Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Macha Méril

Interprète


imprimer
Naissance
03 septembre 1940 à Rabat (Maroc)
Etat civil
Maria-Magdalena Wladimirnovna Gagarina
Liens familiaux
Macha Méril est divorcée du producteur réalisateur italien Gian Vittorio Baldi.
>> Rechercher "Macha Méril" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Macha Méril suit les cours d'art dramatiques de Dullin. C'est par hasard qu'elle est choisie pour le rôle féminin du premier film de Gérard Oury, La Main chaude (1959).

Carrière au cinéma

Après sa première apparition sur le grand écran, Macha Méril s'illustre en confidente de Marina Vlady dans Adorable menteuse (1961) de Michel Deville. De retour des Etats-Unis où elle tourne notamment Mercredi soir, neuf heures (1963) de Daniel Mann, elle rencontre Jean-Luc Godard qui en fait le pivot d'Une femme mariée (1964). Le réalisateur de la Nouvelle Vague tourne délibérément le charme de l'actrice en dérision. L'histoire audacieuse de cette petite bourgeoise, témoin de son époque, est d'abord interdite en France, puis autorisée après quelques coupes. Macha Méril tourne ensuite Belle de jour (1966) avec Luis Buñuel. Dans les années 1970, elle s'exile en Italie. En collaboration avec son mari, réalisateur et producteur italien, elle tourne dans de nombreux films, dont Nous sommes tous en liberté provisoire (1972) de Maulio Scarpelli. A son retour en France, elle incarne souvent des seconds rôles discrets comme celui de l'épouse respectable du Grand Carnaval (1983) d'Alexandre Arcady ou de l'épouse modeste et effacée de Au nom de tous les miens (1983) de Robert Enrico. Elle sait aussi exprimer des personnages subtils comme dans Sans toit ni loi (1985) d'Agnès Varda, où elle incarne une intellectuelle humaniste et volontaire confrontée à l'échec. Guy Gilles et Claude Miller perturbent définitivement l'image de femme douce de Macha Méril : le premier la transforme en meurtrière dans Crime d'amour (1982) et le second en froide instigatrice d'un jeu sadique dans Mortelle Randonnée (1982). Macha Méril possède en outre un véritable don pour la métamorphose physique. Elle passe par exemple du rôle de gouvernante muette dans Roulette chinoise (1976) de Rainer Werner Fassbinder à celui de souillon fruste dans La Vouivre (1988) de Georges Wilson.

Autres activités

Macha Méril s'illustre sur les planches, notamment dans L'Eloignement de Loleh Bellon avec Pierre Arditi. En 1989, elle interprète La Mouette de Tchekhov.
En 1967, elle fonde sa maison de production, Macha Films, dont profitent Guy Gilles (Au pan coupé, 1967) et Robert Bresson (Quatre nuits d'un rêveur, 1970).
Pour la télévision, elle interprète des téléfilms, dont Le Bonheur des tristes de Caroline Huppert, et réalise Alla Turqua (1995).
Elle publie un roman, La Star (1982), deux livres de recettes, et ses Mémoires (J'aime pas, 1997).

Ouvrages

  • Stars deuxième / Jacques Valot ; Gilles Grandmaire.- Paris : Edilig, 1989

Périodiques

  • Ciné-Revue, n° 48, décembre 1983
  • Film Dope, n° 42, octobre 1989
  • Revue du Cinéma (La) / Image et Son, n° 436, mars 1988

Courts métrages

en tant que : Interprète

1959 Une question d'assurance Pierre Kast
1962Petites demoiselles [TV] (Les) Michel Deville
1995 Biche (La) Jean-Paul Husson
2002 Ages ingrats Cyril Gelblat
2007 Guy Gilles et le temps désaccordé Gaël Lépingle

Longs métrages

en tant que : Producteur

1967 Au pan coupé Guy Gilles

en tant que : Interprète

1959 Main chaude (La) Gérard Oury
1959 Signe du lion (Le) Eric Rohmer
1961 Adorable menteuse Michel Deville
1962 Repos du guerrier (Le) Roger Vadim
1963 Vie conjugale (La) André Cayatte
1963 Who's Been Sleeping in My Bed ?
Mercredi soir, 9 heures
Daniel Mann
1964 Une femme mariée Jean-Luc Godard
1965Ölprinz (Der)
L'Appât de l'or noir
Harald Philipp
1966 Belle de jour Luis Buñuel
1966 Espion (L') Raoul Lévy
1966 Horizon (L') Jacques Rouffio
1967 Au pan coupé Guy Gilles
1967 Ne jouez pas avec les martiens Henri Lanoë
1970Amore coniugale (L') Dacia Maraini
1970Notte dei fiori (La)
[La Nuit des fleurs]
Gian Vittorio Baldi
1971 Nous ne vieillirons pas ensemble Maurice Pialat
1971 Siamo tutti in libertà provvisoria Manlio Scarpelli
1973 Chinois à Paris (Les) Jean Yanne
1974Amore mio non farmi male Vittorio Sindoni
1974Età della pace (L') Fabio Carpi
1974 Profondo rosso
Les Frissons de l'angoisse
Dario Argento
1974Ultimo giorno di scuola prima delle vacanze di Natale (L') Gian Vittorio Baldi
1974Ultimo treno della notte (L')
La Bête tue de sang froid
Aldo Lado
1975Perdutamente tuo, mi firmo Macaluso Carmelo fu Giuseppe Vittorio Sindoni
1975Son tornatore a fiorire le rose Vittorio Sindoni
1976Chinesisches Roulett
Roulette chinoise
Rainer Werner Fassbinder
1976Peccatori di provincia Tiziano Longo
1977Delirio d'amore Tonino Ricci
1977En l'autre bord Jérôme Kanapa
1977Ride bene chi ride ultimo : Prete per forza Walter Chiari
1977Tanto va la gatta al lardo Marco Aleandri
1977Una donna di seconda mano Pino Tosini
1977 Va voir maman, papa travaille François Leterrier
1978Ridendo e scherzando Marco Aleandri
1978 Robert et Robert Claude Lelouch
1978Rock and roll Vittorio De Sisti
1979Rose di Danzica (Le) Alberto Bevilacqua
1980 Beau-père Bertrand Blier
1980 Tendres cousines David Hamilton
1980 Uns et les autres (Les) Claude Lelouch
1981 Crime d'amour (Le) Guy Gilles
1982 Au nom de tous les miens Robert Enrico
1982 Mortelle randonnée Claude Miller
1983 Fauves (Les) Jean-Louis Daniel
1983 Grand carnaval (Le) Alexandre Arcady
1984 Nanas (Les) Annick Lanoë
1984 Rois du gag (Les) Claude Zidi
1985 Sans toit ni loi Agnès Varda
1985 Suivez mon regard Jean Curtelin
1986Duet for One
Duo pour une soliste
Andreï Mikhalkov-Konchalovsky
1988 Vouivre (La) Georges Wilson
1990Meeting Venus
La Tentation de Vénus
István Szabó
1991Una storia semplice Emidio Greco
1991Zuppa di pesce
Soupe de poissons
Fiorella Infascelli
1993Berlino '39 Sergio Sollima
1993 Délit mineur Francis Girod
1994 Fils de Gascogne (Le) Pascal Aubier
1997 Fille d'un soldat ne pleure jamais (La) James Ivory
1999 Paris à tout prix Yves Jeuland, Pascale Sauvage
2000Sciamane (Le) Anne Riitta Ciccone
2001 Rien, voilà l'ordre Jacques Baratier
2011 Un bonheur n'arrive jamais seul James Huth
2013 Rançon de la gloire (La) Xavier Beauvois
2016 Un profil pour deux Stéphane Robelin