Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Michel Bouquet

Interprète, Auteur du commentaire


imprimer
Naissance
06 novembre 1925 à Paris (France)
>> Rechercher "Michel Bouquet" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Grand homme de théâtre, Michel Bouquet, ancien apprenti boulanger, suit l'enseignement de Maurice Ascande et de Béatrix Dussane au Conservatoire d'Art Dramatique de Paris avant de débuter sur les planches en 1944 dans La première étape.

Carrière au cinéma

La première apparition de Michel Bouquet au cinéma date de 1947 dans Monsieur Vincent de Maurice Cloche. Peu après, il apparaît en dément dans Pattes blanches (1948) de Jean Grémillon avant de jouer les ecclésiastiques dans Amitiés particulières (1964). Au cours des années 1960, deux réalisateurs de la Nouvelle Vague mettent à profit son personnage à la voix neutre et posée dans des rôles énigmatiques et troubles. Ainsi, Claude Chabrol le dirige dans quatre films : Le tigre se parfume à la dynamite (1965), La route de Corinthe (1967), La femme infidèle (1968) et La rupture (1970). François Truffaut le met en scène dans La mariée était en noir (1967) et dans La sirène du Mississipi (1968). Dans les années 1970, Michel Bouquet joue les flics retenus mais machiavéliques pour Roger Pigaut dans Compte à rebours (1970), pour Yves Boisset dans Un condé (1970) ou pour José Giovanni dans Deux hommes dans la ville (1973). Entre-temps, il s'est offert un festival de personnages, tour à tour bonne soeur, tenancier de bar ou encore prophète de cimetière dans L'humeur vagabonde (1971) d'Edouard Luntz, adaptation du roman d'Antoine Blondin. Interprétant souvent des rôles secondaires, Michel Bouquet s'adapte à tous les genres, mais toujours dans des emplois de personnages mystérieux, parfois odieux : il joue un horrible milliardaire dans Le jouet (1976), comédie de Francis Veber ; un chef des services secrets dans La raison d'état (1977) d'André Cayatte ; l'inspecteur Javert dans Les misérables (1981) de Robert Hossein, d'après l'oeuvre de Victor Hugo. En 1990, avec Toto le héros de Jaco Van Dormael, Michel Bouquet illustre l'étendue de son talent dans la comédie comme dans le drame. Il participe l'année suivante au film d'Alain Corneau Tous les matins du monde, récompensé du César du meilleur réalisateur et du meilleur film. Deux ans plus tard, le comédien remporte à son tour la récompense pour son interprétation magistrale dans l'oeuvre d'Anne Fontaine, Comment j'ai tué mon père. Il y campe un personnage distant, sans sentiments apparents. En 2005, il incarne avec un mimétisme troublant l'ancien président de la République, François Miterrand, lors des dernières années de sa vie. Dans Le promeneur du Champ de Mars de Robert Guédiguian, sa prestation est jugée remarquable et son jeu salué par l'ensemble de la critique.

Autres activités

Michel Bouquet mène une carrière exceptionnelle au théâtre, qu'il dit préférer au cinéma. Il s'illustre notamment dans : La première étape (1944), Danton (1945), Roméo et Juliette (1946), Les justes (1948), L'avare (1954), La tempête (1956), La collection (1965), En attendant Godot (1979), Le neveu de Rameau (1984), Le malade imaginaire (1987), Le roi se meurt (1994) et Les côtelettes (1997).
A la télévision, il tourne dans plusieurs téléfilms : Le mort de Marie-Antoinette (1958), La torture par l'espérance (1964), Le malade imaginaire (1971), Mozart (1982), Maigret et la maison du juge (1991) et Pour demain (1992).

Prix

  • Meilleure interprétation masculine, 2006 au Césars du Cinéma Français pour le film : Le promeneur du Champ de Mars
  • Meilleure interprétation masculine, 2002 au Césars du Cinéma Français pour le film : Comment j'ai tué mon père
  • Meilleure interprétation masculine, 1991 au EFA - European Film Academy pour le film : Toto le Héros

Ouvrages

  • La leçon de comédie : entretiens avec Jean-Jacques Vincensini / Michel Bouquet ; Jean-Jacques Vincensini.- Paris : Libr. Séguier, 1988
  • L'homme en jeu : rencontres avec André Coutin / Michel Bouquet.- Paris : R. Laffont, 1979

Périodiques

  • Cinéma d'Aujourd'hui, n° 10, 1976
  • Cinéma, n° 313, janvier 1985
  • Cinématographe, n° 61, octobre 1980
  • Ciné-Revue, vol. 59, n° 31, août 1979
  • Ecran, n° 66, février 1978
  • Positif, n° 174, octobre 1975

Courts métrages

en tant que : Interprète

1953Peter Breughel l'Ancien Edmond Levy, Arcady, Gilbert Pignol
1955 Nuit et brouillard Alain Resnais
1955 Visages de Paris François Reichenbach
1956Auprès de ma blonde Abel Gance
1956 Novembre à Paris François Reichenbach
1959 Sourire (Le) Serge Bourguignon
1961 Regard sur la folie Mario Ruspoli
1963 Egypte O Egypte : Images du ciel Jacques Brissot
1971 Coeur révélateur (Le) Andrée Girard
2001 Arbres Sophie Bruneau, Marc-Antoine Roudil

Longs métrages

en tant que : Interprète

1947 Brigade criminelle Gilbert Gil
1947 Monsieur Vincent Maurice Cloche
1948 Manon Henri-Georges Clouzot
1948 Pattes blanches Jean Grémillon
1951 Deux sous de violettes Jean Anouilh
1951 Trois femmes André Michel
1952 Crimes de l'amour : Mina de Vanghel (Les) Maurice Clavel, Maurice Barry
1954 Tour de Nesle (La) Abel Gance
1957 Piège (Le) Charles Brabant
1959 Katia Robert Siodmak
1964 Amitiés particulières (Les) Jean Delannoy
1965 Tigre se parfume à la dynamite (Le) Claude Chabrol
1967 Lamiel Jean Aurel
1967 Mariée était en noir (La) François Truffaut
1967 Route de Corinthe (La) Claude Chabrol
1968 Femme infidèle (La) Claude Chabrol
1968 Sirène du Mississipi (La) François Truffaut
1968 Un mur à Jérusalem Frédéric Rossif, Albert Knobler
1969 Borsalino Jacques Deray
1969 Dernier saut (Le) Edouard Luntz
1969Dieu a choisi Paris Gilbert Prouteau, Philippe Arthuys
1970 Comptes à rebours Roger Pigaut
1970 Juste avant la nuit Claude Chabrol
1970 Rupture (La) Claude Chabrol
1970 Un condé Yves Boisset
1971 Humeur vagabonde (L') Edouard Luntz
1971 Malpertuis Harry Kümel
1971 Papa les petits bateaux Nelly Kaplan
1971 Paulina 1880 Jean-Louis Bertuccelli
1972 Anges (Les) Jean Desvilles
1972 Attentat (L') Yves Boisset
1972 Complot (Le) René Gainville
1972 Il n'y a pas de fumée sans feu André Cayatte
1972Sainte famille (La) Pierre Koralnik
1972 Serpent (Le) Henri Verneuil
1972 Trois milliards sans ascenseur Roger Pigaut
1973 Défense de savoir Nadine Trintignant
1973 Deux hommes dans la ville José Giovanni
1973 France Société Anonyme Alain Corneau
1973 Grands sentiments font les bons gueuletons (Les) Michel Berny
1973 Main à couper (La) Etienne Périer
1974 Au-delà de la peur Yannick Andréi
1974 Bons baisers, à lundi Michel Audiard
1974 Suspects (Les) Michel Wyn
1974 Thomas Jean-François Dion
1975 Vincent mit l'âne dans un pré Pierre Zucca
1976 Jouet (Le) Francis Veber
1977 Fuite en avant (La) Christian Zerbib
1977 Ordre et la sécurité du monde (L') Claude d' Anna
1977 Raison d'état (La) André Cayatte
1981 Misérables (Les) Robert Hossein
1984 Poulet au vinaigre Claude Chabrol
1986 Babettes gaestebud
Le Festin de Babette
Gabriel Axel
1990 Toto le héros Jaco Van Dormael
1991 Tous les matins du monde Alain Corneau
1992 Joie de vivre (La) Roger Guillot
1992 Oeil de Vichy (L') Claude Chabrol
1994 Elisa Jean Becker
1995 Milice, film noir Alain Ferrari
1999 Manoscritto del principe (Il) Roberto Andò
2000 Comment j'ai tué mon père Anne Fontaine
2000 Laïla den rene
Leïla
Gabriel Axel
2002 Côtelettes (Les) Bertrand Blier
2003 Après-midi de Monsieur Andesmas (L') Michelle Porte
2004 Promeneur du Champ-de-Mars (Le) Robert Guédiguian
2009 Petite chambre (La) Stéphanie Chuat, Véronique Reymond
2011 Renoir Gilles Bourdos
2013 Antiquaire (L') François Margolin
2014 Origine de la violence (L') Elie Chouraqui