Montgomery Clift
Interprète

Naissance
17 octobre 1920 à Omaha (Nebraska, Etats-Unis)
Etat civil
Edward Montgomery Clift
Décès
23 juillet 1966 à New York (Etats-Unis)

Formation

Dès l'âge de treize ans, Montgomery Clift débute au théâtre amateur en Floride. Sa mère lui fait courir les castings et les auditions, et en 1934 il fait ses preuves dans la pièce Fly away home. Il est alors engagé pour la jouer à Broadway. Son physique de jeune premier et sa diction parfaite lui assurent l'attention des réalisateurs hollywoodiens. Repéré par Elia Kazan, il est engagé à Hollywood pour jouer dans La rivière rouge (1948) d'Howard Hawks.

Carrière au cinéma

Montgomery Clift obtient rapidement des rôles importants. En 1951, il incarne un arriviste angoissé dans Une place au soleil de George Stevens. Sur le tournage, il rencontre Elizabeth Taylor qui devient une de ses plus fidèles amies. Il intrigue et fascine, comme dans L'héritière (1949) de William Wyler au côté d'Olivia De Havilland. Taciturne et secret, il méprise les vanités hollywoodiennes, ce qui lui forge une réputation de rebelle. Le 13 mai 1956, il est victime d'un accident de voiture qui le défigure. Après de nombreuses interventions chirurgicales, il revient sur les plateaux, le visage crispé, l'air implorant. Montgomery Clift parle peu, mais ses yeux clairs témoignent d'une intensité et d'une avidité uniques. Dans ses meilleurs films, il reste silencieux et regarde. Prêtre tenu par le secret de la confession dans La loi du silence (1952) d'Alfred Hitchcock, il se transforme en psychiatre attentif dans Soudain l'été dernier (1960) de Joseph L. Mankiewicz. Les réalisateurs jouent de ce regard avec ingéniosité. Le film d'Hitchcock repose sur ce que les yeux de l'acteur trahissent. Quant à Mankiewicz, il parvient à faire du docteur Kukrovitz le personnage central du drame de son film sans ajouter une ligne au texte original de la pièce de Tennessee Williams, utilisant seulement la force du regard de l'acteur qui exprime son animalité aussi bien que sa vulnérabilité. Montgomery Clift est plusieurs fois cité à l'Oscar sans l'obtenir, et notamment pour son rôle dans Tant qu'il y aura des hommes (Fred Zinneman, 1953), où il est à son apogée.
Le pénible tournage des Misfits (1960) de John Huston apparaît comme une cristallisation de toutes les angoisses de Clift. Ses scènes avec Marilyn Monroe sont reprises sans arrêt. Les deux acteurs ne se souviennent pas de leur texte. Pourtant, le rôle de Perce est l'une des meilleures compositions de sa carrière. Entre une mère omniprésente avec laquelle il ne parvient pas à couper le cordon et un père qui l'a déçu, ce jeune homme couvert de cicatrices a bien des points communs avec l'acteur. Dans ses derniers films (Jugement à Nuremberg, 1961, de Stanley Kramer ; Freud, 1961, de John Huston), Montgomery Clift apparaît encore plus mélancolique. Sa santé se dégrade. Il meurt en 1966 après avoir tourné L'espion de George Stevens. Le jeu de Montgomery Clift caractéristique de l'Actor's Studio l'a souvent fait comparer à James Dean ou à Marlon Brando, de même que le magnétisme qu'il dégage. En ne tournant que dix-sept films, il n'a jamais accepté de vulgariser son image et son talent.

Autres activités

Montgomery Clift garde une affection particulière pour les planches et préfère jouer un soir dans La mouette d'Anton Tchekhov pour un cachet modique que de signer un contrat important à Hollywood.
Pendant son adolescence, il participe à plusieurs prises de vue comme mannequin. S'il déteste ce travail, il découvre la photographie qui demeure sa principale passion.

Ouvrages

Périodiques

Liens Internet

Longs métrages

en tant que : Interprète

1946 Red River
La Rivière rouge
Howard Hawks, Arthur Rosson
1947Search (The)
Les Anges marqués
Fred Zinnemann
1948 Heiress (The)
L'Héritière
William Wyler
1949 A Place in the Sun
Une place au soleil
George Stevens
1949 Big Lift (The)
La Ville écartelée
George Seaton
1952 I Confess
La Loi du silence
Alfred Hitchcock
1953 From Here to Eternity
Tant qu'il y aura des hommes
Fred Zinnemann
1953Stazione Termini
Gare terminus
Vittorio De Sica
1956Raintree County
L'Arbre de vie
Edward Dmytryk
1957Young Lions (The)
Le Bal des maudits
Edward Dmytryk
1958Lonelyhearts Vincent J. Donehue
1959 Suddenly, Last Summer
Soudain, l'été dernier
Joseph L. Mankiewicz
1959 Wild River
Le Fleuve sauvage
Elia Kazan
1960 Misfits (The)
Les Désaxés
John Huston
1961 Freud
Freud, passions secrètes
John Huston
1961 Judgment at Nuremberg
Jugement à Nuremberg
Stanley Kramer
1966 Espion (L') Raoul Lévy