Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Marie-France Pisier

Interprète, Réalisateur, Scénariste, Auteur de l'oeuvre originale, Dialoguiste


imprimer
Naissance
10 mai 1944 à Dalat (Indochine française, actuel Viêt Nam)
Décès
24 avril 2011 à Saint-Cyr-sur-Mer (Var, France)
>> Rechercher "Marie-France Pisier" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Fille d'un gouverneur colonial, élevée en grande partie hors de métropole, Marie-France Pisier étudie à l'université de Nice, tout en faisant du théâtre au sein d'une troupe amateur. Une audition réussie l'oriente vers le cinéma. Le début précoce de sa carrière ne l'empêche pas de poursuivre de brillantes études aussi bien en droit qu'en sciences politiques. Elle sera toujours une actrice et une femme engagée, notamment sur la question du droit des femmes et de l'avortement, mais aussi dans les mouvements étudiants de 1968 puisqu'elle est alors la compagne de Daniel Cohn-Bendit.

Carrière au cinéma

Sa voix étrange, toujours un peu trop haute, son allure de bourgeoise sophistiquée mais toujours au bord du déséquilibre, son ironie détachée ont fait de Marie-France Pisier une des figures les plus singulières et les plus attachantes d'un cinéma français où elle a travaillé pour les auteurs les plus passionnants.
François Truffaut découvre Marie-France Pisier pour son court métrage Antoine et Colette inclus dans L'Amour à vingt ans (1961) : elle y incarne le premier amour platonique d'Antoine Doinel (Jean-Pierre Léaud). Elle reprendra épisodiquement ce rôle dans Baisers volés (1968) et surtout dans L'Amour en fuite, dernier volet des aventures de Doinel, film auquel elle collabore également au scénario .
Elle continue son apprentissage avec Robert Hossein qui lui confie des rôles dans trois films policiers, La Mort d'un tueur (1963), dans Le Vampire de Düsseldorf (1964) et dans Les Yeux cernés (1964). Cette actrice belle et subtile, au timbre de voix si reconnaissable, choisit surtout de travailler avec des auteurs comme Alain Robbe-Grillet (Trans-Europ-Express, 1966), Charles Belmont (L'Ecume des jours (1968) ou Jacques Rivette (em>Céline et Julie vont en bateau, 1973).
A la même période, elle fait la rencontre d'André Téchiné dont elle devient dès son premier film, Paulina s'en va (1969) une actrice familière puisqu'on la retrouve dans Souvenirs d'en France (1975), Barocco (1976) et Les Soeurs Brontë (1979) où, aux côtés d'Isabelle Adjani et Isabelle Huppert, elle incarne Charlotte Brontë. Son personnage de prostituée dans Barocco lui vaut un César du meilleur second rôle, un an après sa première récompense dans cette catégorie grâce à Cousin cousine de Jean-Charles Tacchella (1975), comédie romantique au succès retentissant qui lui ouvre les portes à la fois d'un cinéma plus grand public (Le Corps de mon ennemi, Henri Verneuil, 1976 ; L'As des as, Gérard Oury 1982, tous eux avec Jean-Paul Belmondo) et du cinéma américain.
Elle apparaît dès lors dans quelques productions internationales, dont De l'autre côté de minuit (Charles Jarrott, 1977) ou Coco Chanel (1980) de George Kaczender, où elle incarne sans grand bonheur Mademoiselle Chanel. Elle fait aussi partie de la distribution très cosmopolite de coproductions européennes de prestige comme La Montagne magique (Hans W. Geissendorfer, 1982), d'après le roman de Thomas Mann, ou L'OEuvre au noir (1988), adapté de Marguerite Yourcenar par André Delvaux.
Marie-France Pisier poursuit en France une carrière très personnelle. Présente à la fois dans La Banquière (Francis Girod, 1980) où elle incarne l'amante de l'héroïne jouée par Romy Schneider, dans le polar Le Prix du danger (Yves Boisset, 1983) ou dans la comédie Les Nanas (Annick Lanoë, 1985), elle n'en néglige pas pour autant le cinéma d'auteur. On la retrouve ainsi en Perséphone, reine des Enfers et épouse de Jean Marais, dans la version contemporaine du mythe d'Orphée qu'est Parking de Jacques Demy (1985). De son côté, Andrzej Zulawski lui confie le rôle de George Sand dans La Note bleue (1990).
En 1990, elle réalise avec sensibilité et maîtrise l'adaptation au cinéma de son roman Le Bal du gouverneur, sur son enfance en Nouvelle-Calédonie. Dans les années suivantes, elle se fait plus rare mais elle réussit une remarquable composition de bourgeoise souffrant de ne pas avoir d'enfant dans Marion (1996) de Manuel Poirier et est une formidable Madame Verdurin dans Le Temps retrouvé (Raul Ruiz, 1999), d'après Marcel Proust.
Elle réussit une série de belles compositions de mère des héros, fantasque comme dans Pourquoi pas moi ? (Stéphane Giusti, 1999) ou dramatique comme dans Comme un avion, film qu'elle réalise et dans lequel elle tient aussi le rôle d'une mère de famille atteinte d'un cancer. Laurence Ferreira Barbosa en fait la très névrosée mère de Marie-Josée Croze dans Ordo (2004), Maïwenn lui offre le rôle de sa propre mère, dangereuse et folle, dans Pardonnez-moi (2006) tandis que Christophe Honoré la voit en mère égoïste, désinvolte et sexy de Romain Duris et Louis Garrel dans Dans Paris (2006). Son dernier rôle au cinéma, avant sa disparition prématurée (on l'a retrouvée morte dans sa piscine en avril 2011), est encore celui d'une mère, frivole et un brin xénophobe, dans la comédie Il reste du jambon ? (Anne Depétrini, 2010).

Autres activités

Marie-France Pisier mène une carrière active à la télévision, qui la rend célèbre dans les années 1970, notamment grâce à la saga Les Gens de Mogador (Robert Mazoyer, 1972). Elle tourne de nombreux téléfilms (Le Crime de Pierre Lacaze, Jean Delannoy, 1983 ; Olympe de nos amours, Serge Moati, 1989 ; Une maman dans la ville, Miguel Courtois, 1992 ; Notre homme, Elisabeth Rappeneau, 1996 ; Un jeune français, Michel Sibra, 2000 ; Les Enfants j'adore, Didier Albert, 2006...) dont sa dernière apparition à l'écran, Paradis criminel (Serge Meynard, 2012). Elle est également apparue dans plusieurs séries, que ce soit aux Etats-Unis (Scrupules, 1980) ou en France (Vénus et Apollon, 2005 ; Le Chasseur, 2010).
Elle ne s'essaie au théâtre qu'en 1993 avec Ce qui arrive et ce qu'on attend de Jean-Marie Besset. Elle interprète ensuite Claudel sous la direction de Marcel Maréchal (Le Pain dur) et incarne sur scène Simone de Beauvoir dans Liaison transatlantique de Fabrice Rozié. Elle a également joué dans plusieurs pièces de Sacha Guitry.
Elle est l'auteur de plusieurs romans : le très autobiographique Le Bal du gouverneur (1984), Je n'ai aimé que vous (1986), La Belle imposture (1992) et Le Deuil du printemps (1997).

Prix

  • Meilleure interprétation féminine dans un 2nd rôle, 1977 au Césars du Cinéma Français pour le film : Barocco
  • Meilleure interprétation féminine dans un 2nd rôle, 1976 au Césars du Cinéma Français pour le film : Cousin, cousine

Ouvrages

  • Les acteurs au travail : Isabelle Adjani, Nathalie Baye, Bernard Blier, Jean Bouise, Claude Brasseur, Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Isabelle Huppert, ..... / Claire Devarrieux. - Renens : 5 Con

Périodiques

  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 429, mars 1990
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 434, juillet-août 1990
  • Cinéma 72, n° 314, février 1985
  • Cinéma Français, n° 7, 1976
  • Cinématographe, n° 21, octobre-novembre 1976
  • Ciné-Revue, n° 34, 21 août 1980
  • Ciné-Revue, n° 6, 7 février 1985
  • Ecran, n° 85, novembre 1979
  • Première, n° 156, mars 1990
  • Télérama, n° 1519, 21 février 1979
  • Télérama, n° 1896, 14 mai 1986

Courts métrages

en tant que : Interprète

1961 Amour à vingt ans : Antoine et Colette (L') François Truffaut
1973Juliette ? Philippe Pilard

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1989 Bal du gouverneur (Le) Marie-France Pisier
2001 Comme un avion Marie-France Pisier

en tant que : Scénariste

1973 Céline et Julie vont en bateau Jacques Rivette
1978 Amour en fuite (L') François Truffaut
1989 Bal du gouverneur (Le) Marie-France Pisier
2001 Comme un avion Marie-France Pisier

en tant que : Auteur de l'oeuvre originale

1989 Bal du gouverneur (Le) Marie-France Pisier

en tant que : Dialoguiste

1978 Amour en fuite (L') François Truffaut
2001 Comme un avion Marie-France Pisier

en tant que : Interprète

1961 Qui ose nous accuser ? Serge Komor
1962 Saintes nitouches (Les) Pierre Montazel
1963 Amoureux du "France" (Les) François Reichenbach, Pierre Grimblat
1963 Mort d'un tueur (La) Robert Hossein
1964 Vampire de Düsseldorf (Le) Robert Hossein
1964 Yeux cernés (Les) Robert Hossein
1966 Trans-Europ-Express Alain Robbe-Grillet
1967 Écume des jours (L') Charles Belmont
1967Non sta bene rubare il tesoro
[Il ne faut pas voler le trésor]
Mario Di Nardo
1968 Baisers volés François Truffaut
1968 Nous n'irons plus au bois Georges Dumoulin
1969 Paulina s'en va André Téchiné
1971 Féminin féminin Henri Calef
1971 Journal d'un suicidé (Le) Stanislav Stanojevic
1973 Céline et Julie vont en bateau Jacques Rivette
1974 Fantôme de la liberté (Le) Luis Buñuel
1974 Souvenirs d'en France André Téchiné
1975 Cousin, cousine Jean-Charles Tacchella
1975 Sérail Eduardo de Gregorio
1976 Apprentis sorciers (Les) Edgardo Cozarinsky
1976 Barocco André Téchiné
1976 Corps de mon ennemi (Le) Henri Verneuil
1976Other Side of Midnight (The)
De l'autre côté de minuit
Charles Jarrott
1978 Amour en fuite (L') François Truffaut
1978French Postcard Willard Huyck
1978 Soeurs Brontë (Les) André Téchiné
198044 ou les récits de la nuit Moumen Smihi
1980 Banquière (La) Francis Girod
1980 Coco Chanel
Chanel solitaire
George Kaczender
1980Donna giusta (La) Paul Williams
1981 Boulevard des assassins Boramy Tioulong
1981Hot Touch (The) Roger Vadim
1981Zauberberg (Der)
La Montagne magique
Hans W. Geissendörfer
1982 As des as (L') Gérard Oury
1982 Prix du danger (Le) Yves Boisset
1983 Ami de Vincent (L') Pierre Granier-Deferre
1983Stille Ozean (Der) Xaver Schwarzenberger
1984 Nanas (Les) Annick Lanoë
1985 Parking Jacques Demy
1987 Oeuvre au noir (L') André Delvaux
1990 Note bleue (La) Andrzej Zulawski
1992 François Truffaut, portraits volés Michel Pascal, Serge Toubiana
1993 Pourquoi maman est dans mon lit ? Patrick Malakian
1994 Fils de Gascogne (Le) Pascal Aubier
1994 Tous les jours dimanche Jean-Charles Tacchella
1996 Marion Manuel Poirier
1998 Patinoire (La) Jean-Philippe Toussaint
1998 Pourquoi pas moi ? Stéphane Giusti
1998 Temps retrouvé (Le) Raoul Ruiz
1999 Sur un air d'autoroute Thierry Boscheron
2000 Combat d'amour en songe Raoul Ruiz
2000 Inch'Allah dimanche Yamina Benguigui
2001 Comme un avion Marie-France Pisier
2003 Ordo Laurence Ferreira Barbosa
2005 Pardonnez-moi Maïwenn
2005 Un ami parfait Francis Girod
2006 Dans Paris Christophe Honoré
2009Traversée du désir (La) Arielle Dombasle
2010 Il reste du jambon ? Anne Depetrini