Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Albert Dupontel

Interprète, Réalisateur, Scénariste, Dialoguiste


imprimer
Naissance
11 janvier 1964 à Saint-Germain-en-Laye, Yvelines
>> Rechercher "Albert Dupontel" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Après des études de médecine inachevées, Albert Dupontel suit pendant deux ans les cours d'art dramatique de l'école du Théâtre national de Chaillot (1986-88) sous la direction d'Antoine Vitez, puis fréquente un temps l'école d'Ariane Mouchkine.

Carrière au cinéma

Comique populaire à la scène et réalisateur à l'univers grinçant, Albert Dupontel va développer son talent dans des registres souvent assez graves, voire inquiétants. Il commence sa carrière d'acteur dans des films aussi divers que Chacun pour toi (1993) de Jean-Michel Ribes, Giorgino (1994) de Laurent Boutonnat ou Un héros très discret (1995) de Jacques Audiard, où il campe avec finesse un militaire homosexuel. S'il débute comme artiste comique, les films qu'il réalise mélangent humour, émotion et violence. Sa vision de la nature humaine est amère et donne naissance à des personnages loufoques et décalés. En témoigne Bernie (1996), dont Albert Dupontel est l'auteur, le réalisateur et l'acteur principal : il tiendra ces trois emplois dans toutes ses réalisations suivantes. Il y joue le rôle d'un orphelin attardé à la recherche de ses parents. La tragi-comédie Le créateur confirme le style adopté par l'auteur réalisateur qui poursuit son activité de comédien et tourne avec Michel Deville dans La maladie de Sachs (1999). En 2001, Gaspard Noé lui offre un rôle dans Irréversible, film-choc à l'univers trouble, sur les thèmes de la violence et de la vengeance. Suivent Le convoyeur (Nicolas Boukhrief, 2003) avec Jean Dujardin et François Berléand, sorte de thriller social, le drame historique Un long dimanche de fiançailles (Jean-Pierre Jeunet, 2003) et Fauteuils d'orchestre, comédie chorale de Danièle Thompson. Il y compose avec brio un pianiste surdoué et désabusé en quête de calme, de liberté et de solitude.
En 2005, il repasse derrière la caméra avec Enfermés dehors, sorte de cartoon social ou de "BD filmée", explique-t-il. Il y incarne un SDF dans un hommage déjanté aux Buster Keaton, Tex Avery et autres Monty Python. La même année, il joue le président de la République dans la politique-fiction Président de Lionel Delplanque. En 2006, il interprète, au coté de Benoît Magimel, un officier de l'armée française confronté à l'horreur de la guerre d'Algérie, dans L'ennemi intime de Florent Emilio Siri et est un auteur à succès fascinant Catherine Frot dans Odette Toulemonde, première mise en scène du dramaturge Eric-Emmanuel Schmitt.
Après une participation au Paris de Cédric Klapisch (2007) qui réunit de nombreuses stars, il enchaîne quelques-uns de ses rôles les plus marquants : le publicitaire qui saccage sa vie trop bien installée dans Deux jours à tuer (Jean Becker, 2007) ; le cancer qui vient à la rencontre de Jean Dujardin, sa future victime, dans Le Bruit des glaçon (Bertrand Blier, 2009) ; ou l'employé modèle qui, après son licenciement, fait sa révolution avec son punk de frère, Benoît Poelvoorde, dans le road movie social Le Grand Soir de Benoît Delépine et Gustave Kervern (2011). Il s'agit de la troisième collaboration de Dupontel avec le turbulent duo de cinéastes, après des participations amicales dans Avida (2005) et Louise Michel (2007).
En parallèle, il poursuit son parcours de cinéaste avec Le Vilain (2008) dont il partage l'affiche avec Catherine Frot qui joue sa mère, et Neuf mois ferme (2013) aux côtés de Sandrine Kiberlain.

Autres activités

Albert Dupontel se fait connaître à la télévision au début des années 1990 en présentant ses sketches dans les émissions de Patrick Sébastien. Il se produit sur Canal + dans Sales histoires, une série de sketches au ton décalé et enchaîne logiquement en présentant Sale spectacle à l'Olympia en juin 1992.

Prix

  • Meilleur Adaptation, 2018 au Césars du Cinéma Français pour le film : Au revoir là-haut
  • Meilleur réalisateur, 2018 au Césars du Cinéma Français pour le film : Au revoir là-haut
  • Meilleur Scénario Original, 2014 au Césars du Cinéma Français pour le film : 9 mois ferme (Albert Dupontel, 2012)
  • Grand Prix, 2014 au Prix Henri Jeanson

Périodiques

  • Avant-Scène Cinéma (L'), n° 488, janvier 2000
  • Première n° 350, avril 2006
  • Première, n° 237, décembre 1996
  • Première, n° 271, octobre 1999
  • Première, n° 295, octobre 2001
  • Première, n° 326, avril 2004
  • Première, n° 341, juillet 2005
  • Première, n° 350, avril 2006
  • Studio Magazine, n° 117, décembre 1996
  • Studio Magazine, n° 145, juin 1999
  • Studio Magazine, n° 180, juillet/août 2002
  • Studio Magazine, n° 222, avril 2006

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1992Désiré Albert Dupontel

en tant que : Scénariste

1992Désiré Albert Dupontel

en tant que : Interprète

1989Nuit du doute (La) Cheikh Djemai
1992Désiré Albert Dupontel
1996Je suis ton châtiment Guillaume Bréaud
2006Changement de propriétaire Jean-Hugues Lime

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1996 Bernie Albert Dupontel
1998 Créateur (Le) Albert Dupontel
2005 Enfermés dehors Albert Dupontel
2008 Vilain (Le) Albert Dupontel
2012 Neuf mois ferme Albert Dupontel
2016 Au revoir là-haut Albert Dupontel

en tant que : Scénariste

1996 Bernie Albert Dupontel
2008 Vilain (Le) Albert Dupontel
2012 Neuf mois ferme Albert Dupontel
2016 Au revoir là-haut Albert Dupontel

en tant que : Dialoguiste

1996 Bernie Albert Dupontel
2008 Vilain (Le) Albert Dupontel
2016 Au revoir là-haut Albert Dupontel

en tant que : Interprète

1987 Bande des quatre (La) Jacques Rivette
1987 Encore (once more) Paul Vecchiali
1993 Chacun pour toi Jean-Michel Ribes
1994 Giorgino Laurent Boutonnat
1995 Un héros très discret Jacques Audiard
1996 Bernie Albert Dupontel
1997 Serial lover James Huth
1998 Créateur (Le) Albert Dupontel
1998 Du bleu jusqu'en Amérique Sarah Lévy
1999 Acteurs (Les) Bertrand Blier
1999 Maladie de Sachs (La) Michel Deville
1999 Origine du monde (L') Jérôme Enrico
2001 Irréversible Gaspar Noé
2001 Monique Valérie Guignabodet
2001 Petites misères Philippe Boon, Laurent Brandenbourger
2003 Clefs de bagnole (Les) Laurent Baffie
2003 Convoyeur (Le) Nicolas Boukhrief
2003 Un long dimanche de fiançailles Jean-Pierre Jeunet
2005 Avida Benoît Delépine, Gustave Kervern
2005 Enfermés dehors Albert Dupontel
2005 Fauteuils d'orchestre Danièle Thompson
2005 Jacquou le croquant Laurent Boutonnat
2005 Président Lionel Delplanque
2006 Chrysalis Julien Leclercq
2006 Ennemi intime (L') Florent Emilio Siri
2006 Odette Toulemonde Eric-Emmanuel Schmitt
2006 Paris Cédric Klapisch
2007 Deux jours à tuer Jean Becker
2007 Louise Michel Gustave Kervern, Benoît Delépine
2008 Vilain (Le) Albert Dupontel
2009 Bruit des glaçons (Le) Bertrand Blier
2010 Brindille (La) Emmanuelle Millet
2010 Proie (La) Éric Valette
2011 Grand soir (Le) Benoît Delépine, Gustave Kervern
2012 Neuf mois ferme Albert Dupontel
2014 En équilibre Denis Dercourt
2015 Premiers, les derniers (Les) Bouli Lanners
2016 Au revoir là-haut Albert Dupontel