Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Maurice Ronet

Réalisateur, Interprète, Scénariste


imprimer
Naissance
13 avril 1927 à Nice, Alpes-Maritimes, France
Etat civil
Maurice Robinet
Décès
14 mars 1983 à Paris, France
Liens familiaux
Fils des comédiens Emile Ronet et Gilberte Dubreuil, il a été marié un temps avec la comédienne Maria Pacôme, puis avec Josephine Chaplin dont il a eu un fils.
>> Rechercher "Maurice Ronet" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Maurice Ronet fait ses premiers pas sur les planches à l'âge de seize ans. Il s'inscrit ensuite au Conservatoire national d'art dramatique de Paris et débute une carrière au théâtre. Il touche également à la musique et à la peinture.

Carrière au cinéma

Maurice Ronet débute par hasard au cinéma en 1949. Jeune peintre fréquentant le milieu artistique du quartier parisien de Saint-Germain-des-Prés, il se fait remarquer par le cinéaste Jacques Becker qui cherche de nouvelles têtes pour le tournage de Rendez-vous de juillet. Jusqu'en 1957, il interprète des jeunes premiers, puis Louis Malle lui offre son premier grand rôle dans Ascenseur pour l'échafaud, dans lequel il campe l'amant criminel de Jeanne Moreau. Deux ans plus tard, il confirme son talent avec Plein Soleil de René Clément, face à un autre beau ténébreux, Alain Delon, qu'il retrouve dans La Piscine (1968) de Jacques Deray. Maurice Ronet ne s'enferme pas pour autant dans un registre particulier. Il prête autant ses traits à des victimes humiliées qu'à des assassins inquiétants, comme dans Le Meurtrier (1962) de Claude Autant-Lara. Louis Malle lui fait à nouveau confiance et lui permet d'exercer son talent dans Le feu follet (1963). Claude Chabrol utilise son charme teinté de tristesse (Le Scandale, 1966 ; La Femme infidèle, 1968). Maurice Ronet tourne également aux Etats-Unis (Lost Command, 1965, de Mark Robson ; How Sweet it is, 1968, de Jerry Paris), en Espagne (Le Diable sous l'oreiller, 1967, de José Maria Forque), en Italie (Il Diavolo nel cervello, 1971, de Sergio Sollima) et en Allemagne (Bis zur bitteren Naige, 1974, de Gerd Oswald et Guido Leoni). En 1982, il joue dans un dernier film, La Balance de Bob Swaim.

Autres activités

Au théâtre, Maurice Ronet joue notamment Andromaque, Horace et Roméo et Juliette. A la télévision, on le voit dans Le puits et le pendule (1963) d'Alexandre Astruc, dans Emmenez-moi au Ritz (1977) de Pierre Grimblat ou dans La déchirure (1982) de Frank Apprédéris.
Il s'essaie à la réalisation et nous offre le poétique Voleur de Tibidabo (1964), Bartleby (1976) d'après une nouvelle de Herman Melville, d'abord tourné pour la télévision, et L'île des dragons, un documentaire sur les lézards géants de l'île de Komodo.
En 1977, il publie Le métier de comédien.

Prix

  • Meilleure interprétation masculine, 1967 au Festival International de Cinéma (San Sebastian) pour le film : Le Scandale

Ouvrages

  • Le métier de comédien : entretiens avec Hervé Le Boterf / Maurice Ronet.- Paris : ed. France-Empire, 1977

Périodiques

  • Cinéma, n° 293, mai 1983
  • Cinématographe, n° 88, avril 1982
  • Ciné-Revue, vol. 61, n° 20, mai 1981
  • Ciné-Revue, vol. 62, n° 18, avril 1982
  • Ciné-Revue, vol. 63, n° 12, mars 1983
  • Revue du Cinéma (La), n° 383, mai 1983

Courts métrages

en tant que : Interprète

1963 Puits et le pendule (Le) Alexandre Astruc

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1964 Voleur du Tibidabo (Le) Maurice Ronet
1976 Bartleby Maurice Ronet

en tant que : Scénariste

1964 Voleur du Tibidabo (Le) Maurice Ronet
1976 Bartleby Maurice Ronet

en tant que : Interprète

1949 Rendez-vous de juillet Jacques Becker
1951 Sept péchés capitaux : La Luxure (Les) Yves Allégret
1951 Un grand patron Yves Ciampi
1952 Horizons sans fin Jean Dréville
1952 Jeune folle (La) Yves Allégret
1952 Lucrèce Borgia Christian-Jaque
1952 Môme vert-de-gris (La) Bernard Borderie
1953 Châteaux en Espagne René Wheeler
1953 Guérisseur (Le) Yves Ciampi
1954Casa ricordi
La Maison du souvenir
Carmine Gallone
1954Casta diva
A toi toujours
Carmine Gallone
1955 Aristocrates (Les) Denys de La Patellière
1955 Gueule d'ange Marcel Blistène
1955 Sorcière (La) André Michel
1956 Celui qui doit mourir Jules Dassin
1956 Section des disparus Pierre Chenal
1957 Ascenseur pour l'échafaud Louis Malle
1957 Carve Her Name with Pride
Agent secret S.Z.
Lewis Gilbert
1958 Cette nuit-là Maurice Cazeneuve
1959Carmen la de Ronda
Carmen de Grenade
Tulio Demicheli
1959 Ce corps tant désiré Luis Saslavsky
1959Peccato degli anni verdi (Il)
[Le Séducteur]
Leopoldo Trieste
1959 Plein soleil René Clément
1960 Grandes personnes (Les) Jean Valère
1960 Portrait robot Paul Paviot
1960Ultimo tango (El)
Mon dernier tango
Luis César Amadori
1961 Dénonciation (La) Jacques Doniol-Valcroze
1961 Liberté 1 Yves Ciampi
1961 Rendez-vous de minuit (Le) Roger Leenhardt
1962 Meurtrier (Le) Claude Autant-Lara
1962 Victors (The)
Les Vainqueurs
Carl Foreman
1963 Casablanca nid d'espions Henri Decoin
1963Donde tu estes
[Le Désir]
Germán Lorente
1963 Feu follet (Le) Louis Malle
1963 Parias de la gloire Henri Decoin
1963Tempesta su Ceylon
Tempête sur Ceylan
Giovanni Roccardi, Gerd Oswald
1964Amador
[Portrait d'un étrange assassin]
Francisco Regueiro
1964 Ronde (La) Roger Vadim
1964 Voleur du Tibidabo (Le) Maurice Ronet
1965 Longue marche (La) Alexandre Astruc
1965 Lost Command
Les Centurions
Mark Robson
1965 Trois chambres à Manhattan Marcel Carné
1966Giardino delle delizie (Il) Silvano Agosti
1966 Ligne de démarcation (La) Claude Chabrol
1966 Scandale (Le) Claude Chabrol
1967How Sweet It Is !
Adorablement vôtre
Jerry Paris
1967 Oiseaux vont mourir au Pérou (Les) Romain Gary
1967 Route de Corinthe (La) Claude Chabrol
1967Un diablo bajo la almohada
Le Diable sous l'oreiller
José María Forqué
1968 Delphine Eric Le Hung
1968 Femme écarlate (La) Jean Valère
1968 Femme infidèle (La) Claude Chabrol
1968 Piscine (La) Jacques Deray
1969 Dernier saut (Le) Edouard Luntz
1969 Femmes (Les) Jean Aurel
1969 Modification (La) Michel Worms
1970 Qui ? Léonard Keigel
1970 Raphaël ou le débauché Michel Deville
1970Splendori e miserie di Madame Royale
Que fais-tu, grande folle ?
Vittorio Caprioli
1970 Un peu, beaucoup, passionnément Robert Enrico
1971Diavolo nel cervello (Il) Sergio Sollima
1971 Galets d'Etretat (Les) Sergio Gobbi
1971 Maison sous les arbres (La) René Clément
1971 Odeur des fauves (L') Richard Balducci
1972 Chambre rouge (La) Jean-Pierre Berckmans
1972 Don Juan ou si Don Juan était une femme Roger Vadim
1972 Sans sommation Bruno Gantillon
1973 Affaire Crazy Capo (L') Patrick Jamain
1973Commissariato di notturna
[Commissariat de nuit]
Guido Leoni
1973Marseille Contract (The)
Marseille contrat
Robert Parrish
1973Seduzione (La)
[Séduction]
Fernando Di Leo
1974 Cri du coeur (Le) Claude Lallemand
1974 Messe dorée (La) Beni Montresor
1974Perché si uccidono Mauro Macario
1974 Seul le vent connait la réponse Alfred Vohrer
1975 Bis zur bitteren Neige Gerd Oswald
1975 Nuit d'Or Serge Moati
1976 A l'ombre d'un été Jean-Louis Van Belle
1976 Madame Claude Just Jaeckin
1976Oh, mia bella matrigna Guido Leoni
1977 Mort d'un pourri Georges Lautner
1978 Bloodline
Liés par le sang
Terence Young
1980 Beau-père Bertrand Blier
1980 Sphinx Franklin J. Schaffner
1981 Guerillera (La) Pierre Kast
1981 Un matin rouge Jean-Jacques Aublanc
1982 Balance (La) Bob Swaim
1982 Surprise party Roger Vadim