G.R. Aldo
Photographe

Naissance
01 janvier 1905 à Scorzè (Italie)
Etat civil
Aldo Graziati Rossano
Décès
14 novembre 1953 à Albara di Pianiga (Italie)

Formation

Aldo Rossano Graziati nait dans une famille catholique de la petite bourgeoisie. Il émigre en France à l'âge de dix-huit ans. Fasciné par le théâtre depuis son enfance, il tente de faire une carrière artistique. En 1927, il joue (sous le nom d'Aldo Rossano) dans le film L'Ile d'amour de Jean Durand et aurait fait partie de la troupe des Boys de Mistinguett. Mais il gagne principalement sa vie en exerçant différents petits métiers. De retour en Italie, probablement au tournant des années 1920-1930, il s'intéresse à la photographie d'art et lors de son retour en France, exerce le métier de photographe.

Carrière au cinéma

Aldo Graziati est reconnu comme un des principaux photographes de plateau de la Seconde Guerre mondiale puis comme un des maîtres de la direction de la photographie en Italie.
Il commence à travailler pour le cinéma en 1939. Alors opérateur sur le film L'Empreinte de Dieu de Léonide Moguy, il en est également photographe de plateau. Il travaille avec Pierre Chenal, Marcel L'Herbier, Serge de Poligny, Jean Delannoy. Son sens des cadrages précis et sa science des contrastes du noir et du blanc font merveille sur Les Visiteurs du soir de Marcel Carné en 1942 ou encore sur La Belle et la bête de Jean Cocteau en 1945 . Pendant la Seconde Guerre mondiale, son collègue et ami Raymond Voinquel le fait entrer comme portraitiste au célèbre Studio Harcourt.
En 1947, il participe à son dernier film en tant que photographe de plateau. Le tournage de La Chartreuse de Parme de Christian-Jaque se déroule en Italie et il retrouve Michelangelo Antionioni, rencontré en 1942 sur le tournage du film de Carné. L'italien le présente à Luchino Visconti qui l'engage comme directeur de la photographie pour son film La Terra trema.
Il meurt prématurément dans un accident de voiture en 1953 lors du tournage de Senso de Luchino Visconti.

Autres activités

G.R. Aldo fait une brillante carrière de directeur de la photographie. Il devient une des figures du néo-réalisme italien qu'il marque à travers ses participations à Umberto D ou Miracle à Milan.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, son collègue et ami Raymond Voinquel le fait entrer comme portraitiste au célèbre Studio Harcourt.

Ouvrages

Périodiques

La liste des œuvres proposées ici est basée sur les collections des partenaires de Ciné-Ressources.

Photographies de films (par année de production)

1947 Chartreuse de Parme (La) Christian-Jaque
1946 Portes de la nuit (Les) Marcel Carné
1946 Foire aux chimères (La) Pierre Chenal
1946 Un revenant Christian-Jaque
1946 Danse de mort (La) Marcel Cravenne
1945 Belle et la bête (La) Jean Cocteau
1945 Au petit bonheur Marcel L'Herbier
1944 Fiancée des ténèbres (La) Serge de Poligny
1943 Boîte aux rêves (La) Yves Allégret
1943 Eternel retour (L') Jean Delannoy
1942 Visiteurs du soir (Les) Marcel Carné
1942 Vie de bohème (La) Marcel L'Herbier
1942 Baron fantôme (Le) Serge de Poligny
1939 Enfer des anges (L') Christian-Jaque
1939 Macao, l'enfer du jeu = L'enfer du jeu Jean Delannoy
1939 Empreinte du dieu (L') Léonide Moguy

Photographies de personnes

Nadine Alari
Jean-Pierre Aumont
Marie Bell
Anne-Marie Besse
Stéphane Bouy
Blanchette Brunoy
Jean-Pierre Cassel
Suzy Delair
Saturnin Fabre
Paul Le Person
Alain Libolt
Pierre Malet
Jean Marais
Ludmila Mikaël
Maria Montez
Dany Robin
Pierre Santini
Pierre Tornade
Patrice Valota

Photographies numérisées visibles et dossiers de photographies consultables dans les médiathèques des institutions partenaires.