Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Jacques Natanson

Dialoguiste, Scénariste, Adaptateur, Auteur de l'oeuvre originale, Superviseur de la réalisation, Directeur artistique, Directeur de production, Réalisateur


imprimer
Naissance
15 mai 1901 à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine, France)
Décès
19 mai 1975 à Bugue (Dordogne, France)
>> Rechercher "Jacques Natanson" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Découvert à 21 ans avec L'Age heureux (1922), Jacques Natanson, l'"auteur dramatique le plus doué de sa génération", pour Colette, signe quelques unes des pièces de Boulevard les plus réputées de l'entre-deux guerres : L'Enfant truqué (1922), Les Amants saugrenus (1925), L'Infidèle éperdu (1926), Je t'attendais (1926), Michel (1934). Sa pièce à succès Le Greluchon délicat (1926) est adaptée par Jean Choux en 1934.

Carrière au cinéma

Adaptateur et dialoguiste pour de nombreux films populaires, Jacques Natanson collabore à des drames exotiques, asiatiques (Forfaiture de Marcel L'Herbier, 1937 ; Tempête sur l'Asie de Richard Oswald, 1938) ou slaves (Volga en flammes de Victor Tourjansky, 1933 ; Tarras Boulba de Alexi Granowsky, 1935 ; Michel Strogoff de Jacques de Baroncelli, id.), ainsi que pour des comédies (Paprika de Jean de Limur, 1933 ; Ne sois pas jalouse de Augusto Genina, 1932).
De 1930 à 1955, Jacques Natanson travaille sur des productions signées de réalisateurs renommés : Georg Wilhelm Pabst (Mademoiselle Docteur, 1936), André Cayatte (Sérénade aux nuages, 1945), Maurice Tourneur (Après l'amour, 1947), Henri Decoin (Dortoir des grandes, 1953) tout en demeurant le collaborateur fidèle des cinéastes Richard Pottier, Jean de Limur, Victor Tourjansky et Pierre Billon. La critique retient surtout sa grande amitié avec Max Ophuls qu'il assiste avec efficacité et talent (dixit Claude Beylie) sur quatre films : De Mayerling à Sarajevo (1939), La Ronde (1950), Le Plaisir (1951) et enfin Lola Montès (1955).

Autres activités

Critique théâtral (Trois garçons, une fille de Roger Ferdinand, 1947), Jacques Natanson est aussi romancier (Manigances, 1946; Le Club des ex, 1948 ; Les Nuits de Matignon - Prix Courteline 1960) et nouvelliste (La Vamp, adaptée pour le théâtre par René Gordon en 1950).

Périodiques

  • Cinématographe, n° 53, janvier 1980. J. F., "La Qualité Française"
  • Ecran, n° 37, juin 1975. Claude Beylie, "Jacques Natanson"
  • Pour Vous, n° 204, 13 octobre 1932. Jacques Natanson, "Les Joies et les ennuis du dialogueur"
  • Sight and Sound, vol. 22, n° 1, juillet-septembre 1952. "In the script : Le Plaisir"
  • Technicien du Film (Le), n° 227, 15 juin 1975. "Jacques Natanson"

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1933 Fusée (La) Jacques Natanson
1934 Maître Bolbec et son mari Jacques Natanson
1935 Clown Bux (Le) Jacques Natanson
1936 Gais lurons (Les) Paul Martin, Jacques Natanson

en tant que : Superviseur de la réalisation

1936 Valse éternelle Max Neufeld

en tant que : Scénariste

1937 Mademoiselle Docteur Edmond T. Gréville
1946 Vertiges Richard Pottier
1950 Ronde (La) Max Ophuls
1951 Plaisir (Le) Max Ophuls
1952 Dame aux camélias (La) Raymond Bernard

en tant que : Auteur de l'oeuvre originale

1934 Greluchon délicat (Le) Jean Choux

en tant que : Adaptateur

1934 Amour en cage (L') Jean de Limur, Carl Lamac
1946 Vertiges Richard Pottier
1948 Nuit blanche Richard Pottier

en tant que : Dialoguiste

1930 Monsieur le duc Jean de Limur
1932 Ne sois pas jalouse Augusto Genina
1933 Incognito Kurt Gerron
1933 Ordonnance (L') Victor Tourjansky
1933 Paprika Jean de Limur
1933 Une femme au volant Kurt Gerron, Pierre Billon
1933 Volga en flammes Victor Tourjansky
1934 Amour en cage (L') Jean de Limur, Carl Lamac
1934 Chanson de l'adieu (La) Géza von Bolváry, Albert Valentin
1934 Nuits moscovites (Les) Alexis Granowsky
1934 Quadrille d'amour Richard Eichberg, Germain Fried
1935 Michel Strogoff Richard Eichberg, Jacques de Baroncelli
1935 Tarass Boulba Alexis Granowsky
1935 Yeux noirs (Les) Victor Tourjansky
1936 Gais lurons (Les) Paul Martin, Jacques Natanson
1936 Garçonne (La) Jean de Limur
1936 Mademoiselle Docteur = Salonique, nid d'espions Georg Wilhelm Pabst
1936 Valse éternelle Max Neufeld
1937 Bataille silencieuse (La) Pierre Billon
1937 Forfaiture Marcel L'Herbier
1938 Accord final I.R. Bay
1938 Tempête sur l'Asie Richard Oswald
1939 De Mayerling à Sarajevo Max Ophuls
1945 Sérénade aux nuages André Cayatte
1946 Vertiges Richard Pottier
1947 Après l'amour Maurice Tourneur
1948 Ainsi finit la nuit Emile Edwin Reinert
1948 Nuit blanche Richard Pottier
1949 Agnès de rien Pierre Billon
1949 Rendez-vous avec la chance Emile Edwin Reinert
1950 Aiguille rouge (L') Emile Edwin Reinert
1950 Ronde (La) Max Ophuls
1951 Plaisir (Le) Max Ophuls
1952 Dame aux camélias (La) Raymond Bernard
1953 Dortoir des grandes Henri Decoin
1953 Rage au corps (La) Ralph Habib
1955 Lola Montès Max Ophuls

en tant que : Directeur de production

1932 Fanatisme Tony Lekain, Gaston Ravel
1932 Ma femme... homme d'affaires Max de Vaucorbeil
1932 Une idée folle Max de Vaucorbeil
1933 Cette nuit-là Marc Sorkin
1933 Pour être aimé Jacques Tourneur

en tant que : Directeur artistique

1926 Fin de Monte Carlo (La) Mario Nalpas, Henri Étiévant
1927 Sirène des tropiques (La) Mario Nalpas, Henri Étiévant
1928 Symphonie pathétique (La) Mario Nalpas, Henri Étiévant
1931 Pas sur la bouche Nicolas Rimsky, Nicolas Evreinoff