Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Georges Franju

Réalisateur, Scénariste, Auteur du commentaire, Dialoguiste, Adaptateur, Compositeur de la musique originale, Producteur, Conseiller artistique, Auteur de l'oeuvre originale


imprimer
Naissance
12 avril 1912 à Fougères (Ille-et-Vilaine, France)
Décès
05 novembre 1987 à Paris (France)
>> Rechercher "Georges Franju" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Décorateur de théâtre puis affichiste, Georges Franju accepte un emploi dans une imprimerie et fait la rencontre d'Henri Langlois. Ensemble, ils tournent leur premier court-métrage en 1934, Métro : Georges Franju est à la prise de vue, Henri Langlois au montage. Entre 1948 et 1958, Georges Franju réalise treize courts-métrages et s'impose comme un des chefs de file du documentaire français.

Carrière au cinéma

Georges Franju se recommande tout au long de sa carrière d'une certaine tradition scientifique du cinéma. Son oeuvre s'attache à déceler ce qu'il y a d'insolite dans le réel. En 1948, c'est Le Sang des bêtes, un court-métrage, et le contraste entre le décor environnant les abattoirs de Paris et la violence crue qui s'y déroule. Si son premier long métrage est un film de commande (Georges Franju est sollicité pour remplacer Jean-Pierre Mocky), il relève du même principe : dans La Tête contre les murs, d'après le roman d'Hervé Bazin, il met en miroir l'institution psychiatrique et le monde " normal ". Sorti en 1958, le film est un succès. L'année suivante, Franju nous offre une oeuvre beaucoup plus personnelle avec Les Yeux sans visage. Edith Scob, sa comédienne fétiche, tient pour la première fois la vedette d'un de ses films en fille défigurée d'un savant fou, au côté d'un Pierre Brasseur quelque peu éclipsé par sa partenaire. Pour sa capacité à saisir " les choses qui sont derrière les choses ", le réalisateur est souvent assimilé aux surréalistes. Mais si son oeuvre peut s'en rapprocher par certains aspects, l'homme est avant tout un cinéaste libre et iconoclaste, n'appartenant à aucune famille d'esprit. En témoigne Thérèse Desqueyroux (1962), adaptation du roman de François Mauriac, auteur qui peut paraître très éloigné du réalisateur antimilitariste du court-métage Hôtel des Invalides (1951). Le seul trait d'union entre tous ces films semble être une revendication militante en faveur du rêve et de la liberté. Son dernier essai en la matière, Nuits rouges (1973), mêle templiers et robots humains dans le Paris contemporain.

Autres activités

Georges Franju et Henri Langlois fondent en 1936 le ciné-club le Cercle du cinéma. Se découvrant une passion commune pour la recherche et la conservation de films anciens, ils créent la même année, avec Jean Mitry et Paul-Auguste Harlé, la Cinémathèque française au sein de laquelle ils réunissent les copies de vieux films muets destinés à disparaître. En 1938, George Franju est nommé secrétaire exécutif de la Fondation internationale des archives de films. De 1945 à 1953, il est secrétaire général de l'Institut cinématographique scientifique.
Pour la télévision, il réalise Le Service des affaires classées (1968), L'Homme sans visage (1973) ainsi qu'une publicité pour les cachets Aspro.

Ouvrages

  • Franju [Biographie] / Durgnat Raymond. - London : Studio Vista, 1967 .
  • Georges Franju : [Rétrospective] XXXV Mostra Internazionale del Nuovo Cinema : Pesaro, 15-23 giugno 1999 / a cura di Andrea Martini ; con la collaborazione di Carla Scura. - Milan : Il Castoro; Pesaro
  • Georges Franju : impressions et aveux : entretiens ; suivis du scénario "La Princesse et le comédien" [Biographie] / Marie-Magdeleine Brumagne ; d'après "La Princesse Brambilla" de E.T.A. Hoffmann. -
  • Georges Franju : poésie et vérité : [rétrospective organisé par le Festival de Belfort, 23 novembre au 1er décembre 1996] / Freddy Buache. - Paris : Cinémathèque française, 1996 .
  • Georges Franju : une esthétique de la déstabilisation [Biographie] / Gérard Leblanc. - Paris : Maison de La Villette, 1992 .
  • Georges Franju [Biographie] / présentation de Gabriel Vialle. - Paris : Seghers, 1968 .
  • Georges Franju, cinéaste [Biographie] . - Paris : EPPV Maison de la Villette, 1992 . -

Périodiques

  • Avant-Scène du Cinéma (L'), n° 188, juin 1977
  • Avant-Scène du Cinéma (L'), n° 325-326, avril 1984
  • Avant-Scène du Cinéma (L'), n° 353, octobre 1986
  • Cahiers de la Cinémathèque (Les), n° 25, 1978
  • Cahiers de la Cinémathèque (Les), n° 48, 1987
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 149, novembre 1963
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 389, novembre 1986
  • Cinéma, n° 369, 24 septembre 1986
  • Cinématographe, n° 123, octobre 1986
  • Cinématographie Française (La), juin/juillet 1964
  • Dirigido por..., n° 54, 1978
  • Ecran, n° 32, janvier 1975
  • Film Français (Le), n° 2071, 10 janvier 1986
  • Positif, n° 200-202, décembre-janvier 1977-1978
  • Positif, n° 322, décembre 1987
  • Premier Plan, n° 1
  • Premier Plan, n° 51
  • Revue du Cinéma/Image et Son (La), n° 434, janvier 1988
  • Sight and Sound, vol. 44 n° 2, printemps 1975
  • Sight and Sound, vol. 52 n° 4, automne 1983

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1934Métro (Le) Henri Langlois, Georges Franju
1948 Sang des bêtes (Le) Georges Franju
1949 En passant par la Lorraine Georges Franju
1951 Hôtel des Invalides Georges Franju
1952 Grand Méliès (Le) Georges Franju
1954 Monsieur et Madame Curie Georges Franju
1954 Navigation marchande Georges Franju
1954 Poussières (Les) Georges Franju
1955 A propos d'une rivière Georges Franju
1955 Mon chien Georges Franju
1956 Sur le pont d'Avignon Georges Franju
1956 Théâtre National Populaire (Le) Georges Franju
1957 Notre-Dame, cathédrale de Paris Georges Franju
1958 Première nuit (La) Georges Franju
1965Un instant de paix : Les rideaux blancs Georges Franju

en tant que : Scénariste

1948 Sang des bêtes (Le) Georges Franju
1949 En passant par la Lorraine Georges Franju
1951 Hôtel des Invalides Georges Franju
1952 Grand Méliès (Le) Georges Franju
1954 Monsieur et Madame Curie Georges Franju
1954 Poussières (Les) Georges Franju
1955 A propos d'une rivière Georges Franju
1955 Mon chien Georges Franju
1956 Sur le pont d'Avignon Georges Franju
1956 Théâtre National Populaire (Le) Georges Franju
1957 Notre-Dame, cathédrale de Paris Georges Franju

en tant que : Auteur de l'oeuvre originale

1956 Décembre, mois des enfants Henri Storck

en tant que : Adaptateur

1958 Première nuit (La) Georges Franju

en tant que : Auteur du commentaire

1949 En passant par la Lorraine Georges Franju
1951 Hôtel des Invalides Georges Franju
1952 Grand Méliès (Le) Georges Franju
1954 Navigation marchande Georges Franju
1954 Poussières (Les) Georges Franju
1955 A propos d'une rivière Georges Franju
1956 Sur le pont d'Avignon Georges Franju
1956 Théâtre National Populaire (Le) Georges Franju

en tant que : Producteur

1955 Mon chien Georges Franju

en tant que : Conseiller artistique

1957Déroute (La) Ado Kyrou

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1958 Tête contre les murs (La) Georges Franju
1959 Yeux sans visage (Les) Georges Franju
1960 Pleins feux sur l'assassin Georges Franju
1962 Thérèse Desqueyroux Georges Franju
1963 Judex Georges Franju
1964 Thomas l'imposteur Georges Franju
1970 Faute de l'abbé Mouret (La) Georges Franju
1970Service des affaires classées [TV] (Le) Georges Franju
1971Ligne d'ombre (La) Georges Franju
1973 Nuits rouges Georges Franju
1974Homme sans visage (L') Georges Franju
1976Discorde (La) Georges Franju
1978Dernier mélodrame (Le) Georges Franju

en tant que : Scénariste

1959 Yeux sans visage (Les) Georges Franju
1962 Thérèse Desqueyroux Georges Franju
1964 Thomas l'imposteur Georges Franju
1970 Faute de l'abbé Mouret (La) Georges Franju

en tant que : Adaptateur

1962 Thérèse Desqueyroux Georges Franju
1964 Thomas l'imposteur Georges Franju

en tant que : Dialoguiste

1970 Faute de l'abbé Mouret (La) Georges Franju

en tant que : Compositeur de la musique originale

1973 Nuits rouges Georges Franju