Renée Saint-Cyr
Interprète, Producteur

Naissance
16 novembre 1904 à Beausoleil (Alpes-Maritimes, France)
Etat civil
Raymonde-Renée Vittoret
Décès
11 juillet 2004 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine, France)
Liens familiaux
Renée Saint-Cyr est la fille de Marguerite Vittoret, une des vedettes soprano de l'Opéra de Marseille, et la mère du réalisateur Georges Lautner, avec lequel elle tourne onze films.

Formation

Bercée par une mère chanteuse d'opéra, Renée Saint-Cyr obtient le premier prix du conservatoire de chant de Marseille. Elle débute sur les planches dans Allo ! Chérie !, une revue d'enfants. Au début des années 1930, elle s'installe à Paris et obtient son premier rôle au cinéma dans Les Deux Orphelines (1932) de Maurice Tourneur.

Carrière au cinéma

Le coup d'envoi de la carrière de Renée Saint-Cyr est donné par le rôle vedette d'Henriette, une des Deux Orphelines (1932) de Maurice Tourneur. L'année suivante, elle tourne Incognito de Kurt Gerron au côté de Pierre Brasseur. Elle s'illustre ensuite avec Jules Berry dans deux films à succès : dans Arlette et ses papas (1934) d'Henry Roussel, elle croit d'abord qu'il est son père puis finit par l'épouser ; puis le couple anime avec esprit Les Loups entre eux (1936) de Léon Mathot, comédie d'espionnage enlevée. Avec ses grands yeux noirs, son éternelle jeunesse et sa bonne volonté naturelle, Renée Saint-Cyr excelle dans les comédies. Souvent, elle interprète le rôle de l'amoureuse, comblée ou non. Dans le mélodrame, elle brille particulièrement dans La Symphonie fantastique (1941) de Christian-Jaque, où elle use de sa voix mélodieuse et de son pouvoir de séduction. Elle sait aussi faire preuve d'une fantaisie débridée, comme dans L'Ecole des cocottes (1935) de Pierre Colombier ou dans Madame et le mort (1942) de Louis Daquin. Renée Saint-Cyr ne rechigne pas à tourner à l'étranger. En 1938, elle accepte l'offre de la Gaumont British et interprète à Londres Strange Boarders d'Herbert Mason. L'année suivante, elle est en Italie pour le tournage de la première oeuvre de Vittorio De Sica, Rose scarlatte. Le talent de l'actrice vient de sa capacité à mettre en avant tel ou tel aspect de sa personnalité. Ainsi, dans Marie-Martine (1942) d'Albert Valentin, elle arrive à dégager un érotisme irrésistible, vêtue d'un simple imperméable et coiffée d'un bonnet. A partir des années 1960, elle se retire peu à peu. Elle tourne alors surtout avec Georges Lautner, son fils, qui apprécie l'ironie et l'émotion que dégage sa mère ; elle joue ainsi, entre autres, dans Fleur d'oseille (1967), Pas de problème (1974) et On aura tout vu (1976). En 1991, on la découvre en octogénaire dans une comédie burlesque rythmée, Room service, toujours de Georges Lautner.

Autres activités

Comédienne, Renée Saint-Cyr interprète sur les planches notamment La Vie est belle et Pas de fumée sans feu. En 1937, au théâtre de l'Etoile, elle est Polly Pitchum dans L'Opéra de quat'sous.
A la télévision, elle participe aux émissions humoristiques de Jean-Michel Ribes, Merci Bernard et Palace.
Elle écrit des recueils de souvenirs ; Le Temps de vivre, publié en 1967, regroupe les anecdotes de sa vie d'actrice. En 1990, elle publie En toute mauvaise foi.

Ouvrages

Périodiques

Courts métrages

en tant que : Interprète

1984Erreur est humaine (L') André Valardy
1994Chacun pour soi Stéphane Brisset

Longs métrages

en tant que : Producteur

1950 Fusillé à l'aube André Haguet
1951 Capitaine Ardant André Zwobada
1953 Chevalier de la nuit (Le) Robert Darène
1959 Valse du gorille (La) Bernard Borderie

en tant que : Interprète

1932 Deux orphelines (Les) Maurice Tourneur
1933 D'amour et d'eau fraîche Félix Gandera
1933 Incognito Kurt Gerron
1933 Toto Jacques Tourneur
1933 Une fois dans la vie Max de Vaucorbeil
1934 Arlette et ses papas Henry Roussell
1934 Billet de mille (Le) Marc Didier
1934 Dernier milliardaire (Le) René Clair
1935 Donogoo Reinhold Schünzel, Henri Chomette
1935 Ecole des cocottes (L') Pierre Colombier
1935 Valse royale Jean Grémillon
1936 Coeur dispose (Le) Georges Lacombe
1936 Loups entre eux (Les) Léon Mathot
1936 Paris Jean Choux
1936 Pattes de mouches (Les) Jean Grémillon
1936 Trois... six... neuf Raymond Rouleau
1936 Valse éternelle Max Neufeld
1936 Vingt-sept rue de la Paix Richard Pottier
1937 Perles de la couronne (Les) Sacha Guitry, Christian-Jaque
1938 Prisons de femmes Roger Richebé
1938Strange Boarders Herbert Mason
1939 Chemin de l'honneur (Le) Jean-Paul Paulin
1939 Nuit de décembre (La) Kurt Bernhardt
1939Rose scarlatte
Roses écarlates
Vittorio De Sica, Giuseppe Amato
1941 Symphonie fantastique (La) Christian-Jaque
1942 Femme perdue (La) Jean Choux
1942 Madame et le mort Louis Daquin
1942 Marie-Martine Albert Valentin
1942 Retour de flamme Henri Fescourt
1943 Pierre et Jean André Cayatte
1944 Paméla Pierre de Herain
1945 Etrange destin Louis Cuny
1945 Insaisissable Frédéric (L') Richard Pottier
1946 Beau voyage (Le) Louis Cuny
1948 Tous les deux Louis Cuny
1948 Voix du rêve (La) Jean-Paul Paulin
1950 Fusillé à l'aube André Haguet
1951 Capitaine Ardant André Zwobada
1953 Cavaliere di Maison Rouge (Il)
Le Prince au masque rouge
Vittorio Cottafavi
1953 Chevalier de la nuit (Le) Robert Darène
1954An der schönen blauen Donau
La Princesse du Danube bleu
Hans Schweikart
1955 Si Paris nous était conté Sacha Guitry
1961 La Fayette Jean Dréville
1964 Déclic et des claques Philippe Clair
1964 Monocle rit jaune (Le) Georges Lautner
1967 Fleur d'oseille Georges Lautner
1969 Charleys Tante nackt
Jeunes filles bien pour tous rapports = L'Amour au pensionnat = Lycéennes suédoises en vadrouille
Norbert Terry
1972 Quelques messieurs trop tranquilles Georges Lautner
1973 OK patron Claude Vital
1973 Vous intéressez-vous à la chose ? Jacques Baratier
1974 Pas de problème ! Georges Lautner
1976 On aura tout vu Georges Lautner
1978 Ils sont fous, ces sorciers Georges Lautner
1980 Est-ce bien raisonnable ? Georges Lautner
1983 Attention, une femme peut en cacher une autre ! Georges Lautner
1984 Cow-boy (Le) Georges Lautner
1988 Invité surprise (L') Georges Lautner
1991 Room service Georges Lautner
1991 Sup de fric Christian Gion