Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Paul Gégauff

Scénariste, Dialoguiste, Adaptateur, Interprète, Producteur délégué, Réalisateur


imprimer
Naissance
10 août 1922 à Blotsheim (Haut-Rhin, France)
Décès
24 décembre 1983 à Gjøvik (Norvège)
>> Rechercher "Paul Gégauff" dans le catalogue Ciné-Ressources

Carrière au cinéma

C'est en 1950 que Paul Gégauff aborde le cinéma, en fournissant à Eric Rohmer le scénario d'un court-métrage intitulé Journal d'un scélérat. Puis, il fait " autre chose " : " Je ne sais plus très bien ce que je foutais à l'époque, je ne devais pas faire grand-chose. "
En 1962, il tente de réaliser un film qui ne trouve pas de distributeur, Le Reflux ou l'enfer du paradis.
Désabusé, cynique, ambigu, désinvolte, provocant : tels sont les adjectifs généralement employés pour qualifier une des personnalités les plus controversées de la Nouvelle Vague. Si Paul Gégauff apporte incontestablement sa contribution à la tradition des scénaristes dialoguistes, si importante dans le cinéma français, il est critiqué pour le ton hautain et pessimiste qu'il donne à ses personnages. La noirceur des âmes qu'il dépeint dérange et contraste avec les engouements qui entourent Mai 68. Il se définit lui-même comme un anarchiste de droite. Son esprit caustique n'épargne personne, et ses portraits au vitriol lui valent l'intérêt du cinéaste Claude Chabrol, avec qui il collabore en 1959 pour Les Cousins. Il devient alors le scénariste attitré de ce cinéaste jusqu'en 1976, et leur duo défraie la chronique. Sa liberté de ton, à la fois familière et provocante, se marie à un cinéma qui fait la part belle aux dialogues. Gégauff revendique très tôt l'importance du texte et critique les films montés par les seuls réalisateurs. Le monde du cinéma s'offense de tant d'arrogance et se passe de ses services à la fin des années 1970. Le scénariste ne fait bientôt plus parler de lui que dans les journaux à scandales pour les relations tumultueuses qu'il entretient avec son épouse.
En 1983, après avoir fait mourir plusieurs de ses personnages sur le papier, Paul Gégauff est à son tour trahi par l'imagination d'un tiers : la veille de Noël, il succombe aux coups de couteau portés par sa compagne du moment.
Il est acteur dans quelques films, notamment dans Une partie de plaisir (1974) de Claude Chabrol, film dont il est également le scénariste.

Autres activités

Paul Gégauff est l'auteur de plusieurs romans, dont Rébus (1956).

Prix

  • Meilleur scénario, 1985 au FantasPorto. Festival Internacional de Cinema (Porto) pour le film : Frankenstein 90

Périodiques

  • Cahiers du Cinéma (Les), vol. 23, n° 138, décembre 1962
  • Film Dope, n° 19, décembre 1979
  • Image et Son, n° 246, janvier 1971

Courts métrages

en tant que : Scénariste

1950 Journal d'un scélérat Eric Rohmer
1979Historien om en moder Claus Weeke

en tant que : Dialoguiste

1950 Journal d'un scélérat Eric Rohmer

en tant que : Interprète

1950 Journal d'un scélérat Eric Rohmer

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1961 Reflux (Le) Paul Gégauff

en tant que : Scénariste

1959 A double tour Claude Chabrol
1959 Bonnes femmes (Les) Claude Chabrol
1959 Plein soleil René Clément
1960 Godelureaux (Les) Claude Chabrol
1961 Ophélia Claude Chabrol
1963 Autre femme (L') François Villiers
1963 Plus belles escroqueries du monde : L'homme qui vendit la tour Eiffel (Les) Claude Chabrol
1967 Biches (Les) Claude Chabrol
1968 Femme écarlate (La) Jean Valère
1969 More Barbet Schroeder
1971 Décade prodigieuse (La) Claude Chabrol
1972 Docteur Popaul Claude Chabrol
1974 Rivale (La) Sergio Gobbi
1974 Une partie de plaisir Claude Chabrol
1975 Magiciens (Les) Claude Chabrol
1979 Brigade Mondaine : la secte de Marrakech Eddy Matalon
1981 Folies d'Elodie (Les) André Génovès
1984 Ave Maria Jacques Richard
1984 Frankenstein 90 Alain Jessua

en tant que : Collaborateur scénaristique

1961 Oeil du Malin (L') Claude Chabrol

en tant que : Adaptateur

1959 Plein soleil René Clément
1961 Reflux (Le) Paul Gégauff
1967 Diaboliquement vôtre Julien Duvivier

en tant que : Dialoguiste

1958 Cousins (Les) Claude Chabrol
1959 A double tour Claude Chabrol
1959 Bonnes femmes (Les) Claude Chabrol
1959 Plein soleil René Clément
1959 Signe du lion (Le) Eric Rohmer
1960 Godelureaux (Les) Claude Chabrol
1961 Reflux (Le) Paul Gégauff
1962 Grands chemins (Les) Christian Marquand
1963 Autre femme (L') François Villiers
1963 Gros coup (Le) Jean Valère
1963 Plus belles escroqueries du monde : L'homme qui vendit la tour Eiffel (Les) Claude Chabrol
1966 Scandale (Le) Claude Chabrol
1967 Biches (Les) Claude Chabrol
1967 Diaboliquement vôtre Julien Duvivier
1968 Delphine Eric Le Hung
1968 Femme écarlate (La) Jean Valère
1969 More Barbet Schroeder
1969 Que la bête meure Claude Chabrol
1970 Novices (Les) Guy Casaril
1970 Qui ? Léonard Keigel
1971 Décade prodigieuse (La) Claude Chabrol
1971 Vallée (La) Barbet Schroeder
1974 Rivale (La) Sergio Gobbi
1974 Une partie de plaisir Claude Chabrol
1979 Brigade Mondaine : la secte de Marrakech Eddy Matalon

en tant que : Interprète

1962 Vice et la vertu (Le) Roger Vadim
1966 Ligne de démarcation (La) Claude Chabrol
1967 Week-end Jean-Luc Godard
1971 Hellé Roger Vadim
1974 Une partie de plaisir Claude Chabrol