le dire sans se fâcher Roger Coggio
1978 Corps à coeur Paul Vecchiali
1978Siete dias de enero
Les Sept jours de janvier
Juan Antonio Bardem
1978 Une histoire simple Claude Sautet
1982 J'ai épousé une ombre Robin Davis
1984 Hors-la-loi Robin Davis
1987 Camille Claudel Bruno Nuytten
1993 Ours en peluche (L') Jacques Deray