Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Jack Nicholson

Interprète, Scénariste, Producteur, Réalisateur


imprimer
Naissance
22 avril 1937 à Neptune (New Jersey, Etats-Unis)
Etat civil
John Joseph Nicholson
Liens familiaux
Marié en premières noces avec l'actrice Sandra Knight, Jack Nicholson partage un temps sa vie avec l'actrice Angelica Huston, fille du réalisateur John Huston.
>> Rechercher "Jack Nicholson" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Jack Nicholson exerce plusieurs petits métiers à Los Angeles avant d'être engagé par la Metro-Goldwyn-Mayer au service du courrier du département animation. Il suit des cours d'art dramatique et fait de la figuration au Los Angeles Players Ring Theatre.

Carrière au cinéma

En 1958, Jack Nicholson débute au cinéma dans The Cry baby killer de Jus Addis. Il poursuit sa carrière dans des films réalisés par Roger Corman (The Little shop of horrors, 1961 ; The Raven, 1963 ; The Terror, 1963). Il écrit le scénario de deux longs-métrages réalisés par Monte Hellman, Flight to fury (1964) et Ride in the whirlwind (L'Ouragan de la vengeance , 1967), dans lesquels il interprète le rôle principal. Malgré l'échec de ces films, l'acteur est remarqué.
En 1968, il écrit et produit Head, un documentaire sur la drogue réalisé par Bob Rafelson. C'est en 1969 qu'il accède à la notoriété mondiale avec son personnage d'avocat marginal dans Easy rider (1968) de Dennis Hopper. Les rôles qu'il interprète expriment un certain mal de vivre et revendiquent un refus des normes. Ainsi, on le retrouve en musicien devenu ouvrier dans Five easy pieces (5 pièces faciles, 1970) ou en vagabond assassin dans The Postman always rings twice (Le Facteur sonne toujours deux fois, 1980), deux films de Bob Rafelson.
En 1970, Nicholson signe son premier long métrage : Drive he said (Vas-y fonce). Il joue pour Roman Polanski (Chinatown, 1974) et Michelangelo Antonioni (Profession : reporter, id.). Acteur introspectif, il cède à des excès à la limite du cabotinage, mais dans One flew over the cuckoo's nest (Vol au-dessus d'un nid de coucou, 1975) de Milos Forman, il maîtrise cette exubérance. Il renoue avec la mise en scène en 1978 avec Goin' south (En route pour le Sud).
En 1980, Stanley Kubrick réinvente le film d'épouvante. Il lui offre un véritable rôle de composition dans Shining, adapté de l'oeuvre de Stephen King, où Nicholson exerce son talent en incarnant un écrivain schizophrène et possédé. Dans les années 1980, sa présence à l'affiche d'un film représente un atout considérable. Il campe l'écrivain Eugene O'Neill dans Reds (1981) de Warren Beatty, un tueur de la mafia dans L'Honneur des Prizzi (1985) de John Huston, le diable dans The Witches of Eastwick (Les Sorcières d'Eastwick, 1987) de George Miller, l'ignoble Joker de Batman (1989) de Tim Burton.
En 1990, il tourne son troisième film, The Two Jakes, suite de Chinatown. Son charisme et son regard inquiétant sont utilisés par Rob Reiner pour interpréter un colonel fanatique dans Des hommes d'honneur (1992). Danny De Vito lui confie le rôle du célèbre syndicaliste américain Hoffa (1992). Dans Wolf (1993) de Mike Nichols, il se transforme en loup-garou, et dans The Crossing guard (1995) de Sean Penn, il joue un père vengeur. En 1997, il touche un large public dans une comédie de James L. Brooks, Pour le pire et pour le meilleur, sa prestation d'un auteur névrosé et attachant lui vaut un nouvel Oscar.
A partir des années 2000, les apparitions de Jack Nicholson sont de moins en moins fréquentes. On retiendra la comédie romantique Tout peut arriver (Nancy Meyers, 2003), où il tombe amoureux de la mère de sa petite amie, partageant l'affiche avec Diane Keaton. En 2005 Scorsese le dirige dans Les Infiltrés, l'acteur y incarne un parrain de la mafia irlandaise de Boston. En 2008 il est à l'affiche de Sans plus attendre (Rob Reiner) avec Morgan Freeman : à la veille de leur mort prochaine, les deux personnages décident de réaliser les rêves de toute leur vie.

Prix

  • Meilleure interprétation masculine, 2003 au Dallas-Forth Worth Film Critics Association Awards pour le film : About Schmidt, Alexander Payne, 2001
  • Meilleure interprétation masculine, 2003 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : About Schmidt, Alexander Payne, 2001
  • Meilleure interprétation masculine, 2002 au Los Angeles Film Critics Association Awards pour le film : About Schmidt, Alexander Payne, 2001
  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 2001 au Festival International du Film (Moscou)
  • Meilleure interprétation masculine, 1999 au London Critics Circle Awards pour le film : As good as it gets, James L. Brooks, 1997
  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 1999 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards"
  • Meilleure interprétation masculine, 1998 au Screen Actors Guild Awards (Los Angeles) pour le film : As good as it gets, James L. Brooks, 1997
  • Meilleure interprétation masculine, 1998 au American Comedy Awards pour le film : As good as it gets, James L. Brooks, 1997
  • Meilleure interprétation masculine, 1998 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : As good as it gets, James L. Brooks, 1997
  • Meilleure interprétation masculine, 1997 au AMPAS - Academy of Motion Picture Arts and Sciences pour le film : As good as it gets, James L. Brooks, 1997
  • Meilleure interprétation masculine, 1997 au NBR - The National Board of Review of Motion Pictures (New York) pour le film : As good as it gets, James L. Brooks, 1997
  • Prix pour l'ensemble de la carrière, 1994 au AFI - The American Film Institute
  • Meilleure interprétation masculine dans un 2d rôle, 1992 au NBR - The National Board of Review of Motion Pictures (New York) pour le film : A few good men, Rob Reiner, 1992
  • Meilleure interprétation masculine, 1987 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : The Witches of Eastwick, George Miller, 1987
  • Meilleure interprétation masculine, 1987 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : Ironweed, Hector Babenco, 1987
  • Meilleure interprétation masculine, 1987 au Los Angeles Film Critics Association Awards pour le film : Ironweed, Hector Babenco, 1987
  • Meilleure interprétation masculine, 1987 au Los Angeles Film Critics Association Awards pour le film : The Witches of Eastwick, George Miller, 1987
  • Meilleure interprétation masculine, 1987 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : Broadcast news, James L. Brooks, 1987
  • Meilleure interprétation masculine, 1986 au Boston Society of Film Critics Awards pour le film : Prizzi's honor, John Huston, 1985
  • Meilleure interprétation masculine, 1986 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : Prizzi's honor, John Huston, 1985
  • Meilleure interprétation masculine, 1986 au NSFC Award - National Society of Film Critics Awards pour le film : Prizzi's honor, John Huston, 1985
  • Meilleure interprétation masculine, 1985 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : Prizzi's honor, John Huston, 1985
  • Meilleure interprétation masculine dans un 2d rôle, 1984 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : Terms of endearment, James L. Brooks, 1983
  • Meilleure interprétation masculine, 1984 au AMPAS - Academy of Motion Picture Arts and Sciences pour le film : Terms of endearment, James L. Brooks, 1983
  • Meilleure interprétation masculine dans un 2d rôle, 1984 au NSFC Award - National Society of Film Critics Awards pour le film : Terms of endearment, James L. Brooks, 1983
  • Meilleure interprétation masculine dans un 2d rôle, 1984 au Boston Society of Film Critics Awards pour le film : Terms of endearment, James L. Brooks, 1983
  • Meilleure interprétation masculine, 1983 au Los Angeles Film Critics Association Awards pour le film : Terms of endearment, James L. Brooks, 1983
  • Meilleure interprétation masculine dans un 2d rôle, 1983 au BAFTA - The British Academy of Film and Television Arts pour le film : Reds, Warren Beatty, 1981
  • Meilleure interprétation masculine dans un 2d rôle, 1983 au NBR - The National Board of Review of Motion Pictures (New York) pour le film : Terms of endearment, James L. Brooks, 1983
  • Meilleure interprétation masculine dans un 2d rôle, 1983 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : Terms of endearment, James L. Brooks, 1983
  • Meilleure interprétation masculine dans un 2d rôle, 1982 au Boston Society of Film Critics Awards pour le film : Reds, Warren Beatty, 1981
  • Meilleure interprétation masculine dans un 2d rôle, 1981 au NBR - The National Board of Review of Motion Pictures (New York) pour le film : Reds, Warren Beatty, 1981
  • Meilleure interprétation masculine, 1977 au BAFTA - The British Academy of Film and Television Arts pour le film : One flew over the cuckoo's nest, Milos Forman, 1975
  • Meilleure interprétation masculine, 1976 au AMPAS - Academy of Motion Picture Arts and Sciences pour le film : One flew over the cuckoo's nest, Milos Forman, 1975
  • Meilleure interprétation masculine, 1976 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : One flew over the cuckoo's nest, Milos Forman, 1975
  • Meilleure interprétation masculine, 1975 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : One flew over the cuckoo's nest, Milos Forman, 1975
  • Meilleure interprétation masculine, 1975 au NBR - The National Board of Review of Motion Pictures (New York) pour le film : One flew over the cuckoo's nest, Milos Forman, 1975
  • Meilleure interprétation masculine, 1975 au BAFTA - The British Academy of Film and Television Arts pour le film : The Last detail, Hal Ashby, 1973
  • Meilleure interprétation masculine, 1975 au BAFTA - The British Academy of Film and Television Arts pour le film : Chinatown, Roman Polanski, 1974
  • Meilleure interprétation masculine, 1975 au NSFC Award - National Society of Film Critics Awards pour le film : One flew over the cuckoo's nest, Milos Forman, 1975
  • Meilleure interprétation masculine, 1975 au NSFC Award - National Society of Film Critics Awards pour le film : Chinatown, Roman Polanski, 1974
  • Meilleure interprétation masculine, 1975 au NSFC Award - National Society of Film Critics Awards pour le film : The Last detail, Hal Ashby, 1973
  • Meilleure interprétation masculine, 1975 au The Hollywood Foreign Press Association "Golden Globe Awards" pour le film : Chinatown, Roman Polanski, 1974
  • Meilleure interprétation masculine, 1974 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : Chinatown, Roman Polanski, 1974
  • Meilleure interprétation masculine, 1974 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : The Last detail, Hal Ashby, 1973
  • Meilleure interprétation masculine, 1974 au Festival International du Film (Cannes) pour le film : The Last detail, Hal Ashby, 1973
  • Meilleure interprétation féminine dans un 2nd rôle, 1970 au NSFC Award - National Society of Film Critics Awards pour le film : Easy rider, Dennis Hopper, 1968
  • Meilleure interprétation masculine dans un 2d rôle, 1969 au New York Film Critics Circle Awards pour le film : Easy rider, Dennis Hopper, 1968

Ouvrages

  • Jack Nicholson / Derek Sylvester. - New-York ; London : Proteus Books, 1982
  • Jack Nicholson / Didier Sandre. - Paris : Solar, 1981
  • Jack Nicholson / Philippe Durant. - Clamart : Sévigny, 1990
  • Jack Nicholson : a biography / by David Downing. - London : W.H. Allen, 1984
  • Jack Nicholson : the life and times of an actor on the edge / Peter Thompson. - Secaucus, N.J. : Carol Pub. Group, 1997
  • Jack Nicholson : une biographie / John Parker. - Paris : Presses de la Cité, 1992
  • The films of Jack Nicholson / Douglas Brode. - London : Columbus Books, 1987

Périodiques

  • American Film, vol. 9, n° 4, janvier-février 1984. J. Wolf, "It's all right, Jack"
  • Chaplin, n° 8, 1974. Lars-Olof Löthwall, "Dialog"
  • Chaplin, vol. 26, n° 3, 1984. Jannike Åhlund, "Att mala ett gront trad lila"
  • Ecran, n° 70, juin 1978. "Jack Nicholson"
  • Film a Doba, vol. 20, n° 9, septembre 1974. H. Faltysová, "6/hf"
  • Film a Doba, vol. 33, n° 4, avril 1987. V. Hendrich, "Jack Nicholson"
  • Film Comment, vol. 21, n° 3, mai-juin 1985. Beverly Walker, "The bird is on his own"
  • Film Dope, n° 47, décembre 1991. Adrian Wootton, "1228. - Jack Nicholson"
  • Film en Televisie, n° 282, novembre 1980. K. Bert, "Jack Nicholson : de man met de moordglimlach"
  • InterView, vol. 4, n° 4, avril 1974. R. Kent, "Jack Nicholson & Anjelica Huston"
  • Iskusstvo Kino, n° 11, novembre 1991. A. Doroshevich, "Jack Nickolson, ili Vozvrashchenie klouna"
  • Kino, vol. 16, n° 5, mai 1981. M. Golinski, "Jack Nicholson : aktorstwo jako praktyczna filozofia czlowieka"
  • Positif, n° 150, mai 1973. Michel Cieutat, "Jack Nicholson, ou la vocation de l'abandon"
  • Positif, n° 187, novembre 1976
  • Première, n° 373, mars 2008
  • Revue du Cinéma (La), n° 442, octobre 1988. Didier Roth-Bettoni, "Jack Nicholson. Plus grand que la vie"
  • Revue du Cinéma (La)/Image et Son, n° 294, mars 1975. Henri Béhar, "Entretien avec Jack Nicholson"
  • Sight & Sound, vol. 4, n° 9, septembre 1994. Ian Penman; Philip Kemp, "Sisyphus in Ray-Bans./ Wolf"
  • Sight & Sound, vol. 43, n° 3, été 1974. John Russell Taylor, "Profession : actor"
  • Skoop, vol. 17, n° 10, décembre 1981. T. Cahill, "Jack Nicholson de outsider in The postman always rings twice"
  • Stars, n° 8, juin 1990. "Jack Nicholson"
  • Stills, n° 21, octobre 1985. D. Caulfield; Pat H. Broeske, "Heres Johnny..."

Courts métrages

en tant que : Interprète

1981 Notre-Dame de la Croisette Daniel Schmid
1990Forever Hollywood Todd McCarthy, Arnold Glassman

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1970Drive He Said
Vas-y fonce
Jack Nicholson
1978Goin' South
En route vers le sud
Jack Nicholson
1989 Two Jakes (The) Jack Nicholson

en tant que : Scénariste

1963Thunder Island Jack Leewood
1964Flight to Fury Monte Hellman
1967Ride in the Whirlwind
L'Ouragan de la vengeance
Monte Hellman
1967 Trip (The) Roger Corman
1968Head Bob Rafelson
1970Drive He Said
Vas-y fonce
Jack Nicholson

en tant que : Producteur

1966Shooting (The)
Shooting ou la mort tragique de Leland Drum
Monte Hellman
1967Ride in the Whirlwind
L'Ouragan de la vengeance
Monte Hellman
1968Head Bob Rafelson
1970Drive He Said
Vas-y fonce
Jack Nicholson

en tant que : Interprète

1958Cry Baby Killer (The) Jus Addiss
1960 Studs Lonigan Irving Lerner
1960Too Soon to Love Richard Rush
1960Wild Ride (The) Harvey Berman
1961Little Shop of Horrors (The)
La Petite boutique des horreurs
Roger Corman
1962Broken Land (The) John Bushelman
1962Raven (The)
Le Corbeau
Roger Corman
1963Ensign Pulver Joshua Logan
1963Terror = The Haunting (The)
L'Halluciné
Roger Corman, Monte Hellman
1964Back Door to Hell Monte Hellman
1964Flight to Fury Monte Hellman
1966Shooting (The)
Shooting ou la mort tragique de Leland Drum
Monte Hellman
1966St Valentine's Day Massacre (The)
L'Affaire Al Capone
Roger Corman
1967Hells Angels on Wheels Richard Rush
1967Psych-out Richard Rush
1967Rebel Rousers
Les Motos de la violence
Martin B. Cohen
1967Ride in the Whirlwind
L'Ouragan de la vengeance
Monte Hellman
1968 Easy Rider Dennis Hopper
1968Head Bob Rafelson
1969 On a Clear Day, You Can See Forever
Melinda
Vincente Minnelli
1970 A Safe Place
Un coin tranquille
Henry Jaglom
1970 Carnal Knowledge
Ce plaisir qu'on dit charnel
Mike Nichols
1970 Five Easy Pieces
Cinq pièces faciles
Bob Rafelson
1971King of Marvin Gardens (The) Bob Rafelson
1973 Chinatown Roman Polanski
1973Last Detail (The)
La Dernière corvée
Hal Ashby
1973 Professione : Reporter
Profession : Reporter
Michelangelo Antonioni
1974 Fortune (The)
La Bonne fortune
Mike Nichols
1975 Last Tycoon (The)
Le Dernier nabab
Elia Kazan
1975Missouri Breaks (The) Arthur Penn
1975 One Flew Over the Cuckoo's Nest
Vol au-dessus d'un nid de coucou
Milos Forman
1975Tommy Ken Russell
1978Goin' South
En route vers le sud
Jack Nicholson
1978 Shining (The) Stanley Kubrick
1979 Reds Warren Beatty
1980Postman Always Rings Twice (The)
Le Facteur sonne toujours deux fois
Bob Rafelson
1981Border (The)
Police frontière
Tony Richardson
1983 Terms of Endearment
Tendres passions
James L. Brooks
1985 Heartburn
La Brûlure
Mike Nichols
1985 Prizzi's Honor
L'Honneur des Prizzi
John Huston
1986 Witches of Eastwick (The)
Les Sorcières d'Eastwick
George Miller
1987Broadcast News James L. Brooks
1987Ironweed
Ironweed - La force d'un destin
Hector Babenco
1988 Batman Tim Burton
1989 Two Jakes (The) Jack Nicholson
1991 A Few Good Men
Des hommes d'honneur
Rob Reiner
1992Hoffa Danny DeVito
1992 Man Trouble Bob Rafelson
1993 Wolf Mike Nichols
1994 Crossing Guard (The) Sean Penn
1996 As Good as It Gets
Pour le pire et pour le meilleur
James L. Brooks
1996 Blood and Wine Bob Rafelson
1996 Evening Star (The)
Etoile du soir
Robert Harling
1996 Mars Attacks ! Tim Burton
1998Junket Whore Debbie Melnyk
2000 Pledge (The) Sean Penn
2000Stanley Kubrick : A Life in Picture Jan Harlan
2001 About Schmidt
Monsieur Schmidt
Alexander Payne
2002 Anger Management
Self control
Peter Segal
2003 A Decade Under the Influence Ted Demme, Richard LaGravenese
2003 Something's Gotta Give
Tout peut arriver
Nancy Meyers
2003 Stuck on You
Deux en un
Bobby Farrelly, Peter Farrelly
2005 Departed (The)
Les Infiltrés
Martin Scorsese
2007 Bucket List (The)
Sans plus attendre
Rob Reiner
2009 How Do You Know
Comment savoir
James L. Brooks
2010 I'm Still Here
I'm Still Here - The Lost Year of Joaquin Phoenix
Casey Affleck