Ciné-Ressources – Fiches personnalités

Nicholas Ray

Réalisateur, Scénariste, Adaptateur, Dialoguiste, Interprète, Assistant réalisateur, Auteur de l'oeuvre originale


imprimer
Naissance
07 août 1911 à Galesville (Wisconsin, Etats-Unis)
Etat civil
Raymond Nicholas Kienzle
Décès
16 juin 1979 à New York City (New York, Etats-Unis)
>> Rechercher "Nicholas Ray" dans le catalogue Ciné-Ressources

Formation

Fils unique d'un père architecte, Nicholas Ray abrège ses études de littérature à l'université de Chicago pour aller suivre les cours du grand architecte Franck Lloyd Wright, dont il revendique par la suite l'influence. Il s'oriente vers le théâtre en devenant l'interprète de la première pièce montée par son ami Elia Kazan, The Young go first (1935). Le producteur et découvreur de talents John Houseman lui met le pied à l'étrier en acceptant de l'emmener avec lui à Hollywood. Dans un premier temps, Nicholas Ray réalise des émissions radiophoniques, puis il assiste Elia Kazan dans son premier film, Le Lys de Brooklyn (1945).

Carrière au cinéma

" Je travaille très dur à aider les gens à lever leurs inhibitions. " Ainsi s'exprime Nicholas Ray (in les Cahiers du cinéma, mai 1978), cinéaste de l'introspection, du paradoxe et de l'incommunicabilité. Objet d'un culte sans réserve aux Etats-Unis, son oeuvre attachante mais inachevée en fait pourtant un des cinéastes maudits d'Hollywood qui refuse à plusieurs reprises de cautionner son approche pessimiste de l'existence et l'atmosphère désenchantée de ses films. Nicholas Ray trouve pourtant moyen d'exprimer son rejet du mythe américain à travers des personnages qui substituent le romantisme à la violence et rendent ses films abordables au plus grand nombre. Le ton est donné dès son premier long métrage, Les Amants de la nuit (1948), l'histoire de deux jeunes amants qui se perdent dans l'Amérique en crise. Le héros, Bowie, gangster minable, laisse sa peau dans un traquenard en même temps qu'il abandonne sa fiancée, Keechie. Peinture de la jeunesse crépusculaire, description univoque d'une société qui suscite la cupidité et l'ennui, goût de la révolte et romantisme de l'échec : aucun des films de Ray ne retranscrit mieux les thèmes développés dans son premier chef-d'oeuvre. Après quelques réalisations alimentaires, le cinéaste vole de réussite en réussite. Entre 1952 et 1954, il croque une Amérique matérialiste en manque de passions amoureuses. Deux films en témoignent : Les Indomptables, avec Robert Mitchum, et Johnny Guitar, son premier film en couleurs, avec Joan Crawford et Sterling Hayden, sans doute l'un de ses meilleurs films. Construit comme un western, Johnny Guitar, qui met aux prises deux femmes pour la conquête d'un seul homme, relève d'une oeuvre quasi psychanalytique par le lyrisme et l'intrigue psychodramatique voulus par l'auteur. Suivent deux véritables westerns, A l'ombre des potences (1955) et Le Brigand bien-aimé (1957), et, entre les deux, le film qui apporte une célébrité mondiale à Nicholas Ray, La Fureur de vivre (1955). Fasciné par James Dean, son interprète principal, le réalisateur investit l'acteur de ses propres angoisses et le filme sans détour, le montrant dans une pathétique fragilité, un an avant sa mort. En 1958, La Forêt interdite emballe ses contempteurs. Mais entre 1960 et 1963, Nicholas Ray connaît trois échecs consécutifs pour trois films que la critique range au rayon des films commerciaux : Les Dents du Diable, Le Roi des rois et Les 55 Jours de Pékin, pendant le tournage duquel il est victime d'un infarctus. Rejeté par les producteurs, il ne parvient plus à mener un seul de ses projets à terme. En 1978, le réalisateur Wim Wenders, grand admirateur de Ray, filme une dernière fois le cinéaste américain en pleine décrépitude dans Nick's Movies - Lightning over water. L'hommage devient posthume un an plus tard.

Ouvrages

  • Action : sur la direction d'acteurs / Nicholas Ray.- Paris : FEMIS ; Crisnée : Yellow now, 1992
  • Homenaje a Nicholas Ray : textos, seleccion y recopilacion / José Luis Guarner ; Jos Oliver.- San Sebastian : XXII Festival International del Cine, 1974
  • I was interrupted : Nicholas Ray on making movies / Nicholas Ray.- Berkeley ; Los Angeles ; London : University of California Press, 1993
  • Nicholas Ray / Jean Wagner.- Paris : Rivages, 1987
  • Nicholas Ray / John Francis Kreidl.- Boston : Twayne Publ., 1977
  • Nicholas Ray / Pierre Giuliani.- Paris : Edilig, 1987
  • Nicholas Ray : a guide to references and resources / Blaine Allan.- Boston : G. F. Hall, 1984
  • Nicholas Ray : architecte de l'espace, architecte du temps / Daniel Serceau ; Michel Serceau.- Amiens : Corps Puce, 1989
  • Nicolas Ray / François Truchaud.- Paris : Ed. Universitaires, 1965
  • Roman américain : les vies de Nicholas Ray / Bernard Eisenschitz.- Paris : Christian Bourgois, 1990

Périodiques

  • American Film, vol. 7 n° 3, decembre 1981
  • Avant-Scène du Cinéma (L'), n° 267, mai 1981
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 127, janvier 1962
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 288, mai 1978
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 430, avril 1990
  • Cahiers du Cinéma (Les), n° 460, octobre 1992
  • Castoro Cinema (Il), n° 105, 1983
  • Cinematographe, n° 49, juillet 1979
  • Film Comment, vo.l 27 n° 5, septembre-octobre 1991
  • Image et Son, n° 240, juillet-août 1970
  • Positif, n° 394, décembre 1993
  • Sight and Sound, vol. 4 n° 5, mai 1994
  • Sight and Sound, vol. 59 n° 4, automne 1990

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1947 They Live by Night
Les Amants de la nuit
Nicholas Ray
1948 A Woman's Secret
[Secret de femme]
Nicholas Ray
1948 Knock on Any Door
Les Ruelles du malheur
Nicholas Ray
1949 In a Lonely Place
Le Violent
Nicholas Ray
1950 Born to Be Bad Nicholas Ray
1950 Flying Leathernecks
Les Diables de Guadalcanal
Nicholas Ray
1950 On Dangerous Ground
La Maison dans l'ombre
Nicholas Ray
1952 Lusty Men (The)
Les Indomptables
Nicholas Ray, Robert Parrish
1953 Johnny Guitar
Johnny Guitare
Nicholas Ray
1954High Green Wall Nicholas Ray
1954 Run for Cover
À l'ombre des potences
Nicholas Ray
1955 Hot Blood
L'Ardente gitane
Nicholas Ray
1955 Rebel without a Cause
La Fureur de vivre
Nicholas Ray
1956 Bigger Than Life
Derrière le miroir
Nicholas Ray
1956 True Story of Jesse James (The)
Le Brigand bien aimé
Nicholas Ray
1957 Amère victoire Nicholas Ray
1958 Party Girl
Traquenard
Nicholas Ray
1958 Wind Across the Everglades
La Forêt interdite
Nicholas Ray, Budd Schulberg
1959 Ombre bianche
Les Dents du diable
Baccio Bandini, Nicholas Ray
1960 King of Kings
Le Roi des rois
Nicholas Ray
1962 Fifty Five Days at Peking
Les Cinquante-cinq jours de Pékin
Nicholas Ray
1971 We Can't Go Home Again Nicholas Ray
1974Wet Dreams
Rêves humides
Nicholas Ray, Jens Jørgen Thorsen, Sam Rotterdam, [etc.]
1974 Wet Dreams : The Janitor Nicholas Ray
1979 Lightning Over Water
Nick's Movie
Nicholas Ray, Wim Wenders

en tant que : Scénariste

1955 Rebel without a Cause
La Fureur de vivre
Nicholas Ray
1957 Amère victoire Nicholas Ray
1971 We Can't Go Home Again Nicholas Ray
1979 Lightning Over Water
Nick's Movie
Nicholas Ray, Wim Wenders

en tant que : Auteur de l'oeuvre originale

1955 Rebel without a Cause
La Fureur de vivre
Nicholas Ray
1963 Circus World
Le Plus grand cirque du monde
Henry Hathaway

en tant que : Adaptateur

1947 They Live by Night
Les Amants de la nuit
Nicholas Ray
1950 On Dangerous Ground
La Maison dans l'ombre
Nicholas Ray
1959 Ombre bianche
Les Dents du diable
Baccio Bandini, Nicholas Ray

en tant que : Dialoguiste

1945Caribbean Mystery (The) Robert D. Webb
1945 Swing Parade of 1946 Phil Karlson
1955 Rebel without a Cause
La Fureur de vivre
Nicholas Ray
1959 Ombre bianche
Les Dents du diable
Baccio Bandini, Nicholas Ray

en tant que : Auteur des chansons originales

1958 Wind Across the Everglades
La Forêt interdite
Nicholas Ray, Budd Schulberg

en tant que : Interprète

1944 A Tree Grows in Brooklyn
Le Lys de Brooklyn
Elia Kazan
1955 Rebel without a Cause
La Fureur de vivre
Nicholas Ray
1957James Dean Story (The)
L'Histoire de James Dean
George W. George, Robert Altman
1962 Fifty Five Days at Peking
Les Cinquante-cinq jours de Pékin
Nicholas Ray
1971 We Can't Go Home Again Nicholas Ray
1974I'm a Stranger Here Myself David M. Helpern Jr.
1974 Wet Dreams : The Janitor Nicholas Ray
1975James Dean, the First American Teenager Ray Connolly
1976 Amerikanische Freund (Der)
L'Ami américain
Wim Wenders
1977 Hair Milos Forman
1979 Lightning Over Water
Nick's Movie
Nicholas Ray, Wim Wenders