Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Delphine Seyrig

Interprète, Réalisateur, Scénariste, Producteur


imprimer
Naissance
10 avril 1932 à Beyrouth (Liban)
Etat civil
Delphine Claire Beltiane Seyrig
Décès
15 octobre 1990 à Paris (France)
>> Rechercher "Delphine Seyrig" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Grâce à son père archéologue, Delphine Seyrig passe son enfance dans plusieurs pays. Arrivée en France en 1952, elle suit les cours d'art dramatique de Roger Blin et de Tania Balachova, débute au Centre dramatique national de l'Est puis à la Comédie de Saint-Etienne. Elle part ensuite aux Etats-Unis où elle se perfectionne durant trois ans à l'Actor's Studio. C'est en jouant sur les planches new-yorkaises L'ennemi du peuple d'Ibsen qu'elle est découverte par le cinéaste Alain Resnais qui l'engage d'emblée pour L'année dernière à Marienbad (1961).

Carrière au cinéma

Dès son premier film, Delphine Seyrig accède à la célébrité, et, deux ans plus tard, son jeu dans Muriel ou le temps d'un retour d'Alain Resnais lui permet d'obtenir le prix d'interprétation au Festival de Venise. La musica (1966) annonce une collaboration régulière avec Marguerite Duras : India Song (1975), Son nom de Venise dans Calcutta désert (1976), Baxter, Vera Baxter (1977). L'actrice sait interpréter des rôles très divers : épouse d'un marchand de chaussures dans Baisers volés (1968) de François Truffaut, fée de Peau d'âne (1970) de Jacques Demy, femme vampire des Lèvres rouges (1971) de Harry Kümel, étrange héroïne du Journal d'un suicidé (1973) de Stanislav Stanojevic et de Dites-le avec les fleurs (1974) de Pierre Grimblat. Elle accorde aussi bien sa confiance à des réalisateurs de renom qu'à de jeunes réalisatrices marginales, telles Chantal Ackerman (Jeanne Dielman, 32, quai du commerce, 1080 Bruxelles, 1976) ou Patricia Moraz (Le chemin perdu, 1979). Dans Le grain de sable (1982) de Pomme Meffre, elle incarne une caissière de théâtre au chômage accablée par la solitude.

Autres activités

Au théâtre, les prestations de Delphine Seyrig la conduisent de Pinter à Pirandello, d'Arrabal à Handke. Comme au cinéma, elle emprunte des chemins très personnels avec La mouette de Tchekhov ou La prochaine fois, je vous le chanterai de James Saunders.
Elle débute sa carrière à la télévision avec Le troisième concerto (1961) de Marcel Cravenne. Par la suite, elle incarne madame de Morsauf dans Le lys dans la vallée.
Militante féministe, elle réalise et produit en 1977 un film en vidéo, Sois belle et tais toi, dans lequel elle interviewe des actrices.
En 1982, elle crée le Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir.

Prix

  • Coupe Volpi de la meilleure actrice, 1963 au Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica (Venezia) pour le film : Muriel ou le temps d'un retour

Ouvrages

  • Comme une apparition : Delphine Seyrig, portrait / François Poirié. - Arles : Actes Sud, 2007
  • Tours de rôles : acteurs et actrices d'un film à l'autre / ouvrage coordonné par Emmanuel Burdeau. - Saint-Sulpice-sur-Loire : ACOR, 2007

Périodiques

  • 24 images, n° 44-45, automne 1989. Michel Beauchamp ; Marie-Claude Loiselle, "Vertige du jeu (Entretien)"
  • Amis du Film et de la Télévision (Les), n° 191, avril 1972. "Delphine Seyrig (Profil)"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 437, novembre 1990. Nicolas Saada, "Delphine Seyrig"
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 624, juin 2007. Charlotte Garson, " Suppléments dames"
  • Chaplin, vol. 31, n° 3, 1989. Astrid Söderbergh Widding, "Om konsten att leva i nuet. Ett portratt av Delphine Seyrig"
  • CICIM, n° 30-31-32, juin 1991. Ulrike Ottinger, "Bon voyage, Delphine"
  • Ciné Revue, n° 045, 5 novembre 1987. Jacqueline Cartier, "Le jardin secret de Delphine Seyrig !"
  • Ciné Revue, n° 43, 25 octobre 1990. "Le carnet noir : Delphine Seyrig"
  • Ciné Revue, n° 44, 1er novembre 1990. José Bulnes, "Delphine Seyrig : Une femme de tête"
  • Cinéma 61, n° 61, novembre-décembre 1961. "Qui est Delphine Seyrig ?"
  • Cinéma 63, n° 78, juillet 1963. "Petit lexique des acteurs français d'aujourd'hui"
  • Cinéma 80, n° 259-260, juillet-août 1980. "Spécial Alain Resnais (Dossier, entretien)"
  • Cinéma 90, n° 471, novembre 1990. "Adieu, Seyrig !"
  • Cinema Papers, n° 15, janvier 1978. G. Heathwood, "Delphine Seyrig"
  • Cinématographe, n° 13, mai-juin 1975. Pierre Maraval, "Entretien"
  • Cinématographe, n° 95, décembre 1983. "Aimez-vous Godard ? (Enquête)"
  • Cinémonde, n° 1850, mars 1971. "Delphine Seyrig : Je n'existe pas en dehors de mon métier... (Entretien)"
  • Ecran 78, n° 69, mai 1978. Emmanuel Bonn ; Thierry Deknut, "Brêve rencontre... avec Delphine Seyrig (Entretien)"
  • Ecran 78, n° 71, juillet 1978. "Delphine Seyrig"
  • Ecran 78, n° 75, 15 décembre 1978. "Delphine Seyrig"
  • Ecran 79, n° 78, 15 mars 1979. "Delphine Seyrig"
  • Film Comment, vol. 44, n° 1, janvier 2008. Joe Milutis, "She's not there"
  • Film Français (Le), n° 1710, 3 février 1978. "Les Césars 78 (Dossier)"
  • Film Français (Le), n° 1843, 30 janvier 1981. "César 1981 (Dossier)"
  • Film Français (Le), n° 2321, 26 octobre 1990. "In memoriam"
  • FilmFaust, n° 25, décembre-janvier 1981-82. Brigitte Hervo, "Ein interview mit Delphine Seyrig"
  • Filmnews, vol. 20, n° 10, novembre 1990. Julie Rose, "Delphine Seyrig"
  • Films et Documents, n° 218, janvier 1966. Lucien Patry ; André Berruer, "Entretien avec Delphine Seyrig"
  • Films et Documents, supplément au n° 374, novembre-décembre 1990. "Delphine Seyrig"
  • Frauen und Film, n° 47, septembre 1989. Katharina Sykora, "Spielräume. Zu Delphine Seyrigs Weiblichkeitsdarstellungen im Film"
  • Millennium Film Journal, n° 25, juillet 1991. David Reisman, "Delphine Seyrig 1932-1990"
  • National Film Theatre, mars 1987. Liz Wrenn, "The discreet charm of Delphine Seyrig"
  • Première, n° 11. Marc Esposito, "Seyrig, Delphine Seyrig (Entretien)"
  • Première, n° 38, mars-avril 1980. "Delphine Seyrig's follies (Entretien)"
  • Revue du Cinéma (La) /Image et Son, n° 466, décembre 1990. Jacques Zimmer, "
  • Sight and Sound, n° 4, automne 1969. "The Lily in the valley (Entretien)"
  • Skrien, n° 057, avril 1976. Pauline Terreehorst, "Interview met Chantal Akerman en Delphine Seyrig"
  • Skrien, n° 175, décembre-janvier 1990-91. Rosi Braidotti, "Delphine Seyrig (1932-1990)"
  • Stars, n° 11, septembre 1991. "Delphine Seyrig"
  • Studio Magazine, n° 44, décembre 1990. "Delphine Seyrig"
  • Unifrance Film Informations, n° 250, 25 août 1963. "Delphine Seyrig"
  • Unifrance Film, n° 512, août 1975. "Delphine Seyrig (Entretien)"
  • Visuelles, n° 3, janvier-février-mars 1981. "Delphine Seyrig"

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1976Maso et Miso vont en bateau Delphine Seyrig
1976S.C.U.M. Manifesto Carole Roussopoulos, Delphine Seyrig

en tant que : Scénariste

1976S.C.U.M. Manifesto Carole Roussopoulos, Delphine Seyrig

en tant que : Interprète

1958 Pull my Daisy Robert Frank, Alfred Leslie
1961Béjart François Weyergans
1964Véronique et le chat Pierre Jallaud, Sylvie Jallaud
1965 Comédie Marin Karmitz, Jean Ravel, Jean-Marie Serreau
1966Qui a donc rêvé ? Liliane de Kermadec
1974Atelier (L') Patrick de Mervelec
1976S.C.U.M. Manifesto Carole Roussopoulos, Delphine Seyrig

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1977 Sois belle et tais-toi Delphine Seyrig

en tant que : Producteur

1977 Sois belle et tais-toi Delphine Seyrig

en tant que : Interprète

1960 Année dernière à Marienbad (L') Alain Resnais
1962 Muriel ou le temps d'un retour Alain Resnais
1966 Accident Joseph Losey
1966 Musica (La) Paul Seban, Marguerite Duras
1966 Qui êtes-vous Polly Maggoo ? William Klein
1967 Écume des jours (L') Charles Belmont
1968 Baisers volés François Truffaut
1968 Mister Freedom William Klein
1968 Voie lactée (La) Luis Buñuel
1970 Peau d'Ane Jacques Demy
1971 Journal d'un suicidé (Le) Stanislav Stanojevic
1971 Lèvres rouges (Les) Harry Kümel
1971Primer ano
La Première année
Patricio Guzmán
1972A doll's house
Maison de poupée
Joseph Losey
1972 Charme discret de la bourgeoisie (Le) Luis Buñuel
1972Day of the Jackal (The)
Chacal
Fred Zinnemann
1973black windmill (The)
Contre une poignée de diamants
Don Siegel
1973 boucher, la star et l'orpheline (Le) Jérôme Savary
1973 Dites-le avec des fleurs Pierre Grimblat
1973 Je t'aime, tu danses François Weyergans
1974 Aloïse Liliane de Kermadec
1974 Cri du coeur (Le) Claude Lallemand
1974 India song Marguerite Duras
1974 Jardin qui bascule (Le) Guy Gilles
1975Autour de Jeanne Dielman Sami Frey
1975 Jeanne Dielman, 23, quai du Commerce 1080 Bruxelles Chantal Akerman
1975Letzte Schrei (Der)
Le Dernier cri
Robert Van Ackeren
1976 Baxter, Vera Baxter Marguerite Duras
1976Caro Michele Mario Monicelli
1976 Son nom de Venise dans Calcutta désert Marguerite Duras
1977 Repérages Michel Soutter
1979 Chemin perdu (Le) Patricia Moraz
1979 Chère inconnue Moshé Mizrahi
1979Utközben Márta Mészáros
1980 Documenteur Agnès Varda
1981Freak Orlando Ulrike Ottinger
1982 Grain de sable (Le) Pomme Meffre
1983Dorian Gray im Spiegel der Boulevardpresse Ulrike Ottinger
1984Couleur des mots (La) Jérôme Beaujour, Jean Mascolo
1985 Golden eighties Chantal Akerman
1986 Letters home Chantal Akerman
1988Johanna d'Arc of Mongolia Ulrike Ottinger