Raymond Cauchetier
Photographe

Naissance
10 janvier 1920 à Paris (75012)

Formation

Raymond Cauchetier entreprend des études d'ingénieur qu'il interrompt au début de la Seconde Guerre mondiale. Résistant, puis militaire, il est envoyé en 1951 en Indochine où il sert dans le service de presse des forces armées. Photographe autodidacte, on le charge, en l'absence d'un professionnel, de prendre des clichés des opérations militaires. Ses images vont être publiées dans le monde entier et donner lieu à la parution de l'album Ciel de guerre en Indochine, en 1953. A l'issue du conflit (en 1954), il reste sur place et réalise un second album intitulé Saïgon (1955).

Carrière au cinéma

Raymond Cauchetier est l'un des photographes emblématiques de la Nouvelle Vague.
Il débute au cinéma alors qu'il est encore en Indochine. Il y rencontre par hasard Marcel Camus qui l'engage pour les repérages puis le tournage du film Mort en fraude qu'il réalise en 1956. A son retour en France, Cauchetier se fait brièvement photographe de romans-feuilletons avant d'être à nouveau happé par le cinéma.
En douze courtes années, jusqu'en 1968, il fait un parcours extraordinaire. Il travaille en effet avec les plus grands cinéastes de la génération montante : Godard, Truffaut, Demy mais aussi Chabrol, Schoendoerffer, Rozier... Cauchetier adopte une posture radicalement nouvelle en matière de photographie de cinéma. Alors que dans la tradition américaine, le photographe capture très rapidement une scène juste après le " Coupez ! " du réalisateur, en faisant garder la pose aux comédiens, Cauchetier travaille en photo-journaliste. Ayant compris qu'il assiste " à une révolution de cinéma ", son oeuvre témoigne de l'inventivité des techniciens et du nouveau rôle assigné au réalisateur. Travail des équipes, conditions de tournage, portraits d'acteurs, tout y est présent à travers un regard renouvelé où il laisse libre cours à son instinct car selon lui " ce qui compte, c'est le flair, le regard, le sens du cadrage, le choix de l'instant. Ca ne s'explique pas, ça se ressent. " On lui doit parmi les plus célèbres photos de cinéma : Jean-Paul Belmondo et Jean Seberg sur les Champs-Elysées dans A bout de souffle de Godard en 1959, le trio de Jules et Jim de François Truffaut (1961) courant sur un pont ou encore les portraits d'Anouk Aimée dans Lola de Jacques Demy (1960). Raymond Cauchetier a également été photographe sur des films de Jacques Rozier (Adieu Philippine, 1960), Jean-Pierre Melville (Léon Morin prêtre, 1961), Agnès Varda (Cléo de 5 à 7, 1961) ou Claude Chabrol (Landru, 1962).
Il interrompt cette activité en 1968 confronté à la double difficulté de faire reconnaître son statut d'auteur et de contrôler l'usage fait de ses images.
Plus de quarante ans après avoir mis un terme à sa carrière au cinéma, son travail de photographe de plateau, pour la défense duquel il s'est beaucoup investit, est reconnu mondialement de la profession et du grand public comme en témoigne l'exposition que lui consacre la célèbre académie des Oscars à Los Angeles en 2012 (Images of the French New Wave).

Autres activités

Amoureux de sa profession et farouchement attaché à son indépendance, Raymond Cauchetier choisit d'explorer d'autres facettes du métier de photographe. Il se consacre à l'une de ses passions d'enfance en photographiant le vaste complexe des temples d'Angkor. Féru d'art, il a photographié pendant des années les sculptures romanes dans toute l'Europe et travaille à l'informatisation de cette iconographie.

Ouvrages

La liste des œuvres proposées ici est basée sur les collections des partenaires de Ciné-Ressources.

Photographies de films (par année de production)

1968 Baisers volés François Truffaut
1963 Peau de banane Marcel Ophuls
1963 Baisers : Baiser de Judas (Les) Bertrand Tavernier
1963 Peau douce (La) François Truffaut
1963 Baisers : Baiser de seize ans (Les) Claude Berri
1962 Landru Claude Chabrol
1962 Baie des Anges (La) Jacques Demy
1961 Poupée (La) Jacques Baratier
1961 Oeil du Malin (L') Claude Chabrol
1961 Léon Morin prêtre Jean-Pierre Melville
1961 Amour à vingt ans : Antoine et Colette (L') François Truffaut
1961 Jules et Jim François Truffaut
1961 Cléo de 5 à 7 Agnès Varda
1960 Il suffit d'aimer Robert Darène
1960 Lola Jacques Demy
1960 Une femme est une femme Jean-Luc Godard
1960 Adieu Philippine Jacques Rozier
1959 A bout de souffle Jean-Luc Godard
1959 Un témoin dans la ville Edouard Molinaro
1958 Cousins (Les) Claude Chabrol
1958 Quatre cents coups (Les) François Truffaut
1957 Ascenseur pour l'échafaud Louis Malle
1956 Mort en fraude Marcel Camus
1956 S.O.S. Noronha Georges Rouquier
1954Crèvecoeur Jacques Dupont
1954 Trésor des Pharaons (Le) Marc de Gastyne
1953 Boum sur Paris Maurice de Canonge
1953 Homme et les bêtes (L') Marc de Gastyne
1947 Paysans noirs = Famoro le tyran Georges Régnier
1943 Domino Roger Richebé

Photographies de personnes

Stéphane Audran
Antoine Balpêtré
Gérard Blain
Jean-Claude Brialy
Marc Cantagrel
Nino Castelnuovo
Alain Cavalier
Claude Chabrol
Jacques Charrier
René Clément
Danielle Darrieux
Henri Decae
Alain Delon
Jacques Demy
Catherine Deneuve
Marc de Gastyne
Georges Hubert
Clotilde Joano
Bernadette Lafont
Marie Laforêt
Louis Malle
Corinne Marchand
Claire Maurier
Jean-Pierre Melville
Edouard Molinaro
Jeanne Moreau
Michèle Morgan
Marcel Mouloudji
Jean Rabier
Maurice Ronet
Georges Rouquier
Françoise Sagan
Lucile Saint-Simon
François Truffaut
Agnès Varda
Carlos Vilardebo

Autres photographies

1944-1963 [ALBUM]

Photographies numérisées visibles et dossiers de photographies consultables dans les médiathèques des institutions partenaires.