Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Alain Jessua

Réalisateur, Scénariste, Dialoguiste, Assistant réalisateur, Adaptateur, Producteur délégué, Compositeur de la musique originale, Interprète


imprimer
Naissance
16 janvier 1932 à Paris (France)
>> Rechercher "Alain Jessua" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Alain Jessua est assistant stagiaire auprès de Jacques Becker sur le tournage de Casque d'or. Il travaille avec Max Ophüls pour Madame de... et Lola Montès. En 1956, il réalise un court-métrage, Léon la lune (prix Jean-Vigo) puis est l'assistant d'Yves Allégret et de Marcel Carné.

Carrière au cinéma

Alain Jessua réalise son premier long métrage en 1963 : première oeuvre d'auteur, La vie à l'envers (1963) aborde un thème cher au réalisateur, l'angoisse devant la vie moderne. Cinéaste chevronné maîtrisant parfaitement la technique, Alain Jessua est aussi un auteur : il est le scénariste, l'adaptateur et le dialoguiste de tous ses films.
A la manière d'un Luis Buñuel, il filme à l'épure. Sa mise en scène cherche à révéler avec précision la folie de ses personnages - un docteur apprenti sorcier dans Traitement de choc (1972), un homme en mal de pouvoir dans Armaguedon (1977). Avec Le paradis pour tous (1982), il offre à Patrick Dewaere un rôle à contre-emploi avec le personnage d'un homme heureux, guéri de ses angoisses - c'est le dernier rôle de l'acteur avant son suicide. En 1984, Alain Jessua réalise Frankenstein 90, inspiré librement du livre de Mary Shelley, avec, dans le rôle de la créature, Eddy Mitchell. D'un thème fantastique classique, le cinéaste tire une peinture anticipée du monde moderne et de ses dérives non dénuée d'humour. En 1988, il s'écarte du cinéma fantastique avec En toute innocence, récit d'un affrontement psychologique tragique entre un homme (Michel Serrault) et sa belle-fille (Nathalie Baye).

Prix

  • Prix du scénario, 1967 au Festival International du Film (Cannes) pour le film : Jeu de massacre
  • Meilleure première oeuvre, 1964 au Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica (Venezia) pour le film : La vie à l'envers

Périodiques

  • Cahiers du cinéma (Les), n° 188, mars 1967
  • Ecran Fantastique (L'), n° 48, septembre 1984
  • Film Dope, n° 28, décembre 1983
  • Image et Son, n° 239, mai 1970
  • Image et Son, n° 267, janvier 1973
  • Positif, n° 300, février 1986

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1956 Léon la Lune Alain Jessua

en tant que : Assistant réalisateur

1952 Métier de danseur Jacques Baratier
1953 Chevalier de Ménilmontant Jacques Baratier

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1963 Vie à l'envers (La) Alain Jessua
1966 Jeu de massacre Alain Jessua
1972 Traitement de choc Alain Jessua
1976 Armaguedon Alain Jessua
1978 Chiens (Les) Alain Jessua
1982 Paradis pour tous Alain Jessua
1984 Frankenstein 90 Alain Jessua
1987 En toute innocence Alain Jessua
1996 couleurs du diable (Les) Alain Jessua

en tant que : Assistant réalisateur

1953 Madame de... Max Ophuls
1953 Mam'zelle Nitouche Yves Allégret
1954 Oasis Yves Allégret
1957 Escapade Ralph Habib
1959 huitième jour (Le) Marcel Hanoun
1960 Terrain vague Marcel Carné

en tant que : Scénariste

1963 Vie à l'envers (La) Alain Jessua
1966 Jeu de massacre Alain Jessua
1972 Traitement de choc Alain Jessua
1976 Armaguedon Alain Jessua
1978 Chiens (Les) Alain Jessua
1982 Paradis pour tous Alain Jessua
1984 Frankenstein 90 Alain Jessua
1987 En toute innocence Alain Jessua
1996 couleurs du diable (Les) Alain Jessua

en tant que : Adaptateur

1996 couleurs du diable (Les) Alain Jessua

en tant que : Dialoguiste

1963 Vie à l'envers (La) Alain Jessua
1966 Jeu de massacre Alain Jessua
1972 Traitement de choc Alain Jessua
1987 En toute innocence Alain Jessua
1996 couleurs du diable (Les) Alain Jessua

en tant que : Producteur délégué

1987 En toute innocence Alain Jessua

en tant que : Compositeur de la musique originale

1972 Traitement de choc Alain Jessua

en tant que : Interprète

1966 Jeu de massacre Alain Jessua
1978 Chiens (Les) Alain Jessua