Henri Langlois
Réalisateur, Interprète

Naissance
13 novembre 1914 à Smyrne, Turquie
Décès
13 janvier 1977 à Paris, France

Formation

Lycéen, Henri Langlois est déjà passionné par le cinéma et collectionne les pellicules du muet. En 1935, il fonde avec Georges Franju le Cercle du cinéma, un ciné-club où il projette ces films pour un public choisi.

Carrière au cinéma

Henri Langlois crée avec Georges Franju la Cinémathèque française en 1936. Grâce à ses propres moyens et à l'aide de quelques amis, cet infatigable collectionneur fonde en 1938 la Fédération internationale des archives du film. Pendant la guerre, il parvient à sauver un grand nombre de chefs-d'oeuvre de la destruction et des convoitises de l'Occupant. Toujours association privée aujourd'hui, la Cinémathèque française obtient le soutien de l'Etat à partir de 1945. Des projections sont organisées avenue de Messine, tandis que les films sont entreposés autour de Paris. Après de nombreux déménagements, la Cinémathèque trouve en 1962 un abri durable au palais de Chaillot, avec l'aval du ministre de la Culture d'alors, André Malraux. En 1968 éclate l'affaire Langlois, qui déchaîne le monde de la cinéphilie. Trois mois avant Mai 68, la police brutalise des manifestants qui s'opposent à l'éviction d'Henri Langlois. Celle-ci est préparée par les pouvoirs publics qui lui reprochent sa mauvaise gestion. Sauvé par l'écho de la protestation, Henri Langlois obtient de rester à son poste. Une telle vénération de la part des cinéastes et des cinéphiles trouve son explication dans la passion inextinguible d'Henri Langlois pour le cinéma, dont il devient une mémoire vivante. L'un des premiers à considérer le cinéma comme un art à une époque où il est encore jugé vulgaire par les élites, Langlois se livre avec un enthousiasme brouillon à la conservation aveugle de pellicules venues du monde entier, laissant à la postérité le soin d'en juger les mérites respectifs. Plus que les errements d'un piètre gestionnaire, l'histoire retient avant tout sa passion communicative et sa contribution massive à la connaissance du cinéma.

Prix

Ouvrages

Périodiques

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1934Métro (Le) Henri Langlois, Georges Franju
1962 Chagall = Marc Chagall Henri Langlois

en tant que : Scénariste

1962 Chagall = Marc Chagall Henri Langlois

en tant que : Interprète

1962Buster Keaton à la Cinémathèque française Mario Beunat
1962 Cinémathèque française (La) Jean Herman
1968Réintégration d'Henri Langlois à la Cinémathèque française Mario Beunat, Guy Dumont
1970 Henri Langlois Roberto Guerra, Eila Hershon
1973Grierson = Monsieur John Grierson Roger Blais
1975Conversation avec Henri Langlois Pierre-André Boutang
1977Henri Langlois à la Cinémathèque de Nice Anonyme

Longs métrages

en tant que : Interprète

1968Louis Lumière Eric Rohmer
1976Parlons cinéma ou les anti-cours d'Henri Langlois Harry Fischbach
1995 Citizen Langlois Edgardo Cozarinsky
2004 Fantôme d'Henri Langlois (Le) Jacques Richard