Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Max Douy

Décorateur, Coopérateur technique


imprimer
Naissance
20 juin 1914 à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine, France)
Décès
05 juillet 2007 à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne, France)
Liens familiaux
Son frère Jacques est architecte décorateur, et son fils Serge a débuté comme assistant décorateur.
>> Rechercher "Max Douy" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Max Douy devient assistant décorateur au cinéma, au côté d'André Andrejew et de Lucien Aguettand, en 1932 (Mirages de Paris, de Fédor Ozep). La règle du jeu (Jean Renoir) en 1939 lui permet de s'affirmer même s'il n'est encore que le second d'Eugène Lourié.

Carrière au cinéma

En 1942, avec Dernier atout (Jacques Becker), Max Douy réalise son premier décor en tant que chef décorateur. La même année, avec Léon Barsacq et Alexandre Trauner, il signe le décor réaliste poétique de Lumière d'été de Jean Grémillon. Il collabore étroitement avec Claude Autant-Lara, signant tous les décors de ses films à partir du Diable au corps (1946) et participant même au découpage. Ses recherche de style et de couleurs sont très personnelles, mais il sait s'adapter à la personnalité du réalisateur avec lequel il travaille, en témoignent ses collaborations avec Henri-Georges Clouzot (Quai des Orfèvres, 1947 ; Manon, 1948), avec Julien Duvivier (L'affaire Maurizius, 1953) et avec Luis Buñuel (Cela s'appelle l'aurore, 1955). Claude Autant-Lara lui demande de réaliser l'habillage de son film Le rouge et le noir (1954) pour lequel le décor doit évoquer une réalité psychologique ou sociale et où le moindre accessoire doit contribuer à la crédibilité de l'ensemble, Max Douy n'hésite pas à se livrer à des recherches historiques minutieuses. Il réalise en 1979 les décors futuristes d'un des James Bond les plus extravagants, Moonraker, de Lewis Gilbert, et enchaîne l'année suivante avec le décor apocalyptique de Malevil de Christian de Chalonge.

Autres activités

Max Douy exerce son art au théâtre dans des pièces de Marcel Achard, d'Albert Camus et de Jean-Paul Sartre, et il réalise quelques décors pour la télévision.

Prix

  • Meilleurs décors, 1981 au Césars du Cinéma Français pour le film : Malevil de Christian de Chalonge, 1980
  • Meilleurs décors, 1979 au Festival International du Film (Cannes) pour le film : Occupe-toi d'Amélie, Claude Autant-Lara, 1949

Ouvrages

  • Décors de cinéma : les studios français de Méliès à nos jours / Max Douy, Paris, Ed. du Collectionneur, 1993 .
  • Du cinématographe au cinéma 1895-1995 : 100 ans de technologies cinématographiques françaises / Jean Collomb - Lucien Patry, préface de Robert Enrico, Paris, Dixit, 1995 .
  • Mémoire : [histoire du décor et des studios de cinéma en France] / Pierre Giquel, Philippe Oudard, Nantes, Revue de l'école des Beaux-Arts, 1994 .
  • My work in films [Biographie] / Eugène Lourié, San Diego ; New-York ; London, Harcourt Brace Jovanovitch, 1985 .

Périodiques

  • 1895, n° 25, septembre 1998. Karim Ghiyati ; Noël Herpe, "Entretien avec Max Douy"
  • Archives, n° 90-91, mars 2002. Jacques Choukroun, "Max Douy témoigne de son travail d'assistant décorateur de L'Atalante"
  • Cahiers du Cinéma, n° 20, février 1953
  • CICIM, n° 21, novembre 1987. "Max Douy"
  • Cinématographe, n° 76, mars 1982. Jean-Charles Sabria, "Les décorateurs. Filmographies"
  • Ecran Français (L'), n° 325, 03/10/1951. Max Douy, "Réponse à Georges Girardot"
  • Ecran Français (L'), n° 80, 07/07/1947. Max Douy, "Heurs et malheurs de l'architecte décorateur"
  • Film Dope, n° 13, janvier 1978. Jean-Pierre Berthome ; Badder, J. David, "Max Douy"
  • Film Français (Le), n° 1602, 28 novembre 1975
  • Filmkultura, vol. 33 n° 3, 1987. "Visszaemlekezesek, velemenyek Alexandre Traunerrol"
  • Positif, n° 244/245, juillet/août 1981. Jean-Pierre Berthomé, "Entretien avec Max Douy (1)"
  • Positif, n° 246, septembre 1981. Jean-Pierre Berthomé, "Entretien avec Max Douy (2)"

Liens Internet

Longs métrages

en tant que : Directeur artistique

1968 Castle Keep
Un château en enfer
Sydney Pollack
1978 Moonraker Lewis Gilbert

en tant que : Décorateur

1938 Roman de Werther (Le) Max Ophuls
1939 Sans lendemain Max Ophuls
1942 Dernier atout Jacques Becker
1942 Lumière d'été Jean Grémillon
1943 Adieu Léonard Pierre Prévert
1943 Ciel est à vous (Le) Jean Grémillon
1943 Feu Nicolas Jacques Houssin
1944 Dames du Bois de Boulogne (Les) Robert Bresson
1944 Falbalas Jacques Becker
1945 Affaire du collier de la reine (L') Marcel L'Herbier
1945 Ferme du pendu (La) Jean Dréville
1945 François Villon André Zwobada
1946 Diable au corps (Le) Claude Autant-Lara
1946 Pétrus Marc Allégret
1947 Quai des Orfèvres Henri-Georges Clouzot
1948 Manon Henri-Georges Clouzot
1948 Mystère de la chambre jaune (Le) Henri Aisner
1949 Belle que voilà (La) Jean-Paul Le Chanois
1949 Occupe-toi d'Amélie Claude Autant-Lara
1949 Parfum de la dame en noir (Le) Louis Daquin
1949 Retour à la vie : Le Retour de Jean Henri-Georges Clouzot
1950 Adventures of Captain Fabian (The)
La Taverne de New Orleans
William Marshall
1950 Sans laisser d'adresse Jean-Paul Le Chanois
1951 Agence matrimoniale Jean-Paul Le Chanois
1951 Auberge rouge (L') Claude Autant-Lara
1951 Sept péchés capitaux : L'Orgueil (Les) Claude Autant-Lara
1951 Sept péchés capitaux : Le Huitième péché (Les) Georges Lacombe
1953 Affaire Maurizius (L') Julien Duvivier
1953 Blé en herbe (Le) Claude Autant-Lara
1953 Bon Dieu sans confession (Le) Claude Autant-Lara
1954 French Cancan Jean Renoir
1954 Rouge et le noir (Le) Claude Autant-Lara
1955 Cela s'appelle l'aurore Luis Buñuel
1955 Marguerite de la nuit Claude Autant-Lara
1955 Mauvaises rencontres (Les) Alexandre Astruc
1956 Celui qui doit mourir Jules Dassin
1956 Traversée de Paris (La) Claude Autant-Lara
1957 En cas de malheur Claude Autant-Lara
1957 Tamango John Berry
1958 Joueur (Le) Claude Autant-Lara
1959 Dragueurs (Les) Jean-Pierre Mocky
1959 Jument verte (La) Claude Autant-Lara
1959 Régates de San Francisco (Les) Claude Autant-Lara
1960 Bois des amants (Le) Claude Autant-Lara
1960 Panier à crabes (Le) Joseph Lisbona
1960 Tu ne tueras point Claude Autant-Lara
1960 Vive Henri IV, vive l'amour Claude Autant-Lara
1961 Comte de Monte-Cristo (Le) Claude Autant-Lara
1962 Meurtrier (Le) Claude Autant-Lara
1962Phaedra Jules Dassin
1963 Humour noir : La Bestiole Claude Autant-Lara
1963 Magot de Josefa (Le) Claude Autant-Lara
1963Topkapi Jules Dassin
1964 corde au cou (La) Joseph Lisbona
1964 Patate Robert Thomas
1965 Fantômas se déchaîne André Hunebelle
1965 Journal d'une femme en blanc (Le) Claude Autant-Lara
1965 Seconde vérité (La) Christian-Jaque
1965 Un monde nouveau Vittorio De Sica
1966 Atout coeur à Tokyo pour O.S.S. 117 Michel Boisrond
1966 Fantômas contre Scotland Yard André Hunebelle
1966 Nouveau journal d'une femme en blanc = Une femme en blanc se révolte (Le) Claude Autant-Lara
1967 Franciscain de Bourges (Le) Claude Autant-Lara
1968 Catherine, il suffit d'un amour Bernard Borderie
1969 Patates (Les) Claude Autant-Lara
1970 Boulevard du Rhum Robert Enrico
1971 Cavale (La) Michel Mitrani
1972 Caïds (Les) Robert Enrico
1972 Insolent (L') Jean-Claude Roy
1972 Moine (Le) Ado Kyrou
1973 A nous quatre, Cardinal ! André Hunebelle
1973 Quatre Charlots mousquetaires (Les) André Hunebelle
1974 Section spéciale Costa-Gavras
1975 Sauvage (Le) Jean-Paul Rappeneau
1976 Gloria Claude Autant-Lara
1976 Jambon d'Ardenne Benoît Lamy
1976 Victoire en chantant = Noirs et Blancs en couleurs (La) Jean-Jacques Annaud
1977 Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine Coluche, Marc Monnet
1980 Malevil Christian de Chalonge
1981 Quarantièmes rugissants (Les) Christian de Chalonge
1984 Monsieur de Pourceaugnac Michel Mitrani
1987 Bonjour l'angoisse Pierre Tchernia

en tant que : Coopérateur technique

1961 Sept péchés capitaux : La Colère (Les) Sylvain Dhomme