Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Theo Angelopoulos

Réalisateur, Scénariste, Producteur, Interprète, Producteur associé, Auteur de l'oeuvre originale


imprimer
Naissance
17 avril 1935 à Athènes (Grèce)
Etat civil
Theodoros Angelopoulos
Décès
24 janvier 2012 à Le Pirée (Grèce)
Liens familiaux
Angelopoulos a vécu quelques années avec l'actrice Eva Kotamanidou. Depuis 1980, il était marié avec la productrice de cinéma Phoebe Economopoulou.
>> Rechercher "Theo Angelopoulos" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Theódoros Angelopoulos fait d'abord des études de droit à l'Université d'Athènes. Après son service militaire (1959), il décide en 1961, de se rendre à Paris afin d'étudier la littérature, la filmologie et l'anthropologie à la Sorbonne sous la tutelle de Claude Lévi-Strauss. En 62, il entre à l'Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC). Il en est renvoyé pour " non-conformisme " dès la fin de sa première année, et s'inscrit ensuite à un atelier au Musée de l'Homme où il a étudié les techniques du cinéma direct avec l'ethnologue et documentariste Jean Rouch. De retour en Grèce, il devient en 1964, critique cinématographique pour le magazine Cinéma moderne, et le quotidien de gauche Demokratiki Allaghi (Changement démocratique) jusqu'à sa fermeture suite au coup d'état des Colonels en 1967.

Carrière au cinéma

Après un premier film Forminx story (1965), resté inachevé sur le groupe de musiciens grecs pop Les Forminx, il tourne un court-métrage I Ekpombi (1968), L'Emission), qui remporte le prix des critiques au Festival de Thessalonique. Theo Angelopoulos se signale dès son premier long métrage, La Reconstitution (1970, Grand prix de la mise en scène au Festival de Salonnique), avec un style et une démarche idéologique originaux dans le contexte du cinéma grec. Il filme ensuite une vaste trilogie sur l'histoire de la Grèce contemporaine : Jours de 36 (1972), Le voyage des comédiens (1975) et Les chasseurs (1977) retiennent l'attention de la critique internationale. L'auteur y dessine une oeuvre didactique et engagée, qui propose un examen de l'histoire grecque et démonte les mécanismes de la dictature des Colonels. Films d'une grande rigueur formelle et d'une complexité qui déroute souvent le public, ils captivent le regard par leur usage de longs plans séquences jouant sur l'espace et le temps. L'analyse psychologique individuelle en est quasiment absente au profit de l'étude de groupes sociaux. Alexandre le Grand (1981) est davantage une réflexion sur l'idéologie, s'appuyant sur le portrait d'un brigand grec dont le destin de héros populaire puis de tyran n'est pas sans rappeler celui de Staline. Le cinéaste poursuit son oeuvre de démythification avec Voyage à Cythère (1984), histoire cruelle et amère d'un vieux combattant communiste de la guerre civile exilé en URSS et qui s'en retourne dans sa mère patrie. Dans ce film, l'inspiration d'Angelopoulos se déplace et s'attache désormais à la quête intérieure de personnages désenchantés. Ainsi L'apiculteur (1986) et Le pas suspendu de la cigogne (1990), films pessimistes sur les incertitudes de cette fin de siècle, dont Marcello Mastroianni est la figure principale. Theo Angelopoulos trouve la consécration avec Le regard d'Ulysse (1995) qui donne en plusieurs tableaux somptueux une allégorie de l'histoire des Balkans, jusqu'à la ville martyre de Sarajevo. Il obtient la consécration en 1998 au Festival de Cannes avec L'éternité et un jour, qui remporte la Palme d'Or. Après une pause de six ans, Angelopoulos revient avec un nouveau triptyque consacré à l'histoire du XXe siècle. Dans le premier volet Eleni, les évènements historiques sont vus par les yeux d'une femme. Trente ans d'histoire, trente années de la vie d'une femme, Eleni. En 2006, il participe au film collectif Chacun son cinéma. A l'occasion des 60 ans du Festival de Cannes, 35 réalisateurs imaginent un film de trois minutes sur le thème de la salle de cinéma. Présenté au Festival du film de Berlin, le second opus, Poussière du temps (2008, inédit en France), nous fait partager les états d'âme d'un réalisateur américain d'origine grecque (Willem Dafoe), qui tourne un film racontant son histoire et celle de ses parents, bousculé par l'histoire de l'Europe au XXe siècle. Theo Angelopoulos décède pendant le tournage de L'Autre mer, la troisième partie de sa trilogie. Il comptait y évoquer la dernière blessure de la Grèce, la crise financière, la faillite de son pays, et celle de l'Europe.

Prix

  • Prix pour l'ensemble de l'oeuvre, 2003 au Copenhagen International Film Festival
  • Meilleur réalisateur, 1996 au SNCCI - Sindacato Nazionale Critici Cinematografici Italiani (Roma) pour le film : To Vlemma tou Odyssea
  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 1996 au SNCCI - Sindacato Nazionale Critici Cinematografici Italiani (Roma)
  • Prix du scénario, 1984 au Festival International du Film (Cannes) pour le film : Taxidi sta Kithira

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1968 Ekpombi (I) Theo Angelopoulos
1983Aohna [TV]
Athènes, retour à l'Acropole
Theo Angelopoulos
2006 Chacun son cinéma : Trois minutes Theo Angelopoulos

en tant que : Scénariste

1968 Ekpombi (I) Theo Angelopoulos

en tant que : Producteur

1968 Ekpombi (I) Theo Angelopoulos

en tant que : Interprète

2011Kurosawa, la voie Catherine Cadou

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1970Anaparastassi
La Reconstitution
Theo Angelopoulos
1972Meres tou 36
Jours de 36
Theo Angelopoulos
1974Thiassos (O)
Le Voyage des comédiens
Theo Angelopoulos
1977Kynighi (I)
Les Chasseurs
Theo Angelopoulos
1980Megalexandros (O)
Alexandre le Grand
Theo Angelopoulos
1983 Taxidi sta Kithira
Voyage à Cythère
Theo Angelopoulos
1986Melissokomos (O)
L'Apiculteur
Theo Angelopoulos
1988Topio stin omichli
Paysage dans le brouillard
Theo Angelopoulos
1991 Pas suspendu de la cigogne (Le) Theo Angelopoulos
1994Regard d'Ulysse (Le) Theo Angelopoulos
1995 Lumière et compagnie Sarah Moon, Patrice Leconte, Gabriel Axel, [etc.]
1997 Mia eoniotita ke mia mera
L'Eternité et un jour
Theo Angelopoulos
2003 Trilogia I : To livadi pou dakryzei
Eleni
Theo Angelopoulos
2006 Chacun son cinéma Theo Angelopoulos, Bille August, Olivier Assayas, [etc.]
2008 Skoni tou hronou (I)
La Poussière du temps
Theo Angelopoulos
2011Mundo invisível Manoel de Oliveira, Jerzy Stuhr, Guy Maddin, [etc.]
2011Mundo invisível : Céu inferior Theo Angelopoulos

en tant que : Scénariste

1970Anaparastassi
La Reconstitution
Theo Angelopoulos
1972Meres tou 36
Jours de 36
Theo Angelopoulos
1974Thiassos (O)
Le Voyage des comédiens
Theo Angelopoulos
1977Kynighi (I)
Les Chasseurs
Theo Angelopoulos
1980Megalexandros (O)
Alexandre le Grand
Theo Angelopoulos
1983 Taxidi sta Kithira
Voyage à Cythère
Theo Angelopoulos
1986Melissokomos (O)
L'Apiculteur
Theo Angelopoulos
1988Topio stin omichli
Paysage dans le brouillard
Theo Angelopoulos
1991 Pas suspendu de la cigogne (Le) Theo Angelopoulos
1994Regard d'Ulysse (Le) Theo Angelopoulos
1997 Mia eoniotita ke mia mera
L'Eternité et un jour
Theo Angelopoulos
2003 Trilogia I : To livadi pou dakryzei
Eleni
Theo Angelopoulos
2008 Skoni tou hronou (I)
La Poussière du temps
Theo Angelopoulos
2011Mundo invisível : Céu inferior Theo Angelopoulos

en tant que : Producteur

1983 Taxidi sta Kithira
Voyage à Cythère
Theo Angelopoulos
1986Melissokomos (O)
L'Apiculteur
Theo Angelopoulos
1988Topio stin omichli
Paysage dans le brouillard
Theo Angelopoulos
1991 Pas suspendu de la cigogne (Le) Theo Angelopoulos
1997 Mia eoniotita ke mia mera
L'Eternité et un jour
Theo Angelopoulos

en tant que : Producteur associé

1996 Port Djema Eric Heumann

en tant que : Interprète

1970Anaparastassi
La Reconstitution
Theo Angelopoulos
2009 Hitler à Hollywood
HH, Hitler à Hollywood
Frédéric Sojcher