Federico Fellini
Réalisateur, Scénariste, Adaptateur, Décorateur, Interprète, Producteur, Assistant réalisateur, Auteur de l'oeuvre originale, Dialoguiste, Collaborateur scénaristique, Producteur associé

Naissance
20 janvier 1920 à Rimini (Emilie-Romagne, Italie)
Décès
31 octobre 1993 à Rome (Italie)
Liens familiaux
En 1943, il épouse Giulietta Masina, une des interprètes des sketches qu'il rédige pour une émission de radio, qui tournera dans nombre de ses films.

Formation

Fils aîné d'une famille de la petite bourgeoisie, Federico Fellini grandit dans la ville balnéaire de Rimini. Le poids de l'Église, l'ombre du fascisme et une certaine étroitesse provinciale marquent ses jeunes années, mais aussi la rencontre émerveillée avec le monde du cirque et des bandes dessinées. Parti pour Rome en 1939, il écrit des sketches pour Aldo Fabrizi, comique populaire et futur réalisateur, dessine pour un magazine satirique et rencontre Giulietta Masina, sa femme et sa muse. En 1944, il vend des caricatures aux soldats alliés. Ce type de dessin est à l'origine du personnage fellinien, au physique expressif et aux formes épanouies. Fellini débute au cinéma comme scénariste et assistant réalisateur de Roberto Rossellini sur Rome ville ouverte (1945) et Païsa (1946). L'expérience du néo-réalisme italien amorce sa réflexion sur la représentation de la réalité. Il signe en 1950 avec Alberto Lattuada son premier film, Les Feux du music-hall.

Carrière au cinéma

Cinéaste démiurge, créateur d'un univers cinématographique abolissant la frontière entre imaginaire et réalité, Federico Fellini est l'auteur d'une oeuvre centrée sur le processus créatif et l'observation onirique de la société italienne des années 1950 aux années 1980.
Dans son premier film solo, Le Sheik blanc (1951), Fellini ébauche sa poétique, avec la figure de l'ingénue qui enchante le monde. Ce film marque le début de fidèles collaborations, en particulier avec le compositeur Nino Rota qui devient son musicien attitré. En 1953, dans Les Vitelloni, Fellini évoque sa ville natale à travers le portrait de cinq jeunes oisifs englués dans la médiocrité provinciale. La trilogie formée par La Strada (1954), Il Bidone (1955) et Les Nuits de Cabiria (1956) met au premier plan son épouse Giulietta Masina, sa grande inspiratrice, et interroge la crise morale d'une société fondée sur les valeurs matérielles. La Gelsomina de La Strada est un personnage lunaire dont l'innocence et la bonté ébranlent la cruauté du monde. Il Bidone, avec ses trois misérables escrocs, est une réflexion sur la tromperie et la peur de l'avenir. Quant aux Nuits de Cabiria, il met en scène une petite prostituée romaine en mal d'amour dupée par les hommes, mais qui continue à porter un regard émerveillé sur la vie. La construction narrative fragmentée de ce film, qui sera une des signatures stylistiques de Fellini, trouve avec La Dolce vita sa pleine expression. Palme d'or au Festival de Cannes en 1960, le film marque un tournant dans la construction du baroque fellinien : mêlant le réel et l'imaginaire, il consomme la rupture avec le néoréalisme pour explorer un état d'âme intérieur, à travers les pérégrinations mondaines d'un jeune journaliste chroniqueur dans un journal à sensations, Marcello Mastroianni, le double par excellence de Fellini.
Huit et demi (1962) propose une réflexion sur la création artistique, à travers l'expérience d'un cinéaste en mal d'inspiration qui fait de ses angoisses le matériau de son oeuvre. Juliette des esprits (1964) est le portrait d'une bourgeoise italienne délaissée par son mari, et qui étouffe sous le carcan familial. Sorte de rêve éveillé, le film est un voyage introspectif dans l'enfance et la mythologie familiale.
Mal accueilli par la critique, ce film ouvre pour Fellini une période sombre. Dans Fellini Satyricon 1969, satire sociale inspirée de Pétrone, Fellini recrée une Rome mythique et spectrale. Dans ce film étrange et visionnaire, ponctué de visites dans des mondes hantés par la mort, l'artiste semble avoir projeté son monde intérieur. Danilo Donati, responsable des costumes et des décors, rejoint avec ce film l'équipe de Fellini. Il s'inspirera des dessins et caricatures du cinéaste. En 1967, ayant frôlé la mort à la suite d'un infarctus, le cinéaste commence une réflexion sur le cinéma comme art de la mémoire. A l'orée des années 1970, considéré comme " l'auteur par excellence ", il est très populaire. Avec Fellini Roma (1971), il construit un kaléidoscope de visions mythiques et personnelles : Rome, c'est d'abord le lieu imaginé pendant l'enfance. C'est aussi la ville moderne en constante transformation, sous laquelle gisent les ruines de l'antique cité, prêtes à disparaître. C'est enfin une projection de l'inconscient du cinéaste, ville clandestine invisible livrée aux intérêts politiques et économiques de l'aristocratie et du Vatican. Dans Amarcord (1973), Fellini évoque son adolescence à Rimini, réinventant ses souvenirs en construisant un récit collectif dans lequel les femmes occupent une place centrale et les personnages sont dessinés à gros traits. Tourné à Cinecittà, dans des décors dont il revendique l'artificialité, Fellini y livre quelques idées clés sur la famille, la société, le pouvoir, les illusions et les mythes. Ce film propulse à nouveau le cinéaste au sommet, popularisant le style fellinien, baroque et démesuré, qui se renouvelle avec Casanova (1975). Basé sur les Mémoires de Giacomo Casanova, Fellini transforme le périple de l'aventurier vénitien d'une Cour européenne à l'autre à la fin du XVIIIe siècle en une traversée d'espaces fantomatiques, à la recherche d'un plaisir déshumanisé. Très attendu, le film est pourtant un échec. Le cinéaste tourne en 1978 pour la RAI Répétition d'orchestre, film-enquête et fable politique sur la discipline et le pouvoir de la création, et réflexion sur la quête d'harmonie. C'est là la dernière collaboration de Fellini avec Nino Rota, qui meurt d'un infarctus peu après le tournage. Nouvelle exploration de la féminité, La Cité des femmes (1979), est une parabole sur la guerre des sexes dans laquelle Fellini met en scène les multiples images suscitées par la femme dans son inconscient.
À partir des années 1980, Federico Fellini affronte la crise du cinéma italien face à la concurrence de la télévision, qui devient sa cible favorite. Après Et vogue le navire (1982) relatant le naufrage d'un monde artistique raffiné et décadent face à la brutalité de la politique, il dénonce avec Ginger et Fred (1985) la " berlusconisation " de l'Italie. Le cinéaste rencontre désormais des difficultés pour monter ses projets. Intervista (1987), est une oeuvre mélancolique sur la destruction du cinéma par la télévision. Fellini réalise en 1989 son dernier film, La Voce della luna, à Cineccittà, dans les studios qui lui sont si chers. Il revient à son personnage originaire, le candide, le " lunatique " au sens ancien du terme, personnage un peu fou, incarné par Roberto Benigni, vagabond qui communique avec la Lune et part dans une errance qui le conduira à faire d'étranges rencontres. Sept mois après avoir reçu un Oscar d'honneur à Hollywood, Fellini succombe à une attaque cérébrale. Giulietta Masina meurt l'année suivante, en 1994.

Autres activités

Le dessin constitue une véritable oeuvre parallèle dans la vie de Federico Fellini, et marque profondément son univers cinématographique. Fils d'un représentant de commerce passionné de fumetti (bandes dessinées populaires), dessinateur avant d'être cinéaste, il réalise des caricatures d'acteurs hollywoodiens pour le cinéma Fulgor à Rimini durant la Seconde Guerre mondiale et publie avec succès ses premières vignettes humoristiques dans la revue Marc'Aurelio. En 1944, après la libération de Rome, il ouvre avec des amis dessinateurs une boutique, The Funny Face Shop, où il propose, avec succès, des caricatures aux soldats alliés. Ce type de dessin peut être considéré comme l'origine de la conception du personnage fellinien, au physique particulièrement expressif et aux traits surdimensionnés.

Prix

Ouvrages

Périodiques

Liens Internet

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1952Sceicco ritrovato (Lo) Federico Fellini
1953 Amore in città : Agenzia matrimoniale
L'Amour à la ville : Agence matrimoniale
Federico Fellini
1961 Boccaccio '70 : Le Tentazioni del dottor Antonio
Boccace 70 : Les Tentations du professeur Antoine
Federico Fellini
1967 Histoires extraordinaires : Il ne faut jamais parier sa tête avec le diable Federico Fellini

en tant que : Scénariste

1953 Amore in città : Agenzia matrimoniale
L'Amour à la ville : Agence matrimoniale
Federico Fellini
1961 Boccaccio '70 : Le Tentazioni del dottor Antonio
Boccace 70 : Les Tentations du professeur Antoine
Federico Fellini
1967 Histoires extraordinaires : Il ne faut jamais parier sa tête avec le diable Federico Fellini

en tant que : Adaptateur

1967 Histoires extraordinaires : Il ne faut jamais parier sa tête avec le diable Federico Fellini

en tant que : Dialoguiste

1967 Histoires extraordinaires : Il ne faut jamais parier sa tête avec le diable Federico Fellini

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1950 Luci del varietà
Les Feux du music-hall
Federico Fellini, Alberto Lattuada
1951 Sceicco bianco (Lo)
Courrier du coeur = Le Sheik blanc
Federico Fellini
1953Amore in città
L'Amour à la ville
Cesare Zavattini, Federico Fellini, Francesco Maselli, [etc.]
1953 Vitelloni (I)
Les Inutiles = Les Vitelloni
Federico Fellini
1954 Strada (La) Federico Fellini
1955 Bidone (Il) Federico Fellini
1956 Notti di Cabiria (Le)
Les Nuits de Cabiria
Federico Fellini
1959 Dolce vita (La)
Douceur de vivre
Federico Fellini
1961Boccaccio '70
Boccace 70
Luchino Visconti, Federico Fellini, Mario Monicelli, [etc.]
1962 Otto e mezzo
Huit et demi
Federico Fellini
1964 Giulietta degli spiriti
Juliette des esprits
Federico Fellini
1967Histoires extraordinaires Roger Vadim, Federico Fellini, Louis Malle
1969Block-notes di un regista Federico Fellini
1969 Fellini Satyricon
Satyricon
Federico Fellini
1970 Clowns (I) Federico Fellini
1970[Publicités réalisées par Fellini] Federico Fellini
1971 Roma
Fellini Roma
Federico Fellini
1973 Amarcord Federico Fellini
1975 Casanova di Federico Fellini (Il)
Le Casanova de Fellini = Casanova
Federico Fellini
1978 Prova d'orchestra
Répétition d'orchestre
Federico Fellini
1979 Citta delle donne (La)
Cité des femmes
Federico Fellini
1982 E la nave va
Et vogue le navire
Federico Fellini
1985 Ginger e Fred
Ginger et Fred
Federico Fellini
1987 Intervista Federico Fellini
1989 Voce della luna (La) Federico Fellini

en tant que : Assistant réalisateur

1945 Roma città aperta
Rome ville ouverte
Roberto Rossellini
1946 Paisà
Païsa
Roberto Rossellini
1947 Amore (L') Roberto Rossellini
1948 Senza pietà
Sans pitié
Alberto Lattuada

en tant que : Scénariste

1943 Chi l'ha visto? Goffredo Alessandrini
1943 Quarta pagina Nicola Manzari
1943 Tutta la città canta Riccardo Freda
1943 Ultima carrozzella (L')
Le Diamant mystérieux
Mario Mattoli
1946 Paisà
Païsa
Roberto Rossellini
1946 Passatore (Il) Duilio Coletti
1947 Delitto di Giovanni Episcopo (Il)
Le Crime de Giovanni Episcopo
Alberto Lattuada
1947 Fumeria d'oppio (La)
Fumerie d'opium
Raffaello Matarazzo
1948 In nome della legge
Au nom de la loi
Pietro Germi
1948 Mulino del Po (Il)
Le Moulin du Pô
Alberto Lattuada
1948 Senza pietà
Sans pitié
Alberto Lattuada
1950 Cammino della speranza (Il)
Le Chemin de l'espérance
Pietro Germi
1950 Francesco, giullare di Dio
Les Onze fioretti de Saint François d'Assise
Roberto Rossellini
1950 Luci del varietà
Les Feux du music-hall
Federico Fellini, Alberto Lattuada
1951 Cameriera bella presenza offresi... Giorgio Pastina
1951 Città si difende (La)
Traqué dans la ville
Pietro Germi
1951 Sceicco bianco (Lo)
Courrier du coeur = Le Sheik blanc
Federico Fellini
1952 Brigante di Tacca del lupo (Il)
La Tanière des brigands
Pietro Germi
1953 Vitelloni (I)
Les Inutiles = Les Vitelloni
Federico Fellini
1954 Strada (La) Federico Fellini
1955 Bidone (Il) Federico Fellini
1956 Notti di Cabiria (Le)
Les Nuits de Cabiria
Federico Fellini
1957 Fortunella Eduardo De Filippo
1959 Dolce vita (La)
Douceur de vivre
Federico Fellini
1962 Otto e mezzo
Huit et demi
Federico Fellini
1964 Giulietta degli spiriti
Juliette des esprits
Federico Fellini
1969Block-notes di un regista Federico Fellini
1969 Fellini Satyricon
Satyricon
Federico Fellini
1970 Clowns (I) Federico Fellini
1971 Roma
Fellini Roma
Federico Fellini
1973 Amarcord Federico Fellini
1975 Casanova di Federico Fellini (Il)
Le Casanova de Fellini = Casanova
Federico Fellini
1978 Prova d'orchestra
Répétition d'orchestre
Federico Fellini
1979 Citta delle donne (La)
Cité des femmes
Federico Fellini
1985 Ginger e Fred
Ginger et Fred
Federico Fellini
1987 Intervista Federico Fellini
1989 Voce della luna (La) Federico Fellini

en tant que : Collaborateur scénaristique

1942 Avanti c'è posto Mario Bonnard
1945 Roma città aperta
Rome ville ouverte
Roberto Rossellini

en tant que : Auteur de l'oeuvre originale

1950 Luci del varietà
Les Feux du music-hall
Federico Fellini, Alberto Lattuada
1956 Notti di Cabiria (Le)
Les Nuits de Cabiria
Federico Fellini
1964 Giulietta degli spiriti
Juliette des esprits
Federico Fellini
1968 Sweet Charity Bob Fosse
1973 Amarcord Federico Fellini
1977 World's Greatest Lover
Drôle de séducteur
Gene Wilder

en tant que : Adaptateur

1943 Campo de' fiori Mario Bonnard
1982 E la nave va
Et vogue le navire
Federico Fellini

en tant que : Dialoguiste

1973 Amarcord Federico Fellini

en tant que : Producteur

1962 Otto e mezzo
Huit et demi
Federico Fellini

en tant que : Producteur associé

1950 Luci del varietà
Les Feux du music-hall
Federico Fellini, Alberto Lattuada

en tant que : Décorateur

1969 Fellini Satyricon
Satyricon
Federico Fellini
1971 Roma
Fellini Roma
Federico Fellini
1973 Amarcord Federico Fellini
1979 Citta delle donne (La)
Cité des femmes
Federico Fellini

en tant que : Interprète

1947 Amore (L') Roberto Rossellini
1969Block-notes di un regista Federico Fellini
1969 Ciao, Federico Gideon Bachmann
1970 Alex in Wonderland Paul Mazursky
1970 Clowns (I) Federico Fellini
1971 Roma
Fellini Roma
Federico Fellini
1974 C'eravamo tanto amati
Nous nous sommes tant aimés
Ettore Scola
1978 Prova d'orchestra
Répétition d'orchestre
Federico Fellini
1983 Tassinaro (Il) Alberto Sordi
1985Bellissimo : Immagini del cinema italiano Gianfranco Mingozzi
1987 Intervista Federico Fellini