Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Georg Wilhelm Pabst

Réalisateur, Scénariste, Adaptateur, Producteur, Superviseur de la réalisation, Monteur, Assistant réalisateur, Conseiller artistique, Interprète


imprimer
Naissance
27 août 1885 à Raudnitz (Bohême, Tchécoslovaquie)
Décès
30 mai 1967 à Vienne (Autriche)
>> Rechercher "Georg Wilhelm Pabst" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Georg Wilhelm Pabst devient comédien en 1905 et joue dans un théâtre de Zurich, puis en Allemagne dès 1907. Il se produit ensuite à New York de 1910 jusqu'à la veille de la Première Guerre mondiale. Il fonde à Vienne la Froelich Film. En 1914, il se trouve en France lorsque la Première Guerre mondiale éclate ; alors qu'il n'est qu'un civil, il est envoyé dans un camp de prisonniers d'où il ne sort qu'en 1918.

Carrière au cinéma

Dès sa libération, Georg Wilhelm Pabst se consacre à la production puis, en 1923, il réalise son premier film, Le Trésor. Cette première oeuvre s'inscrit pleinement dans le mouvement expressionniste allemand. Avec La Rue sans joie (1925), le cinéaste lance le mouvement du réalisme social en décrivant la terrible situation économique de l'Allemagne des années 1920. Les rapports inégaux entre les classes sociales y sont exposés sans détour. Il réalise ensuite Les Mystères d'une âme (1926), analyse quasi freudienne de la sexualité. Son égérie est alors l'actrice Louise Brooks qui s'illustre notamment dans Loulou (1929) et sa suite, Le Journal d'une fille perdue (1929). Pabst passe au cinéma parlant avec beaucoup d'aisance. Quatre de l'infanterie (1930) et La Tragédie de la mine (1931) démontrent avec quel brio il s'adapte à la nouvelle donne, accédant à un tel degré de réalisme que ces films font aujourd'hui figure de documentaires. Fortement engagé politiquement, ses idées de gauche lui valent d'être surnommé Pabst le Rouge. L'Opéra de quat'sous (1931) donne une idée du degré de son engagement en soulevant un important débat politique qui conduit Pabst à tourner des sujets apolitiques comme L'Atlantide (1932) et Don Quichotte (1932), son dernier film tourné en Allemagne avant l'arrivée au pouvoir d'Adolf Hitler. Retiré en France, il se cantonne à réaliser des films de petite envergure. Seul Le Drame de Shangaï (1938) avec Louis Jouvet émerge de cette période. Il tourne un film à Hollywood, A modern hero (1934) d'après le roman de Louis Bromfield.
En 1939, peu avant le début de la Seconde Guerre mondiale, Pabst rentre en Allemagne où il accepte de tourner deux films à la demande de Goebbels. Ces deux films, Les Comédiens (1941) et Paracelsus (1943), n'abordent aucun sujet politique : son départ de France est plus motivé par la crainte de voir se renouveler son infortune de 1914 que par un quelconque désir d'être à la solde du régime national-socialiste. La Seconde Guerre mondiale terminée, il retourne en Autriche où il réalise Le Procès (1948). Le film est à la fois un hommage à la communauté juive et un manifeste pour les droits de l'homme. Le Procès est attendu avec beaucoup de mépris de la part du public comme des critiques. Tous reconnaissent pourtant après sa sortie qu'il s'agit d'un chef-d'.uvre : la vérité historique y est précisément exposée, la mise en scène est un modèle de rigueur et de minutie. On peut considérer que Le Procès est le chant du cygne du cinéaste qui ne réalise ensuite pratiquement que des films de commande.

Prix

  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 1963 au Deutscher Filmpreis (Berlin)
  • Meilleur réalisateur, 1948 au Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica (Venezia) pour le film : Der Prozeß, 1948
  • Meilleur réalisateur, 1941 au Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica (Venezia) pour le film : Komödianten, 1941

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1923 Schatz (Der)
Le Trésor
Georg Wilhelm Pabst
1924 Gräfin Donelli Georg Wilhelm Pabst
1925 Freudlose Gasse (Die)
La Rue sans joie
Georg Wilhelm Pabst
1926Geheimnisse einer Seele
Les Mystères d'une âme = Le Cas du professeur Matthias
Georg Wilhelm Pabst
1926Man spielt nicht mit der Liebe
La Nuit d'amour
Georg Wilhelm Pabst
1927Liebe der Jeanne Ney (Die)
L'Amour de Jeanne Ney
Georg Wilhelm Pabst
1928 Abwege
Crise
Georg Wilhelm Pabst
1928 Büchse der Pandora (Die)
Loulou
Georg Wilhelm Pabst
1929 Tagebuch einer Verlorenen
Le Journal d'une fille perdue = Trois pages d'un journal
Georg Wilhelm Pabst
1929Weisse Hölle vom Piz Palü (Die)
L'Enfer blanc = L'Enfer blanc de Liz Palu = Prisonniers de la montagne
Arnold Fanck, Georg Wilhelm Pabst
1930 Dreigroschenoper (Die) Georg Wilhelm Pabst
1930 Opéra de quat'sous (L') Georg Wilhelm Pabst
1930Skandal um Eva
[Scandale autour d'Eva]
Georg Wilhelm Pabst
1930Westfront 1918
Quatre de l'infanterie
Georg Wilhelm Pabst
1931 Tragédie de la mine (La) Georg Wilhelm Pabst
1932 Adventures of Don Quixote Georg Wilhelm Pabst
1932 Atlantide (L') Georg Wilhelm Pabst
1932 Don Quichotte Georg Wilhelm Pabst
1932 Herrin von Atlantis (Die) Georg Wilhelm Pabst
1932Mistress of Atlantis (The) Georg Wilhelm Pabst
1933 Du haut en bas Georg Wilhelm Pabst
1934 A Modern Hero
Un héros moderne
Georg Wilhelm Pabst
1936 Mademoiselle Docteur = Salonique, nid d'espions Georg Wilhelm Pabst
1938 Drame de Shangaï (Le) Georg Wilhelm Pabst
1939 Jeunes filles en détresse Georg Wilhelm Pabst
1940 Komödianten
[Les Comédiens]
Georg Wilhelm Pabst
1942 Paracelsus
[Paracelse]
Georg Wilhelm Pabst
1944 Fall Molander (Der) Georg Wilhelm Pabst
1947Prozess - Im Namen der Menschlichkeit (Der)
Le Procès
Georg Wilhelm Pabst
1949 Geheimnisvolle Tiefe
Profondeurs mystérieuses
Georg Wilhelm Pabst
1952 Voce del silenzio (La)
Maison du silence
Georg Wilhelm Pabst
1953 Cose da pazzi Georg Wilhelm Pabst
1954 Bekenntnis der Ina Kahr (Das)
Le Destructeur
Georg Wilhelm Pabst
1954Letzte Akt (Der)
La Fin d'Hitler
Georg Wilhelm Pabst
1955Es geschah am 20. Juli
C'est arrivé le 20 juillet
Georg Wilhelm Pabst
1956Durch die Wälder, durch die Auen
[La Merveilleuse aventure]
Georg Wilhelm Pabst
1956 Rosen für Bettina
Des roses pour Bettina
Georg Wilhelm Pabst

en tant que : Superviseur de la réalisation

1930Moral um Mitternacht Mark Sorkin
1933 Cette nuit-là Marc Sorkin
1939 Esclave blanche (L') Marc Sorkin
1949 Duell mit dem Tod
Duel avec la mort
Paul May
1950 Ruf aus dem Äther Georg C. Klaren

en tant que : Collaborateur à la réalisation

1940 Tiefland Leni Riefenstahl

en tant que : Assistant réalisateur

1921Taugenichts (Der) Carl Froelich
1922 Luise Millerin Carl Froelich

en tant que : Scénariste

1923 Schatz (Der)
Le Trésor
Georg Wilhelm Pabst
1925 Freudlose Gasse (Die)
La Rue sans joie
Georg Wilhelm Pabst
1940 Komödianten
[Les Comédiens]
Georg Wilhelm Pabst
1949 Duell mit dem Tod
Duel avec la mort
Paul May
1949 Geheimnisvolle Tiefe
Profondeurs mystérieuses
Georg Wilhelm Pabst
1952 Voce del silenzio (La)
Maison du silence
Georg Wilhelm Pabst

en tant que : Adaptateur

1921Taugenichts (Der) Carl Froelich
1922 Luise Millerin Carl Froelich
1929 Prix de beauté Augusto Genina

en tant que : Producteur

1921Im Banne der Kralle Carl Froelich
1929 Tagebuch einer Verlorenen
Le Journal d'une fille perdue = Trois pages d'un journal
Georg Wilhelm Pabst
1933 Cette nuit-là Marc Sorkin
1949 1-2-3-Aus !
[Le Roi du ring]
J.A. Hübler-Kahla
1949 Duell mit dem Tod
Duel avec la mort
Paul May
1949 Geheimnisvolle Tiefe
Profondeurs mystérieuses
Georg Wilhelm Pabst
1950 Ruf aus dem Äther Georg C. Klaren

en tant que : Monteur

1925 Freudlose Gasse (Die)
La Rue sans joie
Georg Wilhelm Pabst
1926Man spielt nicht mit der Liebe
La Nuit d'amour
Georg Wilhelm Pabst
1927Liebe der Jeanne Ney (Die)
L'Amour de Jeanne Ney
Georg Wilhelm Pabst
1928 Abwege
Crise
Georg Wilhelm Pabst

en tant que : Interprète

1921Im Banne der Kralle Carl Froelich