Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Léon Barsacq

Décorateur, Maquettiste, Directeur artistique


imprimer
Naissance
18 octobre 1906 à Karasoubazar (Crimée)
Décès
23 décembre 1969 à Paris (France)
Liens familiaux
Léon Barsacq est le frère aîné d'André Barsacq, architecte décorateur et metteur en scène.
>> Rechercher "Léon Barsacq" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Léon Barsacq suit les cours de l'école des Arts décoratifs de Paris ainsi que des études d'architecture. De 1931 à 1938, il assiste les décorateurs Jean-Barthélémy Perrier, Andreï Andrejew, Robert Gys et André Barsacq.

Carrière au cinéma

A ses débuts, Léon Barsacq collabore à divers films, tels que Chansons de Paris (1934) de Jacques de Baroncelli, Touche-à-tout (1935) de Jean Dréville, Le Coupable (1936) de Raymond Bernard. Jean Renoir lui confie les décors de La Marseillaise. Léon Barsacq affine son style et séduit rapidement par ses créations d'atmosphères teintées d'une touche de fantaisie et par ses justes reconstitutions historiques dans Les Enfants du Paradis (1943) de Marcel Carné et surtout dans Les Mystères de Paris (1943) de Jacques de Baroncelli. Fidèle parmi les fidèles de René Clair, il crée les décors de tous ses films depuis Le Silence est d'or (1947) jusqu'aux Deux pigeons (1962). Créateur de génie sur des comédies, des drames ou des reconstitutions historiques, il signe l'atmosphère de nombreux films : Boule-de-suif (1945) de Christian-Jaque, L'Idiot (1946) de Georges Lampin, Pattes blanches (1948) de Jean Grémillon, Les Diaboliques (1954) d'Henri-Georges Clouzot, Till l'espiègle (1955) de Gérard Philipe.

Autres activités

Léon Barsacq écrit Le Décor de film publié en 1970.

Ouvrages

  • Le décor de film : 1895-1969 / Léon Barsacq.- Paris : H. Veyrier, 1985

Courts métrages

en tant que : Décorateur

1946 Jeux d'enfants Jean Painlevé

Longs métrages

en tant que : Décorateur

1934 Chansons de Paris Jacques de Baroncelli
1935 Marmaille (La) Dominique Bernard-Deschamps
1935 Touche-à-tout Jean Dréville
1936 Coupable (Le) Raymond Bernard
1936 Courrier-Sud Pierre Billon
1936 Mister Flow Robert Siodmak
1936 Trois... six... neuf Raymond Rouleau
1937 Marseillaise (La) Jean Renoir
1937 Yoshiwara Max Ophuls
1938 Ange que j'ai vendu (L') Michel Bernheim
1938 J'étais une aventurière Raymond Bernard
1939 Battement de coeur Henri Decoin
1943 Enfants du paradis (Les) Marcel Carné
1943 Mystères de Paris (Les) Jacques de Baroncelli
1945 Boule de Suif Christian-Jaque
1945 Idiot (L') Georges Lampin
1946 Chanteur inconnu (Le) André Cayatte
1946 Silence est d'or (Le) René Clair
1947 Dernières vacances (Les) Roger Leenhardt
1947 Eternel conflit Georges Lampin
1947Printemps de la liberté (Le) Jean Grémillon
1948 Pattes blanches Jean Grémillon
1949 Beauté du diable (La) René Clair
1949 Maya Raymond Bernard
1950 Château de verre (Le) René Clément
1951 Deux sous de violettes Jean Anouilh
1951Roma ore 11
11 heures sonnaient
Giuseppe De Santis
1952 Amants de Tolède (Les) Henri Decoin, Fernando Palacios
1952 Belles de nuit (Les) René Clair
1952 Dame aux camélias (La) Raymond Bernard
1952 Violettes impériales Richard Pottier
1953 Belle de Cadix (La) Raymond Bernard
1953 Grand jeu (Le) Robert Siodmak
1953 Leur dernière nuit Georges Lacombe
1954 Bel Ami Louis Daquin
1954 Diaboliques (Les) Henri-Georges Clouzot
1954 Fruits de l'été (Les) Raymond Bernard
1955Ambassador's Daughter (The)
La Fille de l'ambassadeur
Norman Krasna
1955 Grandes manoeuvres (Les) René Clair
1956 Aventures de Till l'espiègle (Les) Gérard Philipe
1956 Michel Strogoff Carmine Gallone
1956 Porte des Lilas René Clair
1957 Pot-Bouille Julien Duvivier
1958Train de 8 h 47 (Le) Jack Pinoteau
1959 Arrivistes = La Rabouilleuse (Les) Louis Daquin
1959 Chemin des écoliers (Le) Michel Boisrond
1959 Recours en grâce Lazslo Benedek
1960 Croix des vivants (La) Yvan Govar
1961 Longest Day (The)
Le Jour le plus long
Ken Annakin, Andrew Marton, Bernhard Wicki, [etc.]
1961 Tout l'or du monde René Clair
1962 Quatre vérités : Le Corbeau et le renard (Les) Hervé Bromberger
1962 Quatre vérités : Les Deux pigeons (Les) René Clair
1963 Besuch (Der)
La Rancune
Bernhard Wicki
1963 Symphonie pour un massacre Jacques Deray
1965 Trois chambres à Manhattan Marcel Carné
1966 Soleil noir Denys de La Patellière
1967 Diaboliquement vôtre Julien Duvivier
1967 J'ai tué Raspoutine Robert Hossein
1968 Phèdre Pierre Jourdan

en tant que : Maquettiste

1942 Lumière d'été Jean Grémillon
1948 Tous les chemins mènent à Rome Jean Boyer